Syrie : les auteurs d’attaques chimiques bientôt formellement désignés

Publication: 23/08/2016

La Joint Investigative Mechanism (24 enquêteurs), chargée par le Conseil de sécurité des Nations Unies en juillet 2015 de faire toute la lumière sur les différentes attaques chimiques perpétrées sur le territoire syrien depuis le début du conflit, va rendre cette semaine un rapport très attendu qui identifiera précisément le auteurs de ces massacres.

La Syrie fait en effet l’objet depuis plus de deux ans d’attaques répétées au chlore notamment dans le nord-ouest de l’Etat. Un constat insupportable pour l’ONU qui avait donc souhaité à cette occasion « envoyer un message clair et fort à tous ceux qui sont impliqués dans les attaques à l’arme chimique dans ce pays » précisait Samantha Powers, l’ambassadrice américaine aux Nations Unies.

Mais cette alternative passait bien sûr par la création d’une équipe d’investigation dotée de moyens financiers et logistiques cohérents, alors que les soupçons de l’ONU se sont toujours portés sur les forces gouvernementales de Bachar el-Assad, mais également sur l’Etat islamique.

Le Conseil devrait donc prendre les sanctions qui s’imposent au regard des conclusions de la JIM qui s’est focalisée sur neuf cas d’attaques de ce type. Toutefois, ironie du sort, Moscou et Pékin proches du régime d’el-Assad pourront bloquer toute procédure répressive en faisant valoir leur droit de véto.

Pour rappel, l’exécutif syrien avait officiellement acté le démantèlement de son arsenal chimique après la terrible tragédie du 21 août 2013 au cours de laquelle une offensive au gaz sarin dans la banlieue de Damas engendra la mort de près de 1400 personnes.

Cependant, l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC) avait indiqué par la suite que 8% de ces stocks étaient encore présents localement, laissant dès lors la porte ouverte à de nombreuses dérives.

Sources : La Tribune de Genève et Euronews

Article connexe :

Syrie : le gaz moutarde a été utilisé dans le nord du pays

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

Syrie : les forces kurdes trouvent un accord avec Damas pour contrer l’offensive d’Ankara

Alors que la déferlante turque s’abat actuellement sur les forces armées kurdes de Syrie (FDS) positionnées au nord du pays,... Voir l'article

Le charbon est loin d’avoir dit son dernier mot

Alors que le charbon, largement stigmatisé lors de la Cop 21 parisienne, fait partie des énergies fossiles les plus polluantes... Voir l'article

Nuages noirs sur Chine rouge

Xi Jinping se voit comme le successeur de Mao Tsé-toung. Mais la démonstration de force organisée par Pékin pour les... Voir l'article

Syrie : Washington retire ses troupes au Nord et laisse les forces kurdes à la merci d’Ankara

Si Donald Trump avait indiqué au moins de janvier dernier que le retrait des forces US du nord-est de la... Voir l'article

  • Urgent

    Syrie : les forces kurdes trouvent un accord avec Damas pour contrer l’offensive d’Ankara

    Alors que la déferlante turque s’abat actuellement sur les forces armées kurdes de Syrie (FDS) positionnées au nord du pays, le régime de Bachar al-Assad... Voir l'article

    Le charbon est loin d’avoir dit son dernier mot

    Alors que le charbon, largement stigmatisé lors de la Cop 21 parisienne, fait partie des énergies fossiles les plus polluantes de la planète, force est... Voir l'article

  • personnalites

    Nuages noirs sur Chine rouge

    Xi Jinping se voit comme le successeur de Mao Tsé-toung. Mais la démonstration de force organisée par Pékin pour les 70 ans de la fondation... Voir l'article

    Alstom, scandale d’Etat ?

    Les modalités et les ramifications de la vente d’Alstom Energie à son concurrent américain General Electric plongent l’observateur dans un océan d’incompréhension. La justice française... Voir l'article

    Le Maroc, entre tradition et progrès

    ENTRETIEN. Géopolitologue et islamologue, Charles Saint-Prot est un des meilleurs spécialistes français du Maroc. A l’occasion des vingt ans de règne du roi Mohammed VI,... Voir l'article