Une cyber-attaque de masse accable la Russie et l’Ukraine

Publication: 25/10/2017

Un rançongiciel a perturbé mardi 24 octobre l’aéroport ukrainien d’Odessa ainsi que le métro de Kiev. Mais ce n’est pas tout, le virus, qui chiffre les données de ses victimes avant de les restituer après versement d’une somme d’argent, a également accablé certains médias russes telle que l’agence de presse, Interfax. Il se propagerait actuellement vers la Turquie, l’Allemagne et les Etats-Unis.

Selon Le Figaro, “l’aéroport a présenté ses excuses sur son compte Facebook auprès des passagers pour l’attente supplémentaire occasionnée par une attaque. Le compte Twitter du métro de Kiev a indiqué qu’il était devenu impossible de payer ses tickets par carte bancaire. Enfin, Interfax a averti sur Twitter qu’une attaque sans précédent avait rendu ses dépêches inaccessibles, contraignant l’agence à les diffuser sur Facebook et sur l’application de messagerie mobile Telegram.”

Une cyber-attaque concentrée essentiellement à l’Est 

Le média se fait par ailleurs écho de l’entreprise de sécurité, ESET, et indique que “65% des victimes viennent de Russie, contre 12% en Ukraine et 10% en Bulgarie”; le reste du contingent se trouvant en Turquie, en Allemagne et aux USA.

Pour information, cette menace virale se nomme “Bad Rabbit”. Ce dernier pousse ainsi les personnes ou organismes touchés à se rendre sur une adresse Internet afin qu’ils procèdent au versement d’une rançon (qui augmente au bout d’un certain laps de temps).

“Son montant est actuellement de 0,05 bitcoin, soit un peu plus de 240 euros”, poursuit cette même source.

Source : Le Figaro

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

Corne de l’Afrique : l’amour ne dure qu’un an ?

Maître de conférence à l’Université catholique de Lille, Sciences Po – USPC, Sonia Le Gouriellec analyse l’actuelle période de transition... Voir l'article

Venezuela : les négociations entre Caracas et l’opposition au point mort

Le président vénézuélien, Nicolas Maduro, et le chef de l’opposition et du Parlement, Juan Guaido, n’arrivent toujours pas à s’entendre... Voir l'article

Smartphones : après Huawei, Apple à nouveau dépassé par un concurrent chinois

Désormais, l’iPhone de la marque à la pomme est la quatrième référence du marché mondial de smartphones avec 35,3 millions... Voir l'article

Les Saoudiennes autorisées à quitter le territoire de leur propre chef

Riyad a annoncé jeudi 1er août que les Saoudiennes de plus de 21 ans pourront prochainement quitter le territoire sans... Voir l'article

  • Urgent

    Corne de l’Afrique : l’amour ne dure qu’un an ?

    Maître de conférence à l’Université catholique de Lille, Sciences Po – USPC, Sonia Le Gouriellec analyse l’actuelle période de transition dans la région de la... Voir l'article

    Venezuela : les négociations entre Caracas et l’opposition au point mort

    Le président vénézuélien, Nicolas Maduro, et le chef de l’opposition et du Parlement, Juan Guaido, n’arrivent toujours pas à s’entendre sur les futures échéances politiques... Voir l'article

  • personnalites

    Affaire Meng Hongwei : Pékin rompt sa coopération policière avec la France

    Près de huit mois après la disparition de son mari, Hongwei Meng, ex-patron chinois d’Interpol, Grace Meng avait obtenu en mai dernier le statut de... Voir l'article

    Brésil : Bolsonaro veut exploiter l’uranium d’une réserve indigène

    Le président brésilien compte exploiter à plein régime une importante réserve minière située dans une réserve indigène jouxtant l’Amazone, à la frontière du Venezuela et... Voir l'article

    Tensions Etats-Unis-Iran : Trump entre deux feux

    America First ! Depuis l’élection de Donald Trump en 2017, ce slogan de campagne est symbolisé par le désengagement diplomatique et militaire des Etats-Unis au... Voir l'article