Cameroun : l’ONU redoute une crise humanitaire en 2016

Publication: 24/10/2015
Le Cameroun n'est pas à l'abri d'une crise humanitaire

Le Cameroun n’est pas à l’abri d’une crise humanitaire

Les sanglantes actions menées au Nigéria par le groupe terroriste Boko Haram risquent d’avoir des répercussions très négatives pour le voisin camerounais.

Le pays dénombre actuellement 61000 réfugiés nigériens sur son territoire, dont 45000 pour le seul camp de Minawao. Mais le constat ne s’arrête pas là comme le souligne Najat Rochdi, coordinatrice-résidente du système des Nations Unies au Cameroun : « Il faut également prendre en compte les 81000 citoyens camerounais poussés hors de leurs foyers par les attaques croissantes de Boko Haram depuis l’année dernière. »

L’aide humanitaire risque donc de manquer pour cette nation dont les besoins annuels pour gérer cette crise sont estimés à 260 millions de dollars. « Actuellement, seule la moitié de cette somme a pu être récoltée » précise N.Rochdi qui redoute une nette augmentation des coûts avec l’afflux de nouveaux réfugiés.

Pour rappel, Boko Haram est tenu responsable de la mort d’au moins 17000 morts et plus de 2,5 millions de déplacés depuis 2009.

Source : Agence de presse Xinhua

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

L’Indonésie veut le Rafale

Après moults annonces contradictoires, l’Indonésie a franchi un pas décisif en signant un « contrat initial » portant sur l’achat de 36... Voir l'article

Le trouble jeu de Moscou au Tchad et en RCA

Ils ne seraient officiellement que 535. Mais des sources diplomatiques évoquent plutôt le chiffre de 1 700 « mercenaires russes... Voir l'article

248 études offrent un regard plus incisif sur l’impact de l’HCQ sur le traitement du Covid-19

Alors que des traitements peu coûteux tels que l’hydroxychloroquine + azithromycine ou encore l’ivermectine sont pour le moment totalement ignorés... Voir l'article

10 ans après la mort de Kadhafi en Libye : après lui, le Déluge ?

Dix ans après le soulèvement populaire et la guerre civile, le chaos et les divisions règnent toujours en Libye. Malgré... Voir l'article

  • Urgent

    L’Indonésie veut le Rafale

    Après moults annonces contradictoires, l’Indonésie a franchi un pas décisif en signant un « contrat initial » portant sur l’achat de 36 Rafale à la France. Mais... Voir l'article

    Le trouble jeu de Moscou au Tchad et en RCA

    Ils ne seraient officiellement que 535. Mais des sources diplomatiques évoquent plutôt le chiffre de 1 700 « mercenaires russes », présents à Bangui, la... Voir l'article

  • Newsletter

  • personnalites

    10 ans après la mort de Kadhafi en Libye : après lui, le Déluge ?

    Dix ans après le soulèvement populaire et la guerre civile, le chaos et les divisions règnent toujours en Libye. Malgré la constitution d’un gouvernement intérimaire... Voir l'article

    Côte d’Ivoire : Alassane Ouattara pleinement mobilisé contre le terrorisme

    Alors que la cible géographique des attaques se déplace vers le golfe de Guinée, le président ivoirien affiche une combativité sans faille contre le terrorisme.... Voir l'article

    Djibouti : Ismaël Omar Guelleh est candidat, pour la 4ème fois, à sa propre succession

    Le dénouement de cet épisode de la vie « démocratique » djiboutienne ne sera un mystère pour personne : le président de la République Ismaël Omar Guelleh règne en... Voir l'article