Après le Salvador, le bitcoin pourrait poser ses valises au Venezuela

Bitcoin

Le Venezuela pourrait opter prochainement pour le bitcoin comme monnaie nationale, confirme le site Express.co.uk. L’Etat, qui possède les plus grandes réserves d’or noir au monde, deviendrait la seconde nation à intégrer une monnaie numérique après le Salvador en 2021.

Le média britannique a interrogé en ce sens l’experte Carole Alexander, qui a donc « vendu la mèche » :

Le Venezuela, et de nombreux autres pays instables, pourraient y aller. Il est très probable que cela vienne d’Amérique du Sud où l’inflation est terrible depuis des années », a-t-elle ainsi souligné avec aplomb.

A noter que Caracas a déjà expérimenté la cryptographie dans le passé. Cela s’est produit alors que la monnaie bolivar du pays était devenue inutile en raison de l’hyperinflation. En 2018, le président vénézuélien Nicolas Maduro a d’ailleurs lancé le « Petro ».

Le cas salvadorien

Pour rappel, le Salvador a instauré, en septembre 2021, le bitcoin en tant que cours légal, Ce qui a permis à chaque citoyen salvadorien de recevoir l’équivalent de 30 dollars en bitcoin s’il ouvrait un portefeuille électronique créé par le gouvernement. Le but : stimuler son utilisation.

Le président, Nayib Bukele, avait confirmé que cette mesure permettrait de « promouvoir l’utilisation du bitcoin et de stimuler l’économie du pays », dont la monnaie officielle est le dollar américain. Il a également ajouté que cet Etat d’Amérique centrale de 6,5 millions d’habitants « comportait déjà plus de 50 000 personnes utilisant le bitcoin ».

Dans les faits, cette mesure porte déjà ses fruits puisque le gouvernement a annoncé, le 2 novembre dernier, la construction de 20 écoles dernier cri grâce aux bénéfices générés par l’adoption du bitcoin.

Articles en relation