Barack Obama a présenté un nouveau plan de fermeture de GuantÀ¡namo

Publication: 23/02/2016

Le président américain, dont la fin du mandat approche, souhaite fermer la prison de GuantÀ¡namo (Cuba). Le projet, présenté ce jour lors d’une conférence de presse à la Maison Blanche, reste toutefois utopique tant l’opposition au Congrès est forte à ce sujet.

« Quand il devient clair que quelque chose ne fonctionne pas, que cela n’est pas bon pour notre sécurité, il faut changer de voie » a-t-il estimé.

Le but de la proposition vise à éliminer les restrictions empêchant les détenus d’être transférés vers les Etats-Unis. Le projet cible dès lors treize structures d’accueil. Le coût total de ce transfert se situerait dans une fourchette de 290 à 475 millions de dollars et engendrerait des économies annuelles de l’ordre de 65 à 85 millions par an, relate La Presse.

L’un des nœuds de la discorde découle du statut même de ces prisonniers. Ces derniers sont trop dangereux pour être remis en liberté, mais leur inculpation reste difficile à mettre en œuvre, faute de preuves tangibles.

L’opposition condamne dès lors, « un système de détention illimitée » impossible à pérenniser sur le sol américain. L’administration Obama plancherait sur un système de détention provisoire « étendu » afin de convaincre le Congrès.

Pour rappel, on dénombre encore 91 prisonniers à GuantÀ¡namo contre 700 en 2003. Cependant, « seuls 35 sont appelés à être renvoyés dans leur pays ou dans un pays tiers dans les mois à venir » souligne un responsable américain sous couvert d’anonymat.

Source : 24 heures et La Presse

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

Venezuela : le leader de l’opposition, Juan Guaido, peine à convaincre

“Juan Guaido est à la tête d’une opposition fatiguée”, confirme Florence Pinot de Villechenon, professeure à l’ESCP et directrice du... Voir l'article

Burkina Faso : un gouvernement en faillite

À neuf mois des élections présidentielles, le Burkina Faso traverse une crise sécuritaire, aggravée par d’importants troubles socio-économiques. Eddie Komboïgo,... Voir l'article

Sultanat d’Oman : les défis de Haitham ben Tarek

Sayed Haïtham ben Tarek al-Saïd succède à Qabous Ibn Saïd al-Saïd sur le trône d’Oman. Le nouveau sultan hérite d’un... Voir l'article

La Russie veut blinder son réseau Internet en cas de déstabilisation du système occidental

Les fournisseurs d’accès Internet russes vont recevoir et installer à court terme des équipements testés par le Kremlin permettant à... Voir l'article

  • Urgent

    Venezuela : le leader de l’opposition, Juan Guaido, peine à convaincre

    “Juan Guaido est à la tête d’une opposition fatiguée”, confirme Florence Pinot de Villechenon, professeure à l’ESCP et directrice du Cérale, auprès de France 24.... Voir l'article

    Burkina Faso : un gouvernement en faillite

    À neuf mois des élections présidentielles, le Burkina Faso traverse une crise sécuritaire, aggravée par d’importants troubles socio-économiques. Eddie Komboïgo, principale figure de l’opposition et... Voir l'article

  • personnalites

    Venezuela : le leader de l’opposition, Juan Guaido, peine à convaincre

    “Juan Guaido est à la tête d’une opposition fatiguée”, confirme Florence Pinot de Villechenon, professeure à l’ESCP et directrice du Cérale, auprès de France 24.... Voir l'article

    Sultanat d’Oman : les défis de Haitham ben Tarek

    Sayed Haïtham ben Tarek al-Saïd succède à Qabous Ibn Saïd al-Saïd sur le trône d’Oman. Le nouveau sultan hérite d’un pays relativement stable même s’il... Voir l'article

    La France libère pour la première fois l’un de ses ressortissants parti combattre en Syrie

    Flavien Moreau (33 ans), intercepté en 2013 par les services de renseignement hexagonaux et condamné en novembre 2014 à 7 ans de prison, a été... Voir l'article