Poutine a-t-il une responsabilité dans la mort de l’ex-espion russe Alexandre Litvinenko ?

Moscou se trouve actuellement dans une situation diplomatique délicate avec le Royaume-Uni après les révélations d’une enquête publique britannique soulignant le rôle actif de Vladimir Poutine dans l’assassinat à Londres d’Alexandre Litvinenko.

Ce farouche opposant de Poutine a perdu la vie le 23 novembre 2006, trois semaines après avoir ingurgité une substance très dangereuse, le polonium-21. Les services secrets russes seraient à l’origine de cet empoisonnement précise le rapport du juge anglais, Robert Owen : « Je suis certain que M. Litvinenko n’a pas ingéré le polonium-210 par accident ni pour se suicider. Je suis sûr, par contre, qu’il a été délibérément empoisonné par d’autres. »

Ce dernier évoque dès lors la culpabilité d’Andreï Lougovoï, un ancien agent des services secrets russes aujourd’hui député d’un parti nationaliste, ainsi que celle d’un ex-soldat de l’Armée rouge devenu homme d’affaires, Dmitri Kovtoun.

Le juge souligne également que la poison utilisé ne peut trouver son origine que dans un réacteur nucléaire, et sous-entend qu’il y a une forte probabilité que les meurtriers aient pu agir pour le compte d’un Etat et non pour une organisation criminelle. « Il y a de fortes présomptions que l’À‰tat russe soit responsable de la mort de M. Litvinenko » a-t-il insisté en évoquant le site d’Avangard, proche de la ville de Nijni Novgorod.

Source : Radio Canada

Articles en relation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.