Total vise un projet d’ampleur dans l’Arctique russe

Publication: 22/08/2017

Total s’intéresse étroitement au projet de gaz naturel liquéfié (GNL), Arctique-2, chapeauté par son partenaire russe, Novatek. Et pour cause, ce dernier pèserait près de 10 milliards de dollars.

Selon le site des Echos, le géant pétrolier souhaiterait intégrer le consortium afin d’accroître son porte-feuille GNL ainsi que sa position de trader sur ce marché; une volonté que son PDG, Patrick Pouyanné, avait évoquée récemment dans la presse russe.

A noter qu’Emmanuel Macron suit également le dossier de près. Ce dernier n’a d’ailleurs pas manqué de glisser un mot sur le sujet à Vladimir Poutine lors de sa dernière visite à l’Elysée.

Le site d’Arctique-2 va être construit sur la péninsule de Gydan dans la mer de Kara dès 2019 pour une mise en exploitation prévue en 2023. L’usine atteindra à terme une production de 18 millions de tonnes annuelle.

Les sanctions occidentales en point d’orgue 

Un point crucial pourrait néanmoins faire capoter l’affaire. Il s’agit des sanctions occidentales qui pèsent actuellement sur Moscou. Or, une des garanties imposées par le Kremlin à Total est que Paris s’implique directement dans le financement de l’opération.

Comme le rappelle justement Libération, “les sanctions, qui touchent entre autres les secteurs bancaire et pétrolier et le complexe militaro-industriel, ont détruit un grand nombre de liens entre la Russie et l’Occident et participé dans une large mesure à la crise économique dans laquelle la Russie ne cesse de s’enfoncer depuis maintenant deux ans.”

Affaire à suivre…

Sources : Les Echos et Libération 

 

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

Syrie : les forces kurdes trouvent un accord avec Damas pour contrer l’offensive d’Ankara

Alors que la déferlante turque s’abat actuellement sur les forces armées kurdes de Syrie (FDS) positionnées au nord du pays,... Voir l'article

Le charbon est loin d’avoir dit son dernier mot

Alors que le charbon, largement stigmatisé lors de la Cop 21 parisienne, fait partie des énergies fossiles les plus polluantes... Voir l'article

Nuages noirs sur Chine rouge

Xi Jinping se voit comme le successeur de Mao Tsé-toung. Mais la démonstration de force organisée par Pékin pour les... Voir l'article

Syrie : Washington retire ses troupes au Nord et laisse les forces kurdes à la merci d’Ankara

Si Donald Trump avait indiqué au moins de janvier dernier que le retrait des forces US du nord-est de la... Voir l'article

  • Urgent

    Syrie : les forces kurdes trouvent un accord avec Damas pour contrer l’offensive d’Ankara

    Alors que la déferlante turque s’abat actuellement sur les forces armées kurdes de Syrie (FDS) positionnées au nord du pays, le régime de Bachar al-Assad... Voir l'article

    Le charbon est loin d’avoir dit son dernier mot

    Alors que le charbon, largement stigmatisé lors de la Cop 21 parisienne, fait partie des énergies fossiles les plus polluantes de la planète, force est... Voir l'article

  • personnalites

    Nuages noirs sur Chine rouge

    Xi Jinping se voit comme le successeur de Mao Tsé-toung. Mais la démonstration de force organisée par Pékin pour les 70 ans de la fondation... Voir l'article

    Alstom, scandale d’Etat ?

    Les modalités et les ramifications de la vente d’Alstom Energie à son concurrent américain General Electric plongent l’observateur dans un océan d’incompréhension. La justice française... Voir l'article

    Le Maroc, entre tradition et progrès

    ENTRETIEN. Géopolitologue et islamologue, Charles Saint-Prot est un des meilleurs spécialistes français du Maroc. A l’occasion des vingt ans de règne du roi Mohammed VI,... Voir l'article