Brexit : l’Ecosse ne veut pas renoncer à sa place dans l’UE

Publication: 25/06/2016

Si la victoire du Brexit à 51,8%, jeudi 23 juin, a entériné la sortie imminente du Royaume-Uni de l’UE, Edimbourg, de son côté, ne peut s’y résoudre. La Première ministre écossaise, Nicola Sturgeon souhaite en effet entamer des négociations immédiates avec Bruxelles afin que la nation conserve sa place au sein de l’Union.

“L’Ecosse ne se laissera pas priver de son statut de membre de l’UE sans explorer des solutions de remplacement”, a-t-elle martelé lors d’un point presse faisant suite à réunion d’urgence organisée dans la capitale.

Le gouvernement va parallèlement engager une réflexion portant sur le cadre législatif susceptible d’encadrer un second referendum d’indépendance de cette région semi-autonome du Royaume, après l’échec de septembre 2014. Les Ecossais s’étaient alors prononcés à 55% contre cette issue.

Le Monde rapporte que la chef de file du Parti national écossais (SNP), pro-indépendantiste, s’engagerait coûte que coûte à rassurer ses concitoyens, qui ont voté à 62 % en faveur du maintien britannique dans l’UE, jeudi dernier : « La possibilité d’un second référendum doit être sur la table et elle est sur la table », a-t-elle indiqué dans la foulée.

Cette hypothèse est toutefois largement décriée par l’opposition, à l’image du leader du Parti libéral démocrate, Willie Rennie, qui ne mâchait clairement pas ses mots avant le scrutin portant sur le Brexit: « Si on sort de l’Union européenne, avec toute la douleur que ça va causer, vous pensez vraiment qu’on va encore s’ajouter de la douleur en sortant du Royaume-Uni ? »

Et pour cause, la problématique du Brexit n’a que peu concerné l’électorat local, ce qui était loin d’être le cas en Angleterre.

Source : Le Monde

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

La France donne un coup de pouce financier au Tchad

Emmanuel Macron, très présent dans le dossier G5 Sahel, continue à fortifier la liaison Paris-N’Djamena, relaie le site Mondo Afrique.... Voir l'article

Washington sanctionne trois hauts fonctionnaires nord-coréens

Alors que le dossier de la dénucléarisation nord-coréenne est toujours au point mort, les Etats-Unis ont décidé de durcir le... Voir l'article

Finlande : le réacteur Olkiluoto-3 d’Areva encore retardé ?

Après plus de 10 ans de retard, la production régulière du réacteur nucléaire finlandais de type EPR Olkiluoto-3 (OL3), réalisé par le... Voir l'article

Soudan du Sud : Gazprom exploitera quatre blocs pétroliers

Gazprom Neft, le troisième producteur d’huile de Russie et filiale de Gazprom, a signé un protocole d’accord avec le gouvernement du... Voir l'article

  • Urgent

    La France donne un coup de pouce financier au Tchad

    Emmanuel Macron, très présent dans le dossier G5 Sahel, continue à fortifier la liaison Paris-N’Djamena, relaie le site Mondo Afrique. Le locataire de l’Elysée a... Voir l'article

    Washington sanctionne trois hauts fonctionnaires nord-coréens

    Alors que le dossier de la dénucléarisation nord-coréenne est toujours au point mort, les Etats-Unis ont décidé de durcir le ton en sanctionnant trois hauts... Voir l'article

  • personnalites

    D.Trump choisit la porte-parole du Département d’Etat comme ambassadrice US à l’ONU

    Heather Nauert, la porte-parole du département d’Etat américain, devrait normalement être nommée ambassadrice des Etats-Unis à l’ONU, relaie plusieurs médias internationaux.  Selon Europe 1, “cette ancienne journaliste... Voir l'article

    Laurent Gbagbo au cœur des élections sénatoriales dans le Mississippi

    Dans le Mississippi, les « miterms » n’ont pas dit leur dernier mot : un dernier poste de sénateur reste encore à pourvoir. Alors que le second tour... Voir l'article

    Interpol interloquée après la démission de son président chinois

    L’Organisation internationale de police criminelle a pris acte de la démission de son président chinois, Meng Hongwei, reçue le 7 octobre dernier. Ce dernier, accusé de... Voir l'article