Levée du secret médical des élèves : la polémique enfle

Levée du secret médical des élèves : la polémique enfle

L’Assemblée nationale a adopté, dans la nuit de mercredi à jeudi, un amendement du gouvernement visant à lever le sacro-saint secret médical en ce qui concerne les élèves du second degré. Le but ? Révéler leur statut vaccinal et les pousser de facto vers un acte de santé que certains parents refusent toujours contre vents et marées. Une mesure qui crée naturellement la controverse dans l’hémicycle et au-delà, souligne Europe1.

L’Assemblée continue son travail de sape démocratique après avoir adopté jeudi dernier un amendement permettant aux directeurs d’écoles et chefs d’établissement du second degré de prendre connaissance du statut vaccinal des élèves.

Selon Matignon, cette mesure vise à « faciliter l’organisation de campagnes de dépistage et de vaccination et d’organiser des conditions d’enseignement permettant de prévenir les risques de propagation du virus (…) Et donc in fine les fermetures de classe ».

Face à la polémique, le média a pris le pouls du côté de la Fédération des Conseils de Parents d’Elèves (FCPE). Sans surprise, sa présidente ne décolère pas devant cette décision lunaire issue du sommet de la pyramide hexagonale.

A lire aussi : Une centaine d’élus de Haute-Savoie demandent l’abandon immédiat du pass sanitaire

Articles en relation