Australie : des cas positifs et des cas contacts placés dans un camp Covid

Covid 19 origine

Selon le très sérieux média britannique, The Guardian, les communautés de Binjari et Rockhole, présentes dans le Territoire du Nord australien (qui ne possède pas une pleine indépendance législative et dépend en partie du gouvernement fédéral), font désormais l’objet d’un isolement stricte en réponse à l’épidémie Covid. Dans la foulée, l’armée australienne a opéré le transfert des cas positifs et des cas contacts recensés dans le camp de Howard Springs.

Le ministre en chef du NT, Michael Gunner, a déclaré dimanche 21 novembre que huit personnes avaient déjà « intégré » le centre de quarantaine de Howard Springs. L’intéressé a également confirmé qu’il fallait s’attendre rapidement à davantage de cas positifs à Binjari.

Cette mesure lunaire interroge ainsi sur des mesures sanitaires de plus en plus drastiques sur le sol aussie… Et de facto sur la place des droits civiques dans ce marasme décisionnel.

Un camp initialement prévu pour les Australiens de l’étranger

Pour information, le Guardian expliquait pourtant en octobre 2020 que le camp d’Howard Springs, situé dans le Territoire du Nord, serait uniquement destiné aux Australiens bloqués à l’étranger. Ces derniers devant en effet respecter une quarantaine de 14 jours avant de pouvoir circuler de nouveau dans le pays.

A lire aussi : Politique sanitaire : les effrayantes décisions du gouvernement australien

Articles en relation