Armement : Macron refuse de se passer du marché saoudien

Publication: 22/02/2018

L’axe Paris-Riyad bat son plein sur le plan de l’armement; une donnée qu’Emmanuel Macron ne veut pas occulter. Et ce, malgré la catastrophe engendrée par le cavalier seul de l’Arabie saoudite au Yémen.

Et pour cause relève Challenges, “Riyad demeure le second client de la défense française derrière l’Inde entre 2007 et 2016 . Le montant des prises de commandes représentait (même) 764 millions d’euros en 2016. (Sachant que) la même année, (le géant du Golfe Persique) versait 1085,8 millions d’euros pour payer les matériels livrés.”

Une manne financière éloquente dont l’Etat ne souhaite pas se passer alors que le conflit yéménite divise largement les administrations siégeant à la Commission interministérielle pour l’étude des exportations de matériels de guerre (CIEEMG) et les hautes sphères hexagonales.

Ainsi, dernièrement, “les représentants du ministère des Affaires étrangères ont émis des avis négatifs sur plusieurs dossiers*”, mais Matignon et l’Elysée ont tranché et refusé d’abdiquer sur ce point.

Une position décriée

Pour rappel, la ministre de la Défense, Florence Parly, était déjà montée au créneau le 9 février dernier pour justifier une posture diplomatique quelque peu encombrante : “Qui pouvait imaginer la survenance de ce conflit au Yémen ? (…) Beaucoup de pays sont confrontés à cette situation. (A savoir), livrer des armes à d’autres pays alors que ces armes n’étaient pas censées être utilisées“, plaidait-elle alors maladroitement.

Toutefois, il est important de noter que plusieurs nations du Vieux Continent ont fait le choix de stopper leurs exportations d’armes à destination de l’Arabie Saoudite. Il s’agit des Pays-Bas, de la Norvège, de la Belgique mais aussi de l’Allemagne qui a pris cette décision au mois de janvier.

*Selon Challenges, les dossiers les plus discutés sont ceux des matériels destinés aux unités engagées dans le conflit yéménite, comme la Garde nationale. Par exemple, les engins Sherpa et les VAB Mk3 de Renault Trucks Defense, les Caesar de nouvelle génération de Nexter, mais aussi ses canons de 105mm et ses blindés 6×6 Titus. 

Source : Challenges 

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

Corruption de Big Tobacco, le cas d’école du Pakistan

D’après une enquête de l’OCCRP (« Organized Crime and Corruption Reporting Project »), Philip Morris International alimenterait le commerce parallèle... Voir l'article

La chloroquine vantée par Didier Raoult, épée de Damoclès du Covid-19 ?

L’éminent spécialiste en infectiologie, Didier Raoult, basé à Marseille, mise beaucoup d’espoir sur l’hydroxy-chloroquine. D’après le directeur de l’Institut Méditerranée,... Voir l'article

Bruxelles et le trio Airbnb -Expedia-TripAdivor signent un accord de partage de données

L’office de statistique de l’Union européenne, Eurostat, obtiendra en conséquence des données essentielles afin de pouvoir établir et publier des... Voir l'article

L’Organisation météorologique mondiale tire le signal d’alarme

Le rapport 2019 de l’Organisation météorologique mondiale (OMM), présenté mardi 10 mars aux Nations unies, confirme que le réchauffement climatique... Voir l'article

  • Urgent

    Corruption de Big Tobacco, le cas d’école du Pakistan

    D’après une enquête de l’OCCRP (« Organized Crime and Corruption Reporting Project »), Philip Morris International alimenterait le commerce parallèle de tabac au Pakistan avec... Voir l'article

    La chloroquine vantée par Didier Raoult, épée de Damoclès du Covid-19 ?

    L’éminent spécialiste en infectiologie, Didier Raoult, basé à Marseille, mise beaucoup d’espoir sur l’hydroxy-chloroquine. D’après le directeur de l’Institut Méditerranée, une étude menée en Chine... Voir l'article

  • personnalites

    La chloroquine vantée par Didier Raoult, épée de Damoclès du Covid-19 ?

    L’éminent spécialiste en infectiologie, Didier Raoult, basé à Marseille, mise beaucoup d’espoir sur l’hydroxy-chloroquine. D’après le directeur de l’Institut Méditerranée, une étude menée en Chine... Voir l'article

    Nouveau report des élections en Guinée : le projet controversé d’Alpha Condé

    Le président guinéen Alpha Condé a de nouveau reporté les élections législatives et le référendum constitutionnel prévus le 1er mars. Depuis, les manifestations se poursuivent... Voir l'article

    “DSK” retrouve des couleurs via son entreprise de conseil

    Toujours étroitement associé à l’affaire du Sofitel de mai 2011, qui lui coûtera la présidentielle française de 2012, Dominique Strauss-Kahn s’est refait depuis une santé... Voir l'article