L’Australie annonce la fin de ses frappes aériennes en Irak et en Syrie

Publication: 22/12/2017

Sydney a annoncé vendredi 22 décembre qu’elle cessait désormais ses frappes aériennes en Syrie et en Irak entamées il y a maintenant trois ans. L’Australie avait mis à contribution six avions de combat dans l’effort de guerre de la coalition internationale. 

Les appareils vont donc regagner les côtés nationales durant le mois de janvier, a indiqué Marise Payne, la ministre australienne de la Défense. L’intéressée a également confirmé que le géant océanique avait accompli sa mission dans ces zones sinistrées avec plus de 2700 sorties à son actif.

Concrètement, poursuit RFI, “soixante pilotes et membres d’équipage sont concernés par ce retrait. Canberra conservera tout de même sur le terrain 700 militaires, dont 380 qui auront pour mission d’entraîner les forces antiterroristes irakiennes afin de préserver la sécurité.”

Toutefois, il est important de noter que Sydney ne se désengage pas totalement de sa lutte contre les réseaux djihadistes, puisque ses forces armées continueront leur mission dans plusieurs pays, à l’image de l’Indonésie, de la Malaisie, de Singapour ou plus récemment des Philippines.

Source : RFI

Article connexe :

Australie : Canberra ne souhaite pas augmenter son aide militaire au Moyen-Orient

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

Syrie : les forces kurdes trouvent un accord avec Damas pour contrer l’offensive d’Ankara

Alors que la déferlante turque s’abat actuellement sur les forces armées kurdes de Syrie (FDS) positionnées au nord du pays,... Voir l'article

Le charbon est loin d’avoir dit son dernier mot

Alors que le charbon, largement stigmatisé lors de la Cop 21 parisienne, fait partie des énergies fossiles les plus polluantes... Voir l'article

Nuages noirs sur Chine rouge

Xi Jinping se voit comme le successeur de Mao Tsé-toung. Mais la démonstration de force organisée par Pékin pour les... Voir l'article

Syrie : Washington retire ses troupes au Nord et laisse les forces kurdes à la merci d’Ankara

Si Donald Trump avait indiqué au moins de janvier dernier que le retrait des forces US du nord-est de la... Voir l'article

  • Urgent

    Syrie : les forces kurdes trouvent un accord avec Damas pour contrer l’offensive d’Ankara

    Alors que la déferlante turque s’abat actuellement sur les forces armées kurdes de Syrie (FDS) positionnées au nord du pays, le régime de Bachar al-Assad... Voir l'article

    Le charbon est loin d’avoir dit son dernier mot

    Alors que le charbon, largement stigmatisé lors de la Cop 21 parisienne, fait partie des énergies fossiles les plus polluantes de la planète, force est... Voir l'article

  • personnalites

    Nuages noirs sur Chine rouge

    Xi Jinping se voit comme le successeur de Mao Tsé-toung. Mais la démonstration de force organisée par Pékin pour les 70 ans de la fondation... Voir l'article

    Alstom, scandale d’Etat ?

    Les modalités et les ramifications de la vente d’Alstom Energie à son concurrent américain General Electric plongent l’observateur dans un océan d’incompréhension. La justice française... Voir l'article

    Le Maroc, entre tradition et progrès

    ENTRETIEN. Géopolitologue et islamologue, Charles Saint-Prot est un des meilleurs spécialistes français du Maroc. A l’occasion des vingt ans de règne du roi Mohammed VI,... Voir l'article