Syrie : la mort du chef de Jaïch al-Islam, pourrait compromettre les négociations de paix

Une visibilité diplomatique toujours aussi brumeuse en Syrie
Une visibilité diplomatique toujours aussi brumeuse en Syrie

Zahrane Allouche, le chef de Jaïch al-Islam (le plus important groupe armé de Damas), a été tué vendredi 25 décembre dans un raid aérien. Ce nouvel épisode meurtrier pourrait être un frein considérable aux négociations de paix qui doivent débuter début 2016 entre le gouvernement d’el-Assad et les groupes rebelles locaux.

« Z.Allouche est mort dans un raid contre la localité d’al-Marj, dans la Ghouta orientale avec les commandants de Jaich al-Islam », a affirmé un des responsables du mouvement. L’opération a été menée par deux avions syriens dont les missiles fournis par Moscou ont fait mouche a-t-il rajouté. Le régime syrien a précisé, de son côté, qu’il s’agissait d’une opération anti-terroriste.

Soutenu par l’Arabie saoudite et le Qatar, Jaïch al-Islam compte plus de 10 000 hommes en Syrie. Hostile au gouvernement en place et à l’Etat Islamique qu’il juge trop radicale, le groupe rebelle est un membre actif des négociations de paix avec le régime d’el-Assad et chapeautées par l’ONU.

Source : Le Figaro

Articles en relation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.