Engie dit stop au charbon en Australie

Ambitionnant de donner priorité au développement des énergies bas carbone, Engie a annoncé jeudi la fin de son aventure charbon en Australie. Le géant industriel énergétique français cède ainsi sa participation (70%) dans la centrale Loy Yang B. L’acheteur est la société Alinta Energy, filiale du groupe Chow Tai Fook Enterprises, un conglomérat hongkongais.

« Après cette cession, le charbon représentera 6% du portefeuille mondial de production d’électricité d’Engie, contre 13% fin 2015 (…) Ce projet devrait par ailleurs réduire la dette financière nette consolidée du groupe d’un montant de 666 millions d’euros, indique le communiqué de la direction. »

Engie a par ailleurs confirmé qu’il n’investirait plus dans cette énergie fossile :

« Cette transaction confirme le positionnement stratégique d’Engie sur la production d’électricité bas carbone, les infrastructures énergétiques et les solutions intégrées pour les clients. Nous restons néanmoins un acteur important en Australie et en Nouvelle-Zélande avec 1800 employés dans la production d’électricité bas carbone (environ 1 GW de capacités brutes) et la fourniture d’énergie (gaz et électricité) et de services à plus de 650 000 clients.

Pour rappel, la centrale de Loy Yang B fournit 17% des besoins en électricité de l’Etat de Victoria (sud du pays) où elle se situe.

Source : La Tribune 

Article connexe : 

COP 23 : vingt pays tournent le dos au charbon

 

Articles en relation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.