Engie dit stop au charbon en Australie

Publication: 25/11/2017

Ambitionnant de donner priorité au développement des énergies bas carbone, Engie a annoncé jeudi la fin de son aventure charbon en Australie. Le géant industriel énergétique français cède ainsi sa participation (70%) dans la centrale Loy Yang B. L’acheteur est la société Alinta Energy, filiale du groupe Chow Tai Fook Enterprises, un conglomérat hongkongais.

“Après cette cession, le charbon représentera 6% du portefeuille mondial de production d’électricité d’Engie, contre 13% fin 2015 (…) Ce projet devrait par ailleurs réduire la dette financière nette consolidée du groupe d’un montant de 666 millions d’euros, indique le communiqué de la direction.”

Engie a par ailleurs confirmé qu’il n’investirait plus dans cette énergie fossile :

“Cette transaction confirme le positionnement stratégique d’Engie sur la production d’électricité bas carbone, les infrastructures énergétiques et les solutions intégrées pour les clients. Nous restons néanmoins un acteur important en Australie et en Nouvelle-Zélande avec 1800 employés dans la production d’électricité bas carbone (environ 1 GW de capacités brutes) et la fourniture d’énergie (gaz et électricité) et de services à plus de 650 000 clients.

Pour rappel, la centrale de Loy Yang B fournit 17% des besoins en électricité de l’Etat de Victoria (sud du pays) où elle se situe.

Source : La Tribune 

Article connexe : 

COP 23 : vingt pays tournent le dos au charbon

 

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

Sultanat d’Oman : les défis de Haitham ben Tarek

Sayed Haïtham ben Tarek al-Saïd succède à Qabous Ibn Saïd al-Saïd sur le trône d’Oman. Le nouveau sultan hérite d’un... Voir l'article

La Russie veut blinder son réseau Internet en cas de déstabilisation du système occidental

Les fournisseurs d’accès Internet russes vont recevoir et installer à court terme des équipements testés par le Kremlin permettant à... Voir l'article

Le Danemark va créer des îles éoliennes pour booster sa production d’énergie verte

Le but : se doter d’une capacité d’énergie offshore de 10 GW supplémentaire à même d’assurer les besoins en électricité... Voir l'article

La France libère pour la première fois l’un de ses ressortissants parti combattre en Syrie

Flavien Moreau (33 ans), intercepté en 2013 par les services de renseignement hexagonaux et condamné en novembre 2014 à 7... Voir l'article

  • Urgent

    Sultanat d’Oman : les défis de Haitham ben Tarek

    Sayed Haïtham ben Tarek al-Saïd succède à Qabous Ibn Saïd al-Saïd sur le trône d’Oman. Le nouveau sultan hérite d’un pays relativement stable même s’il... Voir l'article

    La Russie veut blinder son réseau Internet en cas de déstabilisation du système occidental

    Les fournisseurs d’accès Internet russes vont recevoir et installer à court terme des équipements testés par le Kremlin permettant à Moscou d’assurer l’indépendance de son... Voir l'article

  • personnalites

    Sultanat d’Oman : les défis de Haitham ben Tarek

    Sayed Haïtham ben Tarek al-Saïd succède à Qabous Ibn Saïd al-Saïd sur le trône d’Oman. Le nouveau sultan hérite d’un pays relativement stable même s’il... Voir l'article

    La France libère pour la première fois l’un de ses ressortissants parti combattre en Syrie

    Flavien Moreau (33 ans), intercepté en 2013 par les services de renseignement hexagonaux et condamné en novembre 2014 à 7 ans de prison, a été... Voir l'article

    Chine : un chercheur emprisonné pour avoir créé des jumelles génétiquement modifiées

    Pour avoir bravé les principes éthiques les plus fondamentaux du monde scientifique, He Jiankui, chercheur à la Southern University of Technology de Shenzhen, a écopé... Voir l'article