Inflation mondiale : l’Indonésie suspend ses exportations d’huile de palme

Inflation mondiale : l'Indonésie suspend ses exportations d'huile de palme

Le président indonésien, Joko Widodo, a annoncé le 22 avril qu’il souhaitait garantir la disponibilité de cette matière première de base sur son territoire, alors que l’inflation alimentaire mondiale atteint un niveau record suite à l’invasion de l’Ukraine par la Russie, relaie The Indian Express.

L’Indonésie, premier producteur d’huile de palme du globe (plus de la moitié de l’approvisionnement mondial), a acté vendredi son intention d’interdire dès le 28 avril les exportations de l’huile végétale la plus populaire. Sans surprise, cette annonce risque de nourrir encore un peu plus l’inflation alimentaire planétaire liée au conflit ukrainien.

L’arrêt des expéditions de cette huile de cuisson et de sa matière première, largement utilisée dans des produits allant des gâteaux aux cosmétiques, devrait augmenter les coûts pour les producteurs alimentaires à l’échelle mondiale… Mais aussi obliger les gouvernements à choisir entre l’utilisation d’huiles végétales dans les aliments ou pour les biocarburants.

A noter que le prix des huiles végétales alternatives ont corrélativement grimpé en flèche. L’huile de soja, la deuxième huile végétale la plus utilisée, a par exemple rapidement augmenté de 4,5 % à la bourse de commerce de Chicago (Chicago Board of Trade).

Articles en relation