USA : la Turquie autorise des frappes américaines contre l’Etat Islamique depuis son territoire

Publication: 23/07/2015

La Turquie a accepté de laisser les États-Unis utiliser son territoire pour lancer des attaques aériennes contre l’Etat Islamique, signalant un changement majeur dans la politique de l’allié américain. Les avions de guerre et drones militaires décolleront de la base aérienne d’Incirlik dans le sud du pays.

Cette base, située à une centaine de km au nord-ouest de la frontière syrienne, est idéalement placée. Les appareils pourront ainsi se déplacer plus rapidement et frapper efficacement les fiefs de Daesh.

Cette décision fait partie intégrante d’une coopération élargie entre les deux nations depuis neuf mois. La Maison Blanche a précisé dans un communiqué que « les ententes entre les deux pays permettront d’accentuer la lutte contre le terrorisme et d’apporter sécurité et stabilité en Irak. L’accord œuvrera également à un règlement politique du conflit en Syrie. » Le ministre adjoint des Affaires étrangères turc, Bülent Arinç, a simplement souligné que « le pays acceptait de soutenir les efforts de la coalition contre l’Etat Islamique sous certaines conditions. »

Le gouvernement turc avait, jusque-là, refusé cette éventualité. Cette réticence avait déclenché les divisions les plus profondes de l’alliance américano-turque depuis une décennie, reflétant des disparités politiques profondes entre Ankara et Washington sur la façon de remédier à la guerre syrienne. Incirlik restera toutefois soumis à la souveraineté turque. Les opérations débuteront début août selon une source du journal local, Hürriyet.

Source : The Washington Post

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

Le WEF 2019 se fera-t-il sans la Russie ?

Le World Economic Forum (WEF), organisé chaque année à Davos (Suisse), se passera-t-il de la délégation russe pour son édition 2019... Voir l'article

Gaza : Israël mène une opération commando contre le Hamas

L’armée israélienne a organisé dimanche 11 novembre une opération commando au sein de la bande de Gaza. Le but :... Voir l'article

Interpol interloquée après la démission de son président chinois

L’Organisation internationale de police criminelle a pris acte de la démission de son président chinois, Meng Hongwei, reçue le 7 octobre... Voir l'article

Quand les Émirats arabes unis utilisent un logiciel israélien pour espionner le Qatar

Selon le New York Times, les Émirats arabes unis auraient utilisé un logiciel espion israélien pour espionner — entre autres... Voir l'article

  • Urgent

    Le WEF 2019 se fera-t-il sans la Russie ?

    Le World Economic Forum (WEF), organisé chaque année à Davos (Suisse), se passera-t-il de la délégation russe pour son édition 2019 (22 au 25 janvier) ?... Voir l'article

    Gaza : Israël mène une opération commando contre le Hamas

    L’armée israélienne a organisé dimanche 11 novembre une opération commando au sein de la bande de Gaza. Le but : éliminer un responsable du Hamas.... Voir l'article

  • personnalites

    Interpol interloquée après la démission de son président chinois

    L’Organisation internationale de police criminelle a pris acte de la démission de son président chinois, Meng Hongwei, reçue le 7 octobre dernier. Ce dernier, accusé de... Voir l'article

    Iran : les sanctions de Donald Trump entrent en jeu

    Levées sous la présidence d’Obama, les sanctions américaines à l’encontre des secteurs pétrolier et financier iraniens retrouvent de leur superbe à compter du lundi 5... Voir l'article

    USA : Donald Trump souhaite mettre fin au droit du sol

    Le président américain, toujours très actif en matière de politique migratoire, milite désormais pour que les Etats-Unis mettent fin au droit du sol. Un système... Voir l'article