L’Australie annonce la fin de ses frappes aériennes en Irak et en Syrie

Publication: 22/12/2017

Sydney a annoncé vendredi 22 décembre qu’elle cessait désormais ses frappes aériennes en Syrie et en Irak entamées il y a maintenant trois ans. L’Australie avait mis à contribution six avions de combat dans l’effort de guerre de la coalition internationale. 

Les appareils vont donc regagner les côtés nationales durant le mois de janvier, a indiqué Marise Payne, la ministre australienne de la Défense. L’intéressée a également confirmé que le géant océanique avait accompli sa mission dans ces zones sinistrées avec plus de 2700 sorties à son actif.

Concrètement, poursuit RFI, “soixante pilotes et membres d’équipage sont concernés par ce retrait. Canberra conservera tout de même sur le terrain 700 militaires, dont 380 qui auront pour mission d’entraîner les forces antiterroristes irakiennes afin de préserver la sécurité.”

Toutefois, il est important de noter que Sydney ne se désengage pas totalement de sa lutte contre les réseaux djihadistes, puisque ses forces armées continueront leur mission dans plusieurs pays, à l’image de l’Indonésie, de la Malaisie, de Singapour ou plus récemment des Philippines.

Source : RFI

Article connexe :

Australie : Canberra ne souhaite pas augmenter son aide militaire au Moyen-Orient

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

Mondial 2022 au Qatar : les tensions dans le golfe Persique s’opposent au nouveau format

La Fifa a confirmé mercredi 22 mai que la plus célèbre compétition du ballon rond restera en 2022 au format... Voir l'article

Vers un système de protection internationale pour les réfugiés vénézuéliens ?

Ecoeurés par l’inexorable crise économique et politique que traverse le géant sud-américain, plus de 3 millions de Vénézuéliens ont choisi... Voir l'article

Emmanuel Macron ne souhaite pas suivre Washington sur le dossier Huawei

Alors que Washington a blacklisté les équipements du groupe chinois, Huawei, pour la construction de ses réseaux mobiles de cinquième... Voir l'article

L’application WhatsApp encore frappée par les hackers

La très populaire application de messagerie, WhatsApp (1,5 milliard d’utilisateurs dans le monde), a subi récemment une cyber-attaque majeure. Une... Voir l'article

  • Urgent

    Mondial 2022 au Qatar : les tensions dans le golfe Persique s’opposent au nouveau format

    La Fifa a confirmé mercredi 22 mai que la plus célèbre compétition du ballon rond restera en 2022 au format classique de 32 équipes. Le... Voir l'article

    Vers un système de protection internationale pour les réfugiés vénézuéliens ?

    Ecoeurés par l’inexorable crise économique et politique que traverse le géant sud-américain, plus de 3 millions de Vénézuéliens ont choisi de déserter le territoire depuis... Voir l'article

  • personnalites

    Emmanuel Macron ne souhaite pas suivre Washington sur le dossier Huawei

    Alors que Washington a blacklisté les équipements du groupe chinois, Huawei, pour la construction de ses réseaux mobiles de cinquième génération (5G) – tout en... Voir l'article

    Libye : Emmanuel Macron exige un cessez-le-feu sans condition

    Le président français a rencontré mercredi 8 mai le le chef du gouvernement d’Union nationale libyen (GNA) reconnu par l’ONU, Fayez el-Sarraj, afin de faire... Voir l'article

    Des élections législatives incertaines au Bénin

    Le Bénin de Patrice Talon traverse une crise politique sans précédent. Pour la première fois depuis trente ans, l’opposition béninoise ne présentera aucune liste aux... Voir l'article