Un militaire russe abat huit autres soldats dans une base sibérienne

Publication: 25/10/2019

Moscou a confirmé vendredi 25 octobre qu’un drame s’était produit dans l’une de ses bases situées en Sibérie orientale. Un militaire souffrant manifestement “de dépression nerveuse”, d’après le communiqué, a en effet abattu huit de ses collègues.

Selon Le Monde, qui relaie l’information, la tuerie s’est déroulée lors de la relève d’une garde sur une base de la région de Tchita, au nord de la frontière chinoise et mongole. (Par ailleurs), deux autres soldats blessés durant ce coup de folie sont toujours hospitalisés mais leur pronostic vital n’est heureusement pas engagé.

Les premières constatations de l’armée russe ont précisé quant à elles que “les actes de (cet homme) pourraient être liés à une dépression nerveuse de nature personnelle et non pas à ses obligations militaires”.

La Sibérie cruciale sur le plan géostratégique

Pour information, la Sibérie a accueilli en 2018 la toute première centrale nucléaire flottante de l’histoire. Nommée “L’Akademik Lomonosov”, cette dernière, longue de 144 mètres et large de 30, a vocation à extraire et transformer les hydrocarbures. Créée par le géant russe, Rosatom, la plateforme est en effet capable de subvenir aux besoins électriques et de chaleur d’une ville de 100 000 habitants grâce à ses deux réacteurs de 35 mégawatts chacun.

Dans les faits, l’Akademik Lomonosov est désormais “l’installation nucléaire la plus septentrionale du monde”, souligne avec fierté le communiqué du groupe. Mais ce n’est tout, puisque ce projet d’exploitation sur 40 ans a aussi pour but de remplacer dans la région une centrale de charbon et une centrale nucléaire jugées vieillissantes.

Les ONG montent au créneau

Quoi qu’il en soit, cette installation a également subi de lourdes critiques de la part des ONG. “Elle déplace le risque de catastrophe nucléaire dans les eaux fragiles de l’ArctiqueAvec son fond plat et son absence de système de propulsion, c’est comme si on jetait une centrale nucléaire sur une palette en bois pour dériver dans les eaux les plus difficiles du monde”, s’inquiète par exemple Jan Haverkamp, expert nucléaire de Greenpeace.

Du côté russe, on assure toutefois que toutes les normes de sécurité “extrêmes” sont pleinement respectées. Ce qui lui permet ainsi de faire face aux aléas climatiques locaux.

En cas de succès, Rosatom prévoit de multiplier ce type de structure dans les zones difficiles où les coûts d’installation restent malgré tout exponentiels.

Article connexe :

Poutine : “Nous garantirons la sécurité de la Russie grâce à l’Arctique”

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

Le passage d’un porte-avions chinois à proximité des côtes taïwanaises inquiète Taipei

Le deuxième porte-avions de la marine chinoise, qui ne porte pas encore de nom et n’est toujours pas diplomatiquement actif,... Voir l'article

Sahel : Dakar orchestre la lutte antiterroriste

La sixième édition du Forum de Dakar sur la paix et la sécurité en Afrique s’ouvre prochainement dans un « contexte... Voir l'article

Moscou s’installe doucement mais surement au nord-est de la Syrie

Alors que le récent retrait américain au nord-est de la Syrie a ouvert la brèche à une offensive turque sur les... Voir l'article

La “Fête des célibataires”, véritable mine d’or pour l’e-commerce chinois

Si cette fête singulière au sein de l’Empire du Milieu est destinée à apporter du réconfort aux personnes seules tous... Voir l'article

  • Urgent

    Le passage d’un porte-avions chinois à proximité des côtes taïwanaises inquiète Taipei

    Le deuxième porte-avions de la marine chinoise, qui ne porte pas encore de nom et n’est toujours pas diplomatiquement actif, a fortement ébranlé les autorités... Voir l'article

    Sahel : Dakar orchestre la lutte antiterroriste

    La sixième édition du Forum de Dakar sur la paix et la sécurité en Afrique s’ouvre prochainement dans un « contexte marqué par l’insécurité et la... Voir l'article

  • personnalites

    Bénin : le vrai-faux dialogue politique de Patrice Talon

    Le chef de l’Etat a initié un dialogue politique afin de sortir le pays de la crise née du dernier scrutin législatif, qui s’est tenu... Voir l'article

    La formation des cadres, enjeu de la guerre économique

    ENTRETIEN. Officier des troupes de marine détaché auprès des Royal Marines britannique, Raphaël Chauvancy est l’auteur de plusieurs ouvrages consacrés aux problématiques de puissance et... Voir l'article

    Syrie : Trump souhaite protéger le pétrole à l’Est

    Après avoir annoncé le 7 octobre dernier le retrait des troupes américaines du nord de la Syrie, Donald Trump a néanmoins décidé de procéder à... Voir l'article