Iran : Téhéran fortifie sa défense antiaérienne

Publication: 21/08/2016

Le géant asiatique a présenté en grande pompe son nouveau système de défense antiaérienne 100% iranien et fortement inspiré du S-300 russe. Une annonce qui n’est pas de nature à rassurer l’Occident après la levée des sanctions économiques contre Téhéran en juillet 2015 par l’Agence internationale de l’énergie atomique. 

Et pour cause, ce dispositif, dont la construction a débuté durant la période d’embargo, serait “capable de détruire des missiles de croisière, des drones, des avions de combat et des missiles balistiques, tout en atteignant plusieurs cibles à la fois“, s’est félicité lors de la cérémonie le ministre de la Défense, Hossein Dehghan.

La suspension en 2010 de la livraison d’un S-300 par Moscou en raison des pressions internationales, avait conduit le régime local a entreprendre son propre projet. Cependant, suite à l’accord nucléaire, la Russie avait offert une aide non négligeable à son allié en autorisant de nouveau le transfert du système.

Une décision très mal accueillie par Washington car les sanctions relatives aux missiles balistiques et aux importations d’armes offensives locales avaient été maintenues par le texte durant huit ans, tout comme le transfert de matériel sensible susceptible de contribuer au programme balistique iranien.

Comble de la situation, le chef de l’exécutif, Hassan Rohani, a également dévoilé le premier moteur turboréacteur de l’histoire du pays, sur lequel était inscrit en Persan “nous pouvons”, célèbre slogan de campagne de Barack Obama :

“La République islamique d’Iran fait (désormais) partie des huit pays dans le monde qui maîtrisent la technologie pour la construction de ces moteurs”, a-t-il martelé.

Avant de pousuivre : “Ce premier moteur turboréacteur dispose d’une capacité de vol à une altitude de 50 000 pieds et peut être installé sur des avions d’un poids maximum de 10 tonnes.”

Et de conclure avec une énième provocation : “Nous avons plus que doublé notre budget militaire cette année.”

Source : Le Point

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

La Russie développe un drone sous-marin hyper-performant

Moscou planche actuellement sur la construction d’un drone sous-marin capable de se mouvoir sur de très longues distances. Un test en... Voir l'article

Pologne : l’Etat va investir 44 Mds€ en matière d’armement

Face aux velléités militaires de Moscou – qui lorgne doucement mais sûrement sur la souveraineté des ex-Etats de l’Union soviétique –... Voir l'article

Menace russe : les Etats baltes obtiennent gain de cause auprès de l’OTAN

Selon une information officialisée par l’agence de presse chinoise, Xinhua, l’OTAN a inauguré vendredi 8 mars le siège de sa... Voir l'article

Usurpation de l’identité de Macron : deux hommes jugés en correctionnel

Deux hommes, respectivement âgés de 32 et 38 ans, sont suspectés d’avoir usurpé l’identité du chef d’Etat ainsi que le... Voir l'article

  • Urgent

    La Russie développe un drone sous-marin hyper-performant

    Moscou planche actuellement sur la construction d’un drone sous-marin capable de se mouvoir sur de très longues distances. Un test en mer Noire est d’ores et... Voir l'article

    Pologne : l’Etat va investir 44 Mds€ en matière d’armement

    Face aux velléités militaires de Moscou – qui lorgne doucement mais sûrement sur la souveraineté des ex-Etats de l’Union soviétique – la Pologne a décidé d’investir... Voir l'article

  • personnalites

    Usurpation de l’identité de Macron : deux hommes jugés en correctionnel

    Deux hommes, respectivement âgés de 32 et 38 ans, sont suspectés d’avoir usurpé l’identité du chef d’Etat ainsi que le nom de sa formation politique... Voir l'article

    Arabie saoudite : Riyad nomme une femme ambassadrice aux USA

    Déstabilisé par l’affaire Khashoggi – qui a quelque peu refroidi l’axe diplomatique Riyad-Washington – Mohamed Ben Salman tente de calmer le jeu avec les Etats-Unis en annonçant la... Voir l'article

    Syrie : Lavrov fustige la politique américaine dans l’est de l’Euphrate

    Le ministère russe des Affaires étrangères s’inquiète des velléités américaines sur le sol syrien, notamment vis-à-vis des Kurdes. Et ne se prive pas de le... Voir l'article