Facebook et Twitter : une politique de censure à double tranchant ?

Publication: 22/01/2021

Les élections américaines, qui ont finalement couronné le démocrate Joe Biden, malgré les accusations de fraude de son rival Donald Trump, ont également vu émergé une politique de censure particulièrement invasive de la part de nombreux médias mainstream*. Mais aussi de plusieurs réseaux sociaux d’envergure internationale, comme Twitter ou Facebook.

Et pour cause, ces derniers sont allés encore plus loin en s’octroyant un rôle de “chien de garde” d’un nouveau genre qui ne manque pas d’interpeller. A l’image d’une censure lunaire à l’égard d’un président encore en exercice, Donald Trump, ou en matière de politique sanitaire internationale.

Concrètement, si cette volonté démontre des intérêts politiques et économiques à peine voilés, cette stratégie mêlant soft et hard power n’en reste pas moins à double tranchant. En effet, comme le souligne Capital, “les actions de Twitter et Facebook (ont enregistré lundi 11 janvier) un repli de 8% et 2% sur les marchés US. Et cela, après que ces groupes ont pris la décision de bloquer les comptes de Donald Trump. Le VIX grimpait alors de près de 10% (indice de volatilité du SP500, le principal indice américain) avant l’ouverture des marchés.

Même si la capitalisation de Twitter en bourse (40 milliards de dollars) est 19 fois plus faible que celle de Facebook (762 milliards), (il sera intéressant) à l’avenir de surveiller l’impact psychologique sur les indices américains de la baisse du cours de ces valeurs. Les valeurs technologiques sont des valeurs de croissance dont les multiples de valorisation sont souvent élevés. Facebook a par exemple un ratio cours sur bénéfice supérieur à 40. Tout ce qui peut perturber la perception des investisseurs sur une valeur à court ou moyen terme peut (donc) générer plus de volatilité”, poursuit le média.

*Le « Reuters Institute Digital News » a publié son rapport annuel en juin dernier, relayé par Breizh Info. Ainsi, “en janvier et février 2020, avant la pandémie, des échantillons représentatifs de 2000 personnes ont été sondés dans 40 pays d’obédience occidentale. Selon ces sondages, le taux moyen de confiance dans les médias, en baisse pour ces 40 pays, s’établit à 38%. Mais il n’est que de 29% aux USA, qui prétendent encore diriger la planète et se classent 31ème/40, de 28% au Royaume-Uni (34ème/40) et de 23% en France, phare de l’humanité, mais qui se classe, hélas, 39ème sur 40”.

Qu’en sera-t-il après la pandémie ?

A lire aussi : Facebook fait main basse sur les données des utilisateurs de WhatsApp

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

Pékin agite la menace des terres rares

Pékin étudie la possibilité de restreindre ses exportations de terres rares, faisant planer la menace d’une pénurie mondiale de ces... Voir l'article

L’Arabie saoudite investit dans l’industrie du jeu vidéo

Dépendante des cours du pétrole, dont elle est l’un des premiers producteurs du globe, l’Arabie saoudite diversifie ses sources d’investissements... Voir l'article

Internet au travail : focus sur les droits de l’employeurs et des salariés

Les entreprises ont tendance à aller trop loin dans la surveillance de leurs employés. Quid de l’utilisation de l’Internet par... Voir l'article

Covid-19 : la Sierra Leone s’en sort bien avec peu de moyens

Selon un décompte établi le 12 février, la Sierra Leone comptabilise 3823 cas, dont 79 décès. “Comparé à d’autres contextes... Voir l'article

  • Urgent

    Pékin agite la menace des terres rares

    Pékin étudie la possibilité de restreindre ses exportations de terres rares, faisant planer la menace d’une pénurie mondiale de ces métaux stratégiques indispensables à l’industrie... Voir l'article

    L’Arabie saoudite investit dans l’industrie du jeu vidéo

    Dépendante des cours du pétrole, dont elle est l’un des premiers producteurs du globe, l’Arabie saoudite diversifie ses sources d’investissements que ce soit dans l’industrie,... Voir l'article

  • Newsletter

  • personnalites

    Facebook et Twitter : une politique de censure à double tranchant ?

    Les élections américaines, qui ont finalement couronné le démocrate Joe Biden, malgré les accusations de fraude de son rival Donald Trump, ont également vu émergé... Voir l'article

    Donald Trump lève les sanctions US à l’encontre de Taïwan, au grand dam de la Chine

    Selon Courrier International, le secrétaire d’État américain, Mike Pompeo, a levé samedi 9 janvier toutes les restrictions qui encadraient les contacts entre l’oncle Sam et... Voir l'article

    Les pays du Golfe fument le calumet de la paix mais n’enterrent pas la hache de guerre

    Après trois ans de blocus, Riyad et ses alliés ont scellé leur réconciliation avec Doha sous la pression d’une Administration Trump pressée d’achever sa “grande... Voir l'article