Syrie : Amnesty International accuse Moscou de crimes de guerre contre les civils

Publication: 23/12/2015
Moscou a-t-il sciemment tué des innocents en Syrie ?

Moscou a-t-il sciemment tué des innocents en Syrie ?

Selon Amnesty International, les bombardiers russes ont “ciblé directement” et tué au moins 200 civils en Syrie depuis octobre dernier. Ces frappes aériennes pourraient constituer “des crimes de guerre” précisent ses militants.

Dans un nouveau rapport majeur sur l’intervention russe dans le pays, l’association internationale accuse le gouvernement de Vladimir Poutine d’user d’attaques aveugles contre la population locale. 25 raids aériens russes présumés ont ainsi été répertoriés par l’ONG depuis le début de la campagne de Moscou en Syrie, dont les cibles furent des maisons, des installations médicales ou encore une mosquée.

Le document souligne également que la Russie décline toute responsabilité dans la mort de civils ou dans la destruction de biens leur appartenant au cours de ses opérations sur le territoire. Cependant, Amnesty révèle que la réalité est tout autre, puisque pour un combattant rebelle éliminé, 16 civils trouveraient la mort parallèlement.

Source : The Independant

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

La souveraineté numérique est une question de souveraineté nationale

Alors que le Cloud Act américain menace plus que jamais les données des États et entreprises européens, des sociétés hexagonales... Voir l'article

Palantir recrute un spécialiste du marché français

Palantir, l’entreprise de Big Data spécialisée dans le renseignement, est à la recherche d’un analyste en études de marché, spécialisé... Voir l'article

Paris veut concurrencer Londres sur le marché de l’or

Alors que les banques centrales européennes passent depuis des décennies par “le Loco London” pour réaliser des transactions avec de l’or... Voir l'article

Le WEF 2019 se fera-t-il sans la Russie ?

Le World Economic Forum (WEF), organisé chaque année à Davos (Suisse), se passera-t-il de la délégation russe pour son édition 2019... Voir l'article

  • Urgent

    La souveraineté numérique est une question de souveraineté nationale

    Alors que le Cloud Act américain menace plus que jamais les données des États et entreprises européens, des sociétés hexagonales tirent leur épingle du jeu... Voir l'article

    Palantir recrute un spécialiste du marché français

    Palantir, l’entreprise de Big Data spécialisée dans le renseignement, est à la recherche d’un analyste en études de marché, spécialisé dans le secteur français. Après... Voir l'article

  • personnalites

    Interpol interloquée après la démission de son président chinois

    L’Organisation internationale de police criminelle a pris acte de la démission de son président chinois, Meng Hongwei, reçue le 7 octobre dernier. Ce dernier, accusé de... Voir l'article

    Iran : les sanctions de Donald Trump entrent en jeu

    Levées sous la présidence d’Obama, les sanctions américaines à l’encontre des secteurs pétrolier et financier iraniens retrouvent de leur superbe à compter du lundi 5... Voir l'article

    USA : Donald Trump souhaite mettre fin au droit du sol

    Le président américain, toujours très actif en matière de politique migratoire, milite désormais pour que les Etats-Unis mettent fin au droit du sol. Un système... Voir l'article