Burkina-Faso : un accord de sortie de crise trouvé

Le Burkina-Faso traverse une grave crise politique
Le Burkina-Faso traverse une grave crise politique

Alors que le Régiment de sécurité présidentielle (RSP) avait pris le pouvoir jeudi 17 septembre à Ouagadougou, annonçant dans la foulée la dissolution du gouvernement de transition et la création d’un nouveau Conseil national pour la démocratie, un accord de sortie de crise a été trouvé entre le RSP et l’armée loyaliste.

Les forces du RSP, proches de l’ancien président Blaise Campaoré, avaient pris en otage le gouvernement de transition pour dénoncer l’absence de candidat issus de l’ancien gouvernement. Lundi, une médiation fut entreprise avec l’armée loyaliste, fidèle aux autorités transitoires, afin de négocier le retrait des putschistes ; une médiation qui a porté ses fruits puisque le RSP a accepté de quitter la capitale. Les forces loyalistes ont précisé, de leur côté, qu’elles séjourneraient à une cinquantaine de kilomètres de la capitale, Ouagadougou.

Pour rappel, l’ex-président burkinabé, Blaise Campaoré, avait pris le pouvoir en 1987 également sur un coup d’À‰tat. Il démissionna le 31 octobre 2014 à la suite d’un soulèvement populaire.

Source : Le Figaro

Articles en relation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.