Martin Griffiths nouvel émissaire spécial des Nations unies pour le Yémen

Publication: 25/01/2018

Le Secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, s’intéressait depuis quelques temps au profil du Britannique Martin Griffiths pour remplacer le Mauritanien Ismaïl Ould Cheikh Ahmed, nommé en avril 2015 en tant qu’émissaire spécial de l’ONU pour le Yémen.

M. Griffith (directeur exécutif de l’Institut européen pour la paix, de 1999 à 2010), véritable pionnier de la médiation internationale et fort d’une expérience considérable dans le domaine des affaires humanitaires et politiques internationales, a convaincu les instances onusiennes de lui confier le lourd dossier yéménite.

Son rôle sera avant tout de solutionner le conflit opposant les rebelles Houthis et la coalition menée par Riyad soutenue par le gouvernement en place. La situation locale devient en effet de plus en plus dramatique puisque outre le climat de violence exacerbée, les cas de diphtérie et de choléra se comptent par milliers.

Riyad réfute toute polémique

Pire, l’Arabie Saoudite est accusée d’entretenir un blocus massif de l’aide humanitaire pourtant validée par l’ONU. Plusieurs médias font ainsi état “de nombreuses cargaisons de nourriture, de carburant, batteries et d’équipement médical paralysées aux portes du Yémen”.

Pour rappel, ce pays est actuellement en proie à une famine sans précédant touchant plus de 8 millions de personnes.

Sources : L’Orient Le Jour et My Net

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

Venezuela : le leader de l’opposition, Juan Guaido, peine à convaincre

“Juan Guaido est à la tête d’une opposition fatiguée”, confirme Florence Pinot de Villechenon, professeure à l’ESCP et directrice du... Voir l'article

Burkina Faso : un gouvernement en faillite

À neuf mois des élections présidentielles, le Burkina Faso traverse une crise sécuritaire, aggravée par d’importants troubles socio-économiques. Eddie Komboïgo,... Voir l'article

Sultanat d’Oman : les défis de Haitham ben Tarek

Sayed Haïtham ben Tarek al-Saïd succède à Qabous Ibn Saïd al-Saïd sur le trône d’Oman. Le nouveau sultan hérite d’un... Voir l'article

La Russie veut blinder son réseau Internet en cas de déstabilisation du système occidental

Les fournisseurs d’accès Internet russes vont recevoir et installer à court terme des équipements testés par le Kremlin permettant à... Voir l'article

  • Urgent

    Venezuela : le leader de l’opposition, Juan Guaido, peine à convaincre

    “Juan Guaido est à la tête d’une opposition fatiguée”, confirme Florence Pinot de Villechenon, professeure à l’ESCP et directrice du Cérale, auprès de France 24.... Voir l'article

    Burkina Faso : un gouvernement en faillite

    À neuf mois des élections présidentielles, le Burkina Faso traverse une crise sécuritaire, aggravée par d’importants troubles socio-économiques. Eddie Komboïgo, principale figure de l’opposition et... Voir l'article

  • personnalites

    Venezuela : le leader de l’opposition, Juan Guaido, peine à convaincre

    “Juan Guaido est à la tête d’une opposition fatiguée”, confirme Florence Pinot de Villechenon, professeure à l’ESCP et directrice du Cérale, auprès de France 24.... Voir l'article

    Sultanat d’Oman : les défis de Haitham ben Tarek

    Sayed Haïtham ben Tarek al-Saïd succède à Qabous Ibn Saïd al-Saïd sur le trône d’Oman. Le nouveau sultan hérite d’un pays relativement stable même s’il... Voir l'article

    La France libère pour la première fois l’un de ses ressortissants parti combattre en Syrie

    Flavien Moreau (33 ans), intercepté en 2013 par les services de renseignement hexagonaux et condamné en novembre 2014 à 7 ans de prison, a été... Voir l'article