DCNS : le constructeur naval souhaite atteindre la barre des 5 milliards d’euros de chiffres d’affaires en 2025

Publication: 23/07/2015

Le leader européen de l’industrie navale militaire souhaite se relancer après un exercice 2014 difficile (336 M€ de pertes nettes). La stratégie se tourne aujourd’hui vers un développement de ses activités à l’export.

Hervé Guillou, le président du constructeur, a annoncé la couleur. Avec des résultats en berne, DCNS entend renouer avec les bénéfices et atteindre 5 milliards d’euros de chiffre d’affaires d’ici dix ans dont la moitié à l’international. « On veut accroître la présence pluri-domestique du groupe, renforcer son ancrage dans les zones où il est implanté et s’établir dans un certain nombre de pays prospects » précise-t-il. DNCS souhaite renforcer sa position au Brésil, en Malaisie et en Inde où il développe des partenariats d’avenir. L’objectif sera également de pérenniser des marchés tels que l’Arabie Saoudite et l’Egypte où l’implantation commerciale est solide (vente de la frégate multi missions Fremm).

Deux autres axes principaux ont été définis pour atteindre cet objectif : les investissements pour soutenir l’aura de la France à l’étranger et la diversification énergétique. Pour cela, l’entreprise souhaite développer son pôle R&D en privilégiant les énergies marines, hydroliennes et éoliennes promises à un grand avenir. H.Guillou précise que « le secteur des énergies marines devraient conditionner 15 à 20% du chiffre d’affaires de DNCS d’ici 2024. En ce qui concerne le secteur hydrolien, nous travaillons à la création de deux fermes expérimentales en France et au Canada. » L’éolien flottant est aussi un objectif fort du groupe : « Nous développons un système capable de générer 6 MW » conclut-il.

Source : Usine Nouvelle

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

Brésil : Bolsonaro veut exploiter l’uranium d’une réserve indigène

Le président brésilien compte exploiter à plein régime une importante réserve minière située dans une réserve indigène jouxtant l’Amazone, à... Voir l'article

Finlande : le réacteur Olkiluoto-3 d’Areva encore retardé ?

Après plus de 10 ans de retard, la production régulière du réacteur nucléaire finlandais de type EPR Olkiluoto-3 (OL3), réalisé par le... Voir l'article

Soudan du Sud : Gazprom exploitera quatre blocs pétroliers

Gazprom Neft, le troisième producteur d’huile de Russie et filiale de Gazprom, a signé un protocole d’accord avec le gouvernement du... Voir l'article

Pétrole : le Qatar tourne le dos à l’Opep

Le Qatar a décidé de concentrer pleinement sur l’exploitation de sa filière gazière. Et quitte donc l’Opep dès l’année prochaine... Voir l'article

  • Urgent

    Brésil : Bolsonaro veut exploiter l’uranium d’une réserve indigène

    Le président brésilien compte exploiter à plein régime une importante réserve minière située dans une réserve indigène jouxtant l’Amazone, à la frontière du Venezuela et... Voir l'article

    La France donne un coup de pouce financier au Tchad

    Emmanuel Macron, très présent dans le dossier G5 Sahel, continue à fortifier la liaison Paris-N’Djamena, relaie le site Mondo Afrique. Le locataire de l’Elysée a... Voir l'article

  • personnalites

    Brésil : Bolsonaro veut exploiter l’uranium d’une réserve indigène

    Le président brésilien compte exploiter à plein régime une importante réserve minière située dans une réserve indigène jouxtant l’Amazone, à la frontière du Venezuela et... Voir l'article

    D.Trump choisit la porte-parole du Département d’Etat comme ambassadrice US à l’ONU

    Heather Nauert, la porte-parole du département d’Etat américain, devrait normalement être nommée ambassadrice des Etats-Unis à l’ONU, relaie plusieurs médias internationaux.  Selon Europe 1, “cette ancienne journaliste... Voir l'article

    Laurent Gbagbo au cœur des élections sénatoriales dans le Mississippi

    Dans le Mississippi, les « miterms » n’ont pas dit leur dernier mot : un dernier poste de sénateur reste encore à pourvoir. Alors que le second tour... Voir l'article