François Fillon milite pour une alliance européenne de défense

Publication: 22/01/2017

Lors d’un entretien accordé au Monde, le vainqueur de la primaire de la droite s’est engagé à favoriser l’élaboration d’une alliance européenne de défense afin de répondre aux velléités de Donald Trump sur ce dossier.

“Je ne propose pas une défense européenne intégrée, mais une alliance européenne de défense. Il faut mettre en commun des moyens, bâtir une industrie européenne et créer un fonds qui mutualise et finance les dépenses d’intervention extérieure”, a-t-il martelé.

Avant de souligner que le Vieux continent entamait une nouvelle ère extrêmement dangereuse : “Le besoin d’unité des pays européens est beaucoup plus grand qu’il y a 25 ans”, poursuit l’intéressé. “Après l’attentat de Berlin, j’ai le sentiment que l’Allemagne prend conscience de ces nouveaux risques.”

Ces propos de l’ex-Premier ministre de Nicolas Sarkozy font bien sûr écho à la stratégie prônée par l’Amérique de Trump qui souhaite se désengager quelque peu de l’OTAN en diminuant drastiquement ses financements. Le magnat de l’immobilier n’avait d’ailleurs pas manqué de qualifier cette Organisation “d’obsolète” durant sa campagne.

“L’existence d’une alliance de défense transatlantique n’est pas obsolète, elle est même nécessaire”, rétorque F.Fillon. Toutefois, insiste-t-il, “l’Europe est prévenue et doit s’organiser face à une politique américaine qui ne nous fera pas de cadeaux.”

L’appel du pied envers Berlin est donc officialisé, mais sous certaines conditions : “La relation franco-allemande est absolument fondamentale (pour mener à bien ce projet). En conséquence, je fais le choix de son renforcement dans un partenariat d’égal à égal (…) pour peser face aux États-Unis, face à la Russie et face à la Chine.”

Source : Le Figaro

Brexit : vers un renforcement de la politique européenne de défense

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

La Suisse souhaite que ses djihadistes soient jugés en Syrie et en Irak

Peu enclin à rapatrier ses djihadistes partis combattre sur les fronts syrien et irakien, la Suisse milite pour que le... Voir l'article

Syrie : Lavrov fustige la politique américaine dans l’est de l’Euphrate

Le ministère russe des Affaires étrangères s’inquiète des velléités américaines sur le sol syrien, notamment vis-à-vis des Kurdes. Et ne... Voir l'article

Edouard Philippe se rendra au Qatar pour inaugurer le Musée national

Le Premier ministre français se rendra le 28 mars prochain à Doha pour inaugurer le fastueux Musée national du Qatar.... Voir l'article

Corée du Nord : Pyongyang garde le cap nucléaire

The Center for International Security and Cooperation (Université de Stanford) confirme dans un rapport publié ce mardi que la Corée du... Voir l'article

  • Urgent

    La Suisse souhaite que ses djihadistes soient jugés en Syrie et en Irak

    Peu enclin à rapatrier ses djihadistes partis combattre sur les fronts syrien et irakien, la Suisse milite pour que le procès de ses vilains petits... Voir l'article

    Syrie : Lavrov fustige la politique américaine dans l’est de l’Euphrate

    Le ministère russe des Affaires étrangères s’inquiète des velléités américaines sur le sol syrien, notamment vis-à-vis des Kurdes. Et ne se prive pas de le... Voir l'article

  • personnalites

    Syrie : Lavrov fustige la politique américaine dans l’est de l’Euphrate

    Le ministère russe des Affaires étrangères s’inquiète des velléités américaines sur le sol syrien, notamment vis-à-vis des Kurdes. Et ne se prive pas de le... Voir l'article

    Edouard Philippe se rendra au Qatar pour inaugurer le Musée national

    Le Premier ministre français se rendra le 28 mars prochain à Doha pour inaugurer le fastueux Musée national du Qatar. En novembre 2017, Emmanuel Macron... Voir l'article

    Donald Trump-Kim-Jong-un : l’acte II prévu fin février

    La Maison Blanche et le régime nord-coréen ont convenu fin février d’un deuxième sommet entre Donald Trump et Kim-Jong-un. La rencontre n’a pas encore de... Voir l'article