USA : la fermeture de GuantÀ¡namo toujours au point mort

Publication: 22/10/2015
Obama veut fermer GuantÀ¡namo avant la fin de son mandat

Obama veut fermer GuantÀ¡namo avant la fin de son mandat

Le président américain a mis son véto à la proposition de loi de budget de la Défense votée par le Congrès à majorité républicaine. En cause, la fermeture de GuantÀ¡namo rendue impossible par les textes. Certaines dispositions empêchent en effet le transfert de prisonniers vers les Etats-Unis, condition sine qua non pour réaliser ce projet.

Ce n’est pas un secret de polichinelle, Barack Obama souhaite régler le cas GuantÀ¡namo avant la fin de son mandat en 2016. Un nouveau plan en ce sens fut d’ailleurs présenté au Congrès par Lisa Monaco, conseillère du président pour l’antiterrorisme, et Ash Carter, chef du Pentagone, en septembre dernier. Le but de la proposition visait à éliminer les restrictions empêchant les détenus d’être transférés vers les Etats-Unis. Deux structures d’accueil sont actuellement ciblées : les prisons militaires de Navy Brig (Charleston) et le Fort Leavenworth (Kansas).

Cependant, la dernière proposition de loi de budget de la Défense n’en suit absolument pas le chemin comme le souligne le chef de l’exécutif : « Ce texte entrave spécifiquement les possibilités de fermer GuantÀ¡namo. Or cette prison est l’un des premiers arguments dont se servent les jihadistes pour recruter, il est temps pour nous d’y remédier.  C’est obsolète et cela nous coûte cher. »

Pour rappel, l’opposition condamne fermement le transfert des prisonniers sur le territoire américain, considéré comme « un système de détention illimitée » impossible à pérenniser aux Etats-Unis. L’administration Obama plancherait donc sur un système de détention provisoire « étendu » afin de convaincre le Congrès.

Source : Le Point et 24 heures

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

La loi favorisant les extraditions vers la Chine embrase Hong Kong

Alors qu’un projet de loi favorisant sensiblement l’extradition de citoyens hongkongais vers la Chine est actuellement à l’étude dans l’hémicycle... Voir l'article

Les djihadistes étrangers emprisonnés, outil du hard power irakien

Le gouvernement irakien a décidé d’utiliser les quelques 500 djihadistes étrangers détenus dans les geôles du pays comme une arme... Voir l'article

Brexit : le chef de la diplomatie britannique se prononce en faveur d’une sortie négociée

Le ministre britannique des Affaires étrangères, Jeremy Hunt, qui brigue le poste de Premier ministre au sein de la Perfide... Voir l'article

Aluminium chinois : des mesures protectionnistes pour quoi faire ?

Si l’administration américaine a récemment supprimé les tarifs douaniers frappant les importations d’acier et d’aluminium en provenance du Mexique et... Voir l'article

  • Urgent

    La loi favorisant les extraditions vers la Chine embrase Hong Kong

    Alors qu’un projet de loi favorisant sensiblement l’extradition de citoyens hongkongais vers la Chine est actuellement à l’étude dans l’hémicycle de ce territoire semi-autonome, la... Voir l'article

    Les djihadistes étrangers emprisonnés, outil du hard power irakien

    Le gouvernement irakien a décidé d’utiliser les quelques 500 djihadistes étrangers détenus dans les geôles du pays comme une arme diplomatique particulièrement efficace sur la... Voir l'article

  • personnalites

    Bénin : derrière la dérive autoritaire de Patrice Talon, l’ombre de la Chine ?

    Plus d’un mois après le scrutin législatif du 28 avril 2019 dont l’opposition a été exclue, les violences post-électorales continuent de secouer le Bénin, ce... Voir l'article

    Brexit : le chef de la diplomatie britannique se prononce en faveur d’une sortie négociée

    Le ministre britannique des Affaires étrangères, Jeremy Hunt, qui brigue le poste de Premier ministre au sein de la Perfide Albion, entend trouver un accord... Voir l'article

    Emmanuel Macron ne souhaite pas suivre Washington sur le dossier Huawei

    Alors que Washington a blacklisté les équipements du groupe chinois, Huawei, pour la construction de ses réseaux mobiles de cinquième génération (5G) – tout en... Voir l'article