Poutine a-t-il une responsabilité dans la mort de l’ex-espion russe Alexandre Litvinenko ?

Publication: 22/01/2016

Moscou se trouve actuellement dans une situation diplomatique délicate avec le Royaume-Uni après les révélations d’une enquête publique britannique soulignant le rôle actif de Vladimir Poutine dans l’assassinat à Londres d’Alexandre Litvinenko.

Ce farouche opposant de Poutine a perdu la vie le 23 novembre 2006, trois semaines après avoir ingurgité une substance très dangereuse, le polonium-21. Les services secrets russes seraient à l’origine de cet empoisonnement précise le rapport du juge anglais, Robert Owen : « Je suis certain que M. Litvinenko n’a pas ingéré le polonium-210 par accident ni pour se suicider. Je suis sûr, par contre, qu’il a été délibérément empoisonné par d’autres. »

Ce dernier évoque dès lors la culpabilité d’Andreï Lougovoï, un ancien agent des services secrets russes aujourd’hui député d’un parti nationaliste, ainsi que celle d’un ex-soldat de l’Armée rouge devenu homme d’affaires, Dmitri Kovtoun.

Le juge souligne également que la poison utilisé ne peut trouver son origine que dans un réacteur nucléaire, et sous-entend qu’il y a une forte probabilité que les meurtriers aient pu agir pour le compte d’un Etat et non pour une organisation criminelle. « Il y a de fortes présomptions que l’À‰tat russe soit responsable de la mort de M. Litvinenko » a-t-il insisté en évoquant le site d’Avangard, proche de la ville de Nijni Novgorod.

Source : Radio Canada

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

Syrie : les forces kurdes trouvent un accord avec Damas pour contrer l’offensive d’Ankara

Alors que la déferlante turque s’abat actuellement sur les forces armées kurdes de Syrie (FDS) positionnées au nord du pays,... Voir l'article

Le charbon est loin d’avoir dit son dernier mot

Alors que le charbon, largement stigmatisé lors de la Cop 21 parisienne, fait partie des énergies fossiles les plus polluantes... Voir l'article

Nuages noirs sur Chine rouge

Xi Jinping se voit comme le successeur de Mao Tsé-toung. Mais la démonstration de force organisée par Pékin pour les... Voir l'article

Syrie : Washington retire ses troupes au Nord et laisse les forces kurdes à la merci d’Ankara

Si Donald Trump avait indiqué au moins de janvier dernier que le retrait des forces US du nord-est de la... Voir l'article

  • Urgent

    Syrie : les forces kurdes trouvent un accord avec Damas pour contrer l’offensive d’Ankara

    Alors que la déferlante turque s’abat actuellement sur les forces armées kurdes de Syrie (FDS) positionnées au nord du pays, le régime de Bachar al-Assad... Voir l'article

    Le charbon est loin d’avoir dit son dernier mot

    Alors que le charbon, largement stigmatisé lors de la Cop 21 parisienne, fait partie des énergies fossiles les plus polluantes de la planète, force est... Voir l'article

  • personnalites

    Nuages noirs sur Chine rouge

    Xi Jinping se voit comme le successeur de Mao Tsé-toung. Mais la démonstration de force organisée par Pékin pour les 70 ans de la fondation... Voir l'article

    Alstom, scandale d’Etat ?

    Les modalités et les ramifications de la vente d’Alstom Energie à son concurrent américain General Electric plongent l’observateur dans un océan d’incompréhension. La justice française... Voir l'article

    Le Maroc, entre tradition et progrès

    ENTRETIEN. Géopolitologue et islamologue, Charles Saint-Prot est un des meilleurs spécialistes français du Maroc. A l’occasion des vingt ans de règne du roi Mohammed VI,... Voir l'article