Boeing : le projet d’avion ravitailleur plombe les bénéfices

Publication: 22/07/2015

L’aviateur américain a vu son profit baisser de 33 % au deuxième trimestre 2015 en raison de problèmes survenus dans le test du KC-46. Les essais sur l’avion ravitailleur ont engendré une charge de 536 millions de dollars destinée à couvrir les surcoûts du programme.

Les tests sur le circuit de carburant du KC-46 sont se sont finalement avérés très couteux. Il s’agit de la deuxième charge engendrée par ce projet de grande ampleur de 800 millions de dollars (1,3 milliards avant impôts), l’un des objectifs phares de la multinationale. Pour rappel, cet appareil est destiné à l’US Air Force et la première tranche devrait être livrée entre 2016 et 2017. Le nouveau directeur général Dennis Muilenburg se veut rassurant : « Le groupe avance avec confiance sur le programme, nos investissements seront récompensés. »

Boeing affiche toutefois une progression de 11% de son chiffre d’affaires sur la même période grâce à la bonne santé de sa filière avions de ligne (381 ventes contre 342 au 1er trimestre). L’entreprise cherche donc à augmenter leur production afin d’améliorer sa rentabilité. L’Aviateur souhaite avant tout rassurer les investisseurs car le KC-46 n’est pas le seul projet problématique. Boeing doit également limiter les coûts de production de son 787 dreamliner.

Dennis Muilenburg reste cependant optimiste : « Notre prévision pour la deuxième partie de l’année reste globalement positive. »

Source : La Tribune

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

Aluminium chinois : des mesures protectionnistes pour quoi faire ?

Si l’administration américaine a récemment supprimé les tarifs douaniers frappant les importations d’acier et d’aluminium en provenance du Mexique et... Voir l'article

Bayer a tenté plus qu’un coup de poker avec Monsanto

Le groupe allemand s’est-il tiré une balle dans le pied en rachetant l’Américain Monsanto en juin 2018 ? La multiplication... Voir l'article

Vers une stabilisation du marché pétrolier en 2019 ?

Le recul des stocks mondiaux d’or noir couplé à la stabilisation de la demande mondiale devrait permettre au marché pétrolier... Voir l'article

Emmanuel Macron ne souhaite pas suivre Washington sur le dossier Huawei

Alors que Washington a blacklisté les équipements du groupe chinois, Huawei, pour la construction de ses réseaux mobiles de cinquième... Voir l'article

  • Urgent

    Bénin : derrière la dérive autoritaire de Patrice Talon, l’ombre de la Chine ?

    Plus d’un mois après le scrutin législatif du 28 avril 2019 dont l’opposition a été exclue, les violences post-électorales continuent de secouer le Bénin, ce... Voir l'article

    La loi favorisant les extraditions vers la Chine embrase Hong Kong

    Alors qu’un projet de loi favorisant sensiblement l’extradition de citoyens hongkongais vers la Chine est actuellement à l’étude dans l’hémicycle de ce territoire semi-autonome, la... Voir l'article

  • personnalites

    Bénin : derrière la dérive autoritaire de Patrice Talon, l’ombre de la Chine ?

    Plus d’un mois après le scrutin législatif du 28 avril 2019 dont l’opposition a été exclue, les violences post-électorales continuent de secouer le Bénin, ce... Voir l'article

    Brexit : le chef de la diplomatie britannique se prononce en faveur d’une sortie négociée

    Le ministre britannique des Affaires étrangères, Jeremy Hunt, qui brigue le poste de Premier ministre au sein de la Perfide Albion, entend trouver un accord... Voir l'article

    Emmanuel Macron ne souhaite pas suivre Washington sur le dossier Huawei

    Alors que Washington a blacklisté les équipements du groupe chinois, Huawei, pour la construction de ses réseaux mobiles de cinquième génération (5G) – tout en... Voir l'article