Malgré le “Dieselgate”, Volkswagen affiche une croissance séduisante

Publication: 22/06/2018

Alors que la triste affaire du Dieselgate pourrait coûter 80 milliards d’euros au groupe allemand (Volkswagen, Audi, Skoda, Seat et Porsche) en matière d’amendes et de rappels de véhicules, entre autre, ce dernier affiche malgré tout une croissance mondiale de 4% en 2017. De quoi aborder l’avenir sereinement.

L’information relayée par RTL intervient peu de temps après l’arrestation de Rupert Stadler, patron d’Audi et accessoirement l’un des plus hauts dirigeants du groupe Volkswagen.

Ce dernier est soupçonné par la justice outre-Rhin d’avoir fait disparaître les preuves du caractère délibéré du truquage lié aux émissions polluantes des moteurs, mais aussi d’avoir cherché à dissimuler l’implication des “pontes” du numéro un mondial de l’automobile dans ce marasme judiciaire.

Après la pluie… le beau temps

Pour autant, les déboires “humains” ne sont pas les seules résultantes de cette affaire, poursuit le média. Volkswagen a en effet déjà été délesté de 20 milliards d’euros “sous la forme d’amendes et de rappels des véhicules concernés (il y en avait 11 millions). Mais ce n’est pas fini, mi-juin une nouvelle amende d’un milliard a été infligée en Allemagne. Et d’autres procès sont en cours. Selon certaines estimations, le “dieselgate” pourrait coûter, à terme, 80 milliards au constructeur”.

Néanmoins, le géant se porte très bien. Et cela, contre tout attente, conclut RTL : “L’action avait été divisée par plus de deux au moment où la fraude a été découverte. Et voilà qu’elle a repris plus de 50%. (Parallèlement), les ventes ont progressé de plus de 4% l’année dernière, alors qu’on croyait que la confiance dans les marques serait durablement atteinte. Même au États-Unis, où le scandale a éclaté, VW a fait plus de 5% de croissance ! (…) L’entreprise va (ainsi) investir près de 20 milliards d’euros dans les véhicules électriques et près de 15 milliards dans la technologie du sans-conducteur. (Sachant que) Volkswagen, la marque-clé, a même doublé sa profitabilité l’année dernière.”

Source : RTL

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

Après le “sabotage” de l’usine de Natanz, l’Iran annonce “commencer à enrichir l’uranium à 60%”

La république islamique accuse Israël d’avoir saboté dimanche 11 avril son site d’enrichissement d’uranium situé à Natanz. En retour, elle... Voir l'article

Passeport sanitaire : Bruxelles vise une entrée en vigueur fin juin

La Commission européenne vise une entrée en vigueur dès le début de l’été du certificat sanitaire Covid-19 visant à faciliter... Voir l'article

Le traité de 25 ans entre l’Iran et la Chine inquiète les Etats-Unis

Le ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi a signé une coopération stratégique d’une durée de 25 ans avec son... Voir l'article

Djibouti : Ismaël Omar Guelleh est candidat, pour la 4ème fois, à sa propre succession

Le dénouement de cet épisode de la vie « démocratique » djiboutienne ne sera un mystère pour personne : le président de la... Voir l'article

  • Urgent

    Après le “sabotage” de l’usine de Natanz, l’Iran annonce “commencer à enrichir l’uranium à 60%”

    La république islamique accuse Israël d’avoir saboté dimanche 11 avril son site d’enrichissement d’uranium situé à Natanz. En retour, elle agite la menace d’enrichir l’uranium... Voir l'article

    Passeport sanitaire : Bruxelles vise une entrée en vigueur fin juin

    La Commission européenne vise une entrée en vigueur dès le début de l’été du certificat sanitaire Covid-19 visant à faciliter la libre circulation des citoyens... Voir l'article

  • Newsletter

  • personnalites

    Après le “sabotage” de l’usine de Natanz, l’Iran annonce “commencer à enrichir l’uranium à 60%”

    La république islamique accuse Israël d’avoir saboté dimanche 11 avril son site d’enrichissement d’uranium situé à Natanz. En retour, elle agite la menace d’enrichir l’uranium... Voir l'article

    Djibouti : Ismaël Omar Guelleh est candidat, pour la 4ème fois, à sa propre succession

    Le dénouement de cet épisode de la vie « démocratique » djiboutienne ne sera un mystère pour personne : le président de la République Ismaël Omar Guelleh règne en... Voir l'article

    Facebook et Twitter : une politique de censure à double tranchant ?

    Les élections américaines, qui ont finalement couronné le démocrate Joe Biden, malgré les accusations de fraude de son rival Donald Trump, ont également vu émergé... Voir l'article