Syrie : Amnesty International accuse Moscou de crimes de guerre contre les civils

Moscou a-t-il sciemment tué des innocents en Syrie ?
Moscou a-t-il sciemment tué des innocents en Syrie ?

Selon Amnesty International, les bombardiers russes ont “ciblé directement” et tué au moins 200 civils en Syrie depuis octobre dernier. Ces frappes aériennes pourraient constituer “des crimes de guerre” précisent ses militants.

Dans un nouveau rapport majeur sur l’intervention russe dans le pays, l’association internationale accuse le gouvernement de Vladimir Poutine d’user d’attaques aveugles contre la population locale. 25 raids aériens russes présumés ont ainsi été répertoriés par l’ONG depuis le début de la campagne de Moscou en Syrie, dont les cibles furent des maisons, des installations médicales ou encore une mosquée.

Le document souligne également que la Russie décline toute responsabilité dans la mort de civils ou dans la destruction de biens leur appartenant au cours de ses opérations sur le territoire. Cependant, Amnesty révèle que la réalité est tout autre, puisque pour un combattant rebelle éliminé, 16 civils trouveraient la mort parallèlement.

Source : The Independant

Articles en relation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.