La Chine va lancer son marché carbone dès 2018

Publication: 21/12/2017

Le premier Etat pollueur au monde a décidé de créer son propre marché carbone. La bourse chinoise subira un test grandeur nature dès 2018 via les entreprises du secteur électrique, avant d’être pleinement opérationnelle en 2020 lorsqu’un éventail de structures beaucoup plus large entrera en scène.

Cette annonce a été officialisée mardi 19 décembre par la Commission nationale pour la réforme et le développement (NDRC). Et cela, avec un léger retard puisqu’elle était plutôt attendue le mois dernier à la COP 23 de Bonn ou au One Planet Summit parisien.

Quoi qu’il en soit, Pékin s’attache bel et bien à tenir ses promesses post Cop 21, au contraire de Washington toujours aussi réfractaire à faire diminuer ses émissions de gaz à effet de serre.

La Chine s’attaque ainsi à un challenge d’envergure : atteindre le pic de ses émissions de carbone au plus tard en 2030. En contrepartie, le géant asiatique va solliciter ses forces vives en responsabilisant les entreprises locales. Ces dernières devront fatalement payer si elles ne répondent pas à cette politique écologique.

Une publicité d’envergure pour les énergies vertes

1700 “cobayes”, issus de la branche électrique et responsables d’un tiers des émissions, seront donc mis à l’épreuve l’année prochaine en attendant que d’autres secteurs les rejoignent deux ans plus tard.

Cette bourse devient en conséquence la plus importante à l’échelle planétaire, surclassant assez largement son homologue du Vieux Continent.

Source : RFI

 

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

Fake news en Côte d’Ivoire : à qui profitent la désinformation et la violence politique ?

A l’approche de l’élection présidentielle et dans le cadre de l’état d’urgence instauré par Alassane Ouattara, la situation s’est considérablement... Voir l'article

Campagne pour la présidence de France Télévisions : Baldelli rameute à… gauche

C’est une petite indiscrétion venue des arcanes de l’audiovisuel. Alors que la course pour la présidence de France Télévisions s’accélère... Voir l'article

Diplomatie : saluée pour sa gestion de la crise sanitaire, la Corée du Sud s’émancipe

Nation historiquement coincée dans le giron de l’Empire chinois, puis colonie japonaise au tournant du XXème siècle et désormais fidèle... Voir l'article

Corruption de Big Tobacco, le cas d’école du Pakistan

D’après une enquête de l’OCCRP (« Organized Crime and Corruption Reporting Project »), Philip Morris International alimenterait le commerce parallèle... Voir l'article

  • Urgent

    Fake news en Côte d’Ivoire : à qui profitent la désinformation et la violence politique ?

    A l’approche de l’élection présidentielle et dans le cadre de l’état d’urgence instauré par Alassane Ouattara, la situation s’est considérablement tendue en Côte d’Ivoire. Après... Voir l'article

    Campagne pour la présidence de France Télévisions : Baldelli rameute à… gauche

    C’est une petite indiscrétion venue des arcanes de l’audiovisuel. Alors que la course pour la présidence de France Télévisions s’accélère et que les auditions des... Voir l'article

  • Newsletter

  • personnalites

    Fake news en Côte d’Ivoire : à qui profitent la désinformation et la violence politique ?

    A l’approche de l’élection présidentielle et dans le cadre de l’état d’urgence instauré par Alassane Ouattara, la situation s’est considérablement tendue en Côte d’Ivoire. Après... Voir l'article

    Campagne pour la présidence de France Télévisions : Baldelli rameute à… gauche

    C’est une petite indiscrétion venue des arcanes de l’audiovisuel. Alors que la course pour la présidence de France Télévisions s’accélère et que les auditions des... Voir l'article

    La chloroquine vantée par Didier Raoult, épée de Damoclès du Covid-19 ?

    L’éminent spécialiste en infectiologie, Didier Raoult, basé à Marseille, mise beaucoup d’espoir sur l’hydroxy-chloroquine. D’après le directeur de l’Institut Méditerranée, une étude menée en Chine... Voir l'article