Barack Obama a présenté un nouveau plan de fermeture de GuantÀ¡namo

Publication: 23/02/2016

Le président américain, dont la fin du mandat approche, souhaite fermer la prison de GuantÀ¡namo (Cuba). Le projet, présenté ce jour lors d’une conférence de presse à la Maison Blanche, reste toutefois utopique tant l’opposition au Congrès est forte à ce sujet.

« Quand il devient clair que quelque chose ne fonctionne pas, que cela n’est pas bon pour notre sécurité, il faut changer de voie » a-t-il estimé.

Le but de la proposition vise à éliminer les restrictions empêchant les détenus d’être transférés vers les Etats-Unis. Le projet cible dès lors treize structures d’accueil. Le coût total de ce transfert se situerait dans une fourchette de 290 à 475 millions de dollars et engendrerait des économies annuelles de l’ordre de 65 à 85 millions par an, relate La Presse.

L’un des nœuds de la discorde découle du statut même de ces prisonniers. Ces derniers sont trop dangereux pour être remis en liberté, mais leur inculpation reste difficile à mettre en œuvre, faute de preuves tangibles.

L’opposition condamne dès lors, « un système de détention illimitée » impossible à pérenniser sur le sol américain. L’administration Obama plancherait sur un système de détention provisoire « étendu » afin de convaincre le Congrès.

Pour rappel, on dénombre encore 91 prisonniers à GuantÀ¡namo contre 700 en 2003. Cependant, « seuls 35 sont appelés à être renvoyés dans leur pays ou dans un pays tiers dans les mois à venir » souligne un responsable américain sous couvert d’anonymat.

Source : 24 heures et La Presse

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

Corruption de Big Tobacco, le cas d’école du Pakistan

D’après une enquête de l’OCCRP (« Organized Crime and Corruption Reporting Project »), Philip Morris International alimenterait le commerce parallèle... Voir l'article

La chloroquine vantée par Didier Raoult, épée de Damoclès du Covid-19 ?

L’éminent spécialiste en infectiologie, Didier Raoult, basé à Marseille, mise beaucoup d’espoir sur l’hydroxy-chloroquine. D’après le directeur de l’Institut Méditerranée,... Voir l'article

Bruxelles et le trio Airbnb -Expedia-TripAdivor signent un accord de partage de données

L’office de statistique de l’Union européenne, Eurostat, obtiendra en conséquence des données essentielles afin de pouvoir établir et publier des... Voir l'article

L’Organisation météorologique mondiale tire le signal d’alarme

Le rapport 2019 de l’Organisation météorologique mondiale (OMM), présenté mardi 10 mars aux Nations unies, confirme que le réchauffement climatique... Voir l'article

  • Urgent

    Corruption de Big Tobacco, le cas d’école du Pakistan

    D’après une enquête de l’OCCRP (« Organized Crime and Corruption Reporting Project »), Philip Morris International alimenterait le commerce parallèle de tabac au Pakistan avec... Voir l'article

    La chloroquine vantée par Didier Raoult, épée de Damoclès du Covid-19 ?

    L’éminent spécialiste en infectiologie, Didier Raoult, basé à Marseille, mise beaucoup d’espoir sur l’hydroxy-chloroquine. D’après le directeur de l’Institut Méditerranée, une étude menée en Chine... Voir l'article

  • Newsletter

  • personnalites

    La chloroquine vantée par Didier Raoult, épée de Damoclès du Covid-19 ?

    L’éminent spécialiste en infectiologie, Didier Raoult, basé à Marseille, mise beaucoup d’espoir sur l’hydroxy-chloroquine. D’après le directeur de l’Institut Méditerranée, une étude menée en Chine... Voir l'article

    Nouveau report des élections en Guinée : le projet controversé d’Alpha Condé

    Le président guinéen Alpha Condé a de nouveau reporté les élections législatives et le référendum constitutionnel prévus le 1er mars. Depuis, les manifestations se poursuivent... Voir l'article

    “DSK” retrouve des couleurs via son entreprise de conseil

    Toujours étroitement associé à l’affaire du Sofitel de mai 2011, qui lui coûtera la présidentielle française de 2012, Dominique Strauss-Kahn s’est refait depuis une santé... Voir l'article