Royaume-Uni : réouverture de l’ambassade britannique en Iran

Publication: 23/08/2015

Le chef de la diplomatie britannique, Philip Hammond, a annoncé la réouverture de l’ambassade de son pays fermée depuis quatre ans à Téhéran. Il en est de même pour l’ambassade iranienne à Londres. Cette décision découle de l’accord sur le nucléaire iranien en date du 14 juillet dernier.

Philip Hammond, en visite à Téhéran où il doit rencontrer le Président Hassan Rohani, a salué sur son compte twitter « un moment historique » entre les deux nations. Ce dernier souligne d’ailleurs  « une étape clef dans l’amélioration de nos relations bilatérales » tout en tempérant toutefois son discours : « Cela ne veut pas dire que nous sommes d’accord sur tout (…) Nous voulons d’abord nous assurer que l’accord nucléaire est un succès, notamment en encourageant le commerce et les investissements une fois que les sanctions seront levées. ». P.Hammond a également ajouté que « les deux pays devaient être prêts à discuter des défis en matière de lutte contre le terrorisme et de maintien de la stabilité régionale. »

En novembre 2011, l’ambassade britannique avait été fermée suite à des heurts violents favorables au président iranien alors en place, Mahmoud Ahmadinejad. Suite à l’accord sur le nucléaire, le gouvernement iranien cherche à normaliser ses relations avec les pays occidentaux afin d’attirer des investisseurs internationaux.

Source : The Times of Israël

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

Bénin : derrière la dérive autoritaire de Patrice Talon, l’ombre de la Chine ?

Plus d’un mois après le scrutin législatif du 28 avril 2019 dont l’opposition a été exclue, les violences post-électorales continuent... Voir l'article

La loi favorisant les extraditions vers la Chine embrase Hong Kong

Alors qu’un projet de loi favorisant sensiblement l’extradition de citoyens hongkongais vers la Chine est actuellement à l’étude dans l’hémicycle... Voir l'article

Les djihadistes étrangers emprisonnés, outil du hard power irakien

Le gouvernement irakien a décidé d’utiliser les quelques 500 djihadistes étrangers détenus dans les geôles du pays comme une arme... Voir l'article

Brexit : le chef de la diplomatie britannique se prononce en faveur d’une sortie négociée

Le ministre britannique des Affaires étrangères, Jeremy Hunt, qui brigue le poste de Premier ministre au sein de la Perfide... Voir l'article

  • Urgent

    Bénin : derrière la dérive autoritaire de Patrice Talon, l’ombre de la Chine ?

    Plus d’un mois après le scrutin législatif du 28 avril 2019 dont l’opposition a été exclue, les violences post-électorales continuent de secouer le Bénin, ce... Voir l'article

    La loi favorisant les extraditions vers la Chine embrase Hong Kong

    Alors qu’un projet de loi favorisant sensiblement l’extradition de citoyens hongkongais vers la Chine est actuellement à l’étude dans l’hémicycle de ce territoire semi-autonome, la... Voir l'article

  • personnalites

    Bénin : derrière la dérive autoritaire de Patrice Talon, l’ombre de la Chine ?

    Plus d’un mois après le scrutin législatif du 28 avril 2019 dont l’opposition a été exclue, les violences post-électorales continuent de secouer le Bénin, ce... Voir l'article

    Brexit : le chef de la diplomatie britannique se prononce en faveur d’une sortie négociée

    Le ministre britannique des Affaires étrangères, Jeremy Hunt, qui brigue le poste de Premier ministre au sein de la Perfide Albion, entend trouver un accord... Voir l'article

    Emmanuel Macron ne souhaite pas suivre Washington sur le dossier Huawei

    Alors que Washington a blacklisté les équipements du groupe chinois, Huawei, pour la construction de ses réseaux mobiles de cinquième génération (5G) – tout en... Voir l'article