Syrie : assiégé, l’EI dispose de 48H pour quitter son fief de Minbej

Publication: 22/07/2016

Les Forces démocratiques syriennes (FDS), soutenues par la coalition internationale, ont sommé Daesh de quitter la ville de Minbej sous 48 H alors que le groupe terroriste y est actuellement acculé. Washington souhaite toutefois reprendre la cité en épargnant le plus de vies civiles possible.

Les combats, qui ont débuté le 31 mai dernier, présentent un enjeu non négligeable puisque Minbej (région d’Alep) reste un carrefour d’approvisionnement important pour l’EI en Syrie.

Si les rebelles sont parvenus à pénétrer l’enceinte, les dégâts matériels et les pertes humaines sont exponentiels. 60 personnes (dont 11 enfants) ont en effet perdu la vie, mardi 19 juillet, dans les raids menés par la coalition; ces derniers servant notamment de boucliers humains pour les djihadistes. A noter que les attentats-suicides et à la voiture piégée sont également légion.

Le Conseil militaire de Minbej a donc opté pour une issue plus souple en proposant un ultimatum de 48H aux soldats de l’EI pour se rendre avec leurs armes individuelles. L’opposition syrienne, écœurée par cette bavure, a néanmoins largement œuvré pour que le Conseil accouche d’une telle décision.

La coalition a indiqué de son côté qu’elle ferait la lumière sur ce sombre épisode : “Nous allons examiner toutes les informations dont nous disposons sur l’incident. Nous prenons toutes les dispositions pendant nos missions pour éviter ou minimiser les pertes civiles”, s’est-elle défendue auprès de l’AFP.

Source : La Presse

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

Après le “sabotage” de l’usine de Natanz, l’Iran annonce “commencer à enrichir l’uranium à 60%”

La république islamique accuse Israël d’avoir saboté dimanche 11 avril son site d’enrichissement d’uranium situé à Natanz. En retour, elle... Voir l'article

Passeport sanitaire : Bruxelles vise une entrée en vigueur fin juin

La Commission européenne vise une entrée en vigueur dès le début de l’été du certificat sanitaire Covid-19 visant à faciliter... Voir l'article

Le traité de 25 ans entre l’Iran et la Chine inquiète les Etats-Unis

Le ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi a signé une coopération stratégique d’une durée de 25 ans avec son... Voir l'article

Djibouti : Ismaël Omar Guelleh est candidat, pour la 4ème fois, à sa propre succession

Le dénouement de cet épisode de la vie « démocratique » djiboutienne ne sera un mystère pour personne : le président de la... Voir l'article

  • Urgent

    Après le “sabotage” de l’usine de Natanz, l’Iran annonce “commencer à enrichir l’uranium à 60%”

    La république islamique accuse Israël d’avoir saboté dimanche 11 avril son site d’enrichissement d’uranium situé à Natanz. En retour, elle agite la menace d’enrichir l’uranium... Voir l'article

    Passeport sanitaire : Bruxelles vise une entrée en vigueur fin juin

    La Commission européenne vise une entrée en vigueur dès le début de l’été du certificat sanitaire Covid-19 visant à faciliter la libre circulation des citoyens... Voir l'article

  • Newsletter

  • personnalites

    Après le “sabotage” de l’usine de Natanz, l’Iran annonce “commencer à enrichir l’uranium à 60%”

    La république islamique accuse Israël d’avoir saboté dimanche 11 avril son site d’enrichissement d’uranium situé à Natanz. En retour, elle agite la menace d’enrichir l’uranium... Voir l'article

    Djibouti : Ismaël Omar Guelleh est candidat, pour la 4ème fois, à sa propre succession

    Le dénouement de cet épisode de la vie « démocratique » djiboutienne ne sera un mystère pour personne : le président de la République Ismaël Omar Guelleh règne en... Voir l'article

    Facebook et Twitter : une politique de censure à double tranchant ?

    Les élections américaines, qui ont finalement couronné le démocrate Joe Biden, malgré les accusations de fraude de son rival Donald Trump, ont également vu émergé... Voir l'article