L’intelligence artificielle profite à tort à 40% des start-ups du Vieux Continent

Un récent rapport du Britannique MMC Ventures démontre qu’à peine 60% des start-ups européennes spécialisées dans l’intelligence artificielle (IA) en font usage de manière significative dans leur(s) activité(s).

“Dans ce rapport, on découvre que 8 % des nouvelles entreprises européennes créées l’an dernier étaient des sociétés d’intelligence artificielle. Pourtant, sur les 2830 start-ups d’intelligence artificielle sondées par la société de capital-risque sur le (Vieux Continent), seules 1580 d’entre elles (présentaient) des preuves de l’existence d’IA dans leurs propositions ou dans leurs activités. (En fin de compte), environ 40 % de ces (structures) dites « spécialisées dans l’intelligence artificielle » ne le sont pas vraiment”, relaie le site Ubsek et Rika.

Ainsi, alors que les produits vendus par ces sociétés, leurs outils de travail et leurs sites Web n’ont donc pas de liens réels et sérieux avec l’IA, ces dernières ont tout de même tenu à conserver ce statut afin de séduire davantage les investisseurs, confirme le document. Et cela, chiffres à l’appui.

Les start-ups classées dans le domaine de l’intelligence artificielle attirent entre 15 et 50 % de plus en financement que les autres start-ups technologiques.” (MMC Ventures)

Un sacré coup de pouce… vous en conviendrez.

Articles en relation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.