Trump replace la Corée du Nord dans la liste des Etats soutenant le terrorisme

Alors que le gouvernement américain ne trouve pas de solution viable pour calmer les ardeurs nucléaires de Pyongyang, Donald Trump a décidé de placer à nouveau la Corée du Nord dans la liste noire des Etats soutenant le terrorisme. Mais cela sera-t-il suffisant pour faire craquer Kim Jong-un ?

“En plus de menacer le monde de dévastation nucléaire, la Corée du Nord a soutenu de manière répétée des actes de terrorisme international, dont des assassinats en territoire étranger”, a déclaré le locataire de la Maison Blanche avec son style si caractéristique.

Si D. Trump évoque implicitement le cas de l‘étudiant US, Otto Warmbier, condamné à 15 ans de travaux forcés durant un voyage touristique en Corée du Nord pour avoir essayé de voler une affiche de propagande dans le hall de l’hôtel dans lequel il résidait, ce n’est pas le seul.

La CDN, l’Iran et la Syrie en ligne de mire 

Et pour cause, les exemples sont légion, à l’image de Kim Jong-nam, fils aîné de l’ex-dirigeant Kim Jong-il, assassiné en Malaisie en février dernier, suite à un service commandé de Kim Jong-un (une forte présomption pèse sur la CDN).

Pyongyang rejoint ainsi Téhéran et Damas dans le club très fermé des ennemis de Washington soutenant la cause terroriste.

A noter que Khartoum fait également partie de cette liste, mais les autorités soudanaises multiplient actuellement les rapprochements outre-Atlantique afin de quitter cette place peu enviable sur le plan diplomatique.

Source : Euronews 

Articles en relation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.