Marine Le Pen prise de court avec la possible victoire de F.Fillon à droite ?

Le parti d’extrême droite va devoir revoir sa stratégie de conquête de la fonction suprême après la soudaine montée en puissance de François Fillon au premier tour de la primaire de la droite et du centre. Le FN s’était en effet uniquement focalisé sur les profils d’Alain Juppé et de Nicolas Sarkozy en vue d’une probable opposition lors du second tour de la présidentielle.

« Fillon, c’est le scénario le plus difficile pour Marine. Il valait mieux Juppé, qui est plus caricatural », déclarait sous couvert d’anonymat un élu frontiste peu après le scrutin. Et pour cause, « avec son cocktail de libéralisme thatchérien et de conservatisme sur les questions de société, ce dernier pourrait bien marcher sur les plates-bandes du Front National« , souligne Le Monde.

Il est vrai que plusieurs arguments de campagne de l’ancien Premier ministre, tels que son soutien affirmé à Sens Commun, une émanation de la Manif pour tous, ou à une politique étrangère menée main dans la main avec la Russie, auraient de quoi séduire auprès des sympathisants FN.

Cependant, l’inquiétude n’est pas encore de mise au sein de la formation lepéniste. C’est du moins ce que martèle Florian Philippot, vice-président du FN :

« François Fillon ne représente aucun changement (pour notre candidate). Il a été complice et responsable du dramatique quinquennat de Sarkozy. De plus, son programme est dur avec 500 000 fonctionnaires en moins, notamment dans la ruralité, et une hausse de la TVA. Fillon veut la destruction des services publics et donc de l’Etat. »

Une manière non dissimulée pour le FN de blinder son électorat populaire ?

Source : Le Monde

Articles en relation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.