Trump replace la Corée du Nord dans la liste des Etats soutenant le terrorisme

Publication: 23/11/2017

Alors que le gouvernement américain ne trouve pas de solution viable pour calmer les ardeurs nucléaires de Pyongyang, Donald Trump a décidé de placer à nouveau la Corée du Nord dans la liste noire des Etats soutenant le terrorisme. Mais cela sera-t-il suffisant pour faire craquer Kim Jong-un ?

“En plus de menacer le monde de dévastation nucléaire, la Corée du Nord a soutenu de manière répétée des actes de terrorisme international, dont des assassinats en territoire étranger”, a déclaré le locataire de la Maison Blanche avec son style si caractéristique.

Si D. Trump évoque implicitement le cas de l‘étudiant US, Otto Warmbier, condamné à 15 ans de travaux forcés durant un voyage touristique en Corée du Nord pour avoir essayé de voler une affiche de propagande dans le hall de l’hôtel dans lequel il résidait, ce n’est pas le seul.

La CDN, l’Iran et la Syrie en ligne de mire 

Et pour cause, les exemples sont légion, à l’image de Kim Jong-nam, fils aîné de l’ex-dirigeant Kim Jong-il, assassiné en Malaisie en février dernier, suite à un service commandé de Kim Jong-un (une forte présomption pèse sur la CDN).

Pyongyang rejoint ainsi Téhéran et Damas dans le club très fermé des ennemis de Washington soutenant la cause terroriste.

A noter que Khartoum fait également partie de cette liste, mais les autorités soudanaises multiplient actuellement les rapprochements outre-Atlantique afin de quitter cette place peu enviable sur le plan diplomatique.

Source : Euronews 

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

Donald Trump lève les sanctions US à l’encontre de Taïwan, au grand dam de la Chine

Selon Courrier International, le secrétaire d’État américain, Mike Pompeo, a levé samedi 9 janvier toutes les restrictions qui encadraient les... Voir l'article

Les pays du Golfe fument le calumet de la paix mais n’enterrent pas la hache de guerre

Après trois ans de blocus, Riyad et ses alliés ont scellé leur réconciliation avec Doha sous la pression d’une Administration... Voir l'article

Facebook fait main basse sur les données des utilisateurs de WhatsApp

À partir du 8 février prochain, les utilisateurs de WhatsApp, propriété de Facebook, auront l’obligation de partager leurs données avec... Voir l'article

L’UE révise l’indice de surveillance de la qualité de l’air

L’Agence européenne pour l’environnement a mis en place depuis le 1er janvier un nouveau mode de calcul de la qualité... Voir l'article

  • Urgent

    Donald Trump lève les sanctions US à l’encontre de Taïwan, au grand dam de la Chine

    Selon Courrier International, le secrétaire d’État américain, Mike Pompeo, a levé samedi 9 janvier toutes les restrictions qui encadraient les contacts entre l’oncle Sam et... Voir l'article

    Facebook fait main basse sur les données des utilisateurs de WhatsApp

    À partir du 8 février prochain, les utilisateurs de WhatsApp, propriété de Facebook, auront l’obligation de partager leurs données avec les autres entités du groupe... Voir l'article

  • Newsletter

  • personnalites

    Donald Trump lève les sanctions US à l’encontre de Taïwan, au grand dam de la Chine

    Selon Courrier International, le secrétaire d’État américain, Mike Pompeo, a levé samedi 9 janvier toutes les restrictions qui encadraient les contacts entre l’oncle Sam et... Voir l'article

    Les pays du Golfe fument le calumet de la paix mais n’enterrent pas la hache de guerre

    Après trois ans de blocus, Riyad et ses alliés ont scellé leur réconciliation avec Doha sous la pression d’une Administration Trump pressée d’achever sa “grande... Voir l'article

    Syrie : Bachar el-Assad appelle les réfugiés à rentrer au bercail

    Alors que le président syrien a retrouvé une certaine autorité sur le sol syrien dévasté et divisé entre forces locales, russes, iraniennes, kurdes ou encore... Voir l'article