Martin Griffiths nouvel émissaire spécial des Nations unies pour le Yémen

Publication: 25/01/2018

Le Secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, s’intéressait depuis quelques temps au profil du Britannique Martin Griffiths pour remplacer le Mauritanien Ismaïl Ould Cheikh Ahmed, nommé en avril 2015 en tant qu’émissaire spécial de l’ONU pour le Yémen.

M. Griffith (directeur exécutif de l’Institut européen pour la paix, de 1999 à 2010), véritable pionnier de la médiation internationale et fort d’une expérience considérable dans le domaine des affaires humanitaires et politiques internationales, a convaincu les instances onusiennes de lui confier le lourd dossier yéménite.

Son rôle sera avant tout de solutionner le conflit opposant les rebelles Houthis et la coalition menée par Riyad soutenue par le gouvernement en place. La situation locale devient en effet de plus en plus dramatique puisque outre le climat de violence exacerbée, les cas de diphtérie et de choléra se comptent par milliers.

Riyad réfute toute polémique

Pire, l’Arabie Saoudite est accusée d’entretenir un blocus massif de l’aide humanitaire pourtant validée par l’ONU. Plusieurs médias font ainsi état “de nombreuses cargaisons de nourriture, de carburant, batteries et d’équipement médical paralysées aux portes du Yémen”.

Pour rappel, ce pays est actuellement en proie à une famine sans précédant touchant plus de 8 millions de personnes.

Sources : L’Orient Le Jour et My Net

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

Syrie : les forces kurdes trouvent un accord avec Damas pour contrer l’offensive d’Ankara

Alors que la déferlante turque s’abat actuellement sur les forces armées kurdes de Syrie (FDS) positionnées au nord du pays,... Voir l'article

Le charbon est loin d’avoir dit son dernier mot

Alors que le charbon, largement stigmatisé lors de la Cop 21 parisienne, fait partie des énergies fossiles les plus polluantes... Voir l'article

Nuages noirs sur Chine rouge

Xi Jinping se voit comme le successeur de Mao Tsé-toung. Mais la démonstration de force organisée par Pékin pour les... Voir l'article

Syrie : Washington retire ses troupes au Nord et laisse les forces kurdes à la merci d’Ankara

Si Donald Trump avait indiqué au moins de janvier dernier que le retrait des forces US du nord-est de la... Voir l'article

  • Urgent

    Syrie : les forces kurdes trouvent un accord avec Damas pour contrer l’offensive d’Ankara

    Alors que la déferlante turque s’abat actuellement sur les forces armées kurdes de Syrie (FDS) positionnées au nord du pays, le régime de Bachar al-Assad... Voir l'article

    Le charbon est loin d’avoir dit son dernier mot

    Alors que le charbon, largement stigmatisé lors de la Cop 21 parisienne, fait partie des énergies fossiles les plus polluantes de la planète, force est... Voir l'article

  • personnalites

    Nuages noirs sur Chine rouge

    Xi Jinping se voit comme le successeur de Mao Tsé-toung. Mais la démonstration de force organisée par Pékin pour les 70 ans de la fondation... Voir l'article

    Alstom, scandale d’Etat ?

    Les modalités et les ramifications de la vente d’Alstom Energie à son concurrent américain General Electric plongent l’observateur dans un océan d’incompréhension. La justice française... Voir l'article

    Le Maroc, entre tradition et progrès

    ENTRETIEN. Géopolitologue et islamologue, Charles Saint-Prot est un des meilleurs spécialistes français du Maroc. A l’occasion des vingt ans de règne du roi Mohammed VI,... Voir l'article