Bercy annonce une taxation à court terme des GAFA

Alors qu’un consensus européen tarde à se mettre en place en matière de taxation des GAFA, Bercy a annoncé de son côté que la France prendra en février des décisions significatives à l’encontre des entreprises proposant des services numériques sur le territoire.

Bruno Le Maire a en effet annoncé dimanche un projet de loi spécifique portant sur une taxe qui touchera dès cette année les mastodontes de la Toile sévissant dans l’Hexagone.

Le ministre de l’Economie et des Finances a d’ailleurs précisé dans la foulée que le Conseil des ministres étudiera le dispositif dès la fin du mois de février.

Concrètement, cette tendance était dans l’air depuis le mois de mai 2017. Bercy semblait alors avoir perdu patience avec Bruxelles… peu enclin à intervenir dans cet épineux dossier.

Paris souhaite donc s’émanciper d’un système pervers de défiscalisation mis en place par les géants du Web, tels que Google, Apple, Facebook ou encore Amazon. A savoir payer un impôt minime par rapport au chiffre d’affaires qu’ils génèrent sur le sol français.

« Les mastodontes de la Toile seront taxés comme les autres. Ce n’est ni plus ni moins qu’une question de justice fiscale », a ainsi rappelé en grandes pompes, Bruno Le Maire.

Affaire à suivre…

Articles en relation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.