Iran : Téhéran fortifie sa défense antiaérienne

Publication: 21/08/2016

Le géant asiatique a présenté en grande pompe son nouveau système de défense antiaérienne 100% iranien et fortement inspiré du S-300 russe. Une annonce qui n’est pas de nature à rassurer l’Occident après la levée des sanctions économiques contre Téhéran en juillet 2015 par l’Agence internationale de l’énergie atomique. 

Et pour cause, ce dispositif, dont la construction a débuté durant la période d’embargo, serait “capable de détruire des missiles de croisière, des drones, des avions de combat et des missiles balistiques, tout en atteignant plusieurs cibles à la fois“, s’est félicité lors de la cérémonie le ministre de la Défense, Hossein Dehghan.

La suspension en 2010 de la livraison d’un S-300 par Moscou en raison des pressions internationales, avait conduit le régime local a entreprendre son propre projet. Cependant, suite à l’accord nucléaire, la Russie avait offert une aide non négligeable à son allié en autorisant de nouveau le transfert du système.

Une décision très mal accueillie par Washington car les sanctions relatives aux missiles balistiques et aux importations d’armes offensives locales avaient été maintenues par le texte durant huit ans, tout comme le transfert de matériel sensible susceptible de contribuer au programme balistique iranien.

Comble de la situation, le chef de l’exécutif, Hassan Rohani, a également dévoilé le premier moteur turboréacteur de l’histoire du pays, sur lequel était inscrit en Persan “nous pouvons”, célèbre slogan de campagne de Barack Obama :

“La République islamique d’Iran fait (désormais) partie des huit pays dans le monde qui maîtrisent la technologie pour la construction de ces moteurs”, a-t-il martelé.

Avant de pousuivre : “Ce premier moteur turboréacteur dispose d’une capacité de vol à une altitude de 50 000 pieds et peut être installé sur des avions d’un poids maximum de 10 tonnes.”

Et de conclure avec une énième provocation : “Nous avons plus que doublé notre budget militaire cette année.”

Source : Le Point

Publié par

réagir à cet article

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.



Dans la même catégorie

Le Qatar et les États-Unis amplifient leur coopération militaire

Doha et Washington travaillent sur des projets d’agrandissement de la base aérienne d’al-Udeid, sur laquelle sont stationnés 10 000 militaires américains.... View Article

Réchauffement climatique : plusieurs pays inhabitables dès 2070

Une récente étude du célèbre Massachusetts Institute of Technology (MIT) affirme que plusieurs zones de la planète deviendront hostiles à l’homme dès... View Article

Steven Seagal chargé de renforcer les liens humanitaires russo-américains

Le célèbre acteur américain, Steven Seagal, détenteur de la nationalité russe depuis 2016, a obtenu le poste d’émissaire du ministère... View Article

Donald Trump est-il passé maître en matière de désinformation ?

La stratégie de Donald Trump serait-elle placée sous le signe de la désinformation ? C’est en tout cas ce qu’affirme... View Article

  • Urgent

    Réchauffement climatique : plusieurs pays inhabitables dès 2070

    Une récente étude du célèbre Massachusetts Institute of Technology (MIT) affirme que plusieurs zones de la planète deviendront hostiles à l’homme dès 2070. En cause, l’augmentation progressive... View Article

    Steven Seagal chargé de renforcer les liens humanitaires russo-américains

    Le célèbre acteur américain, Steven Seagal, détenteur de la nationalité russe depuis 2016, a obtenu le poste d’émissaire du ministère russe des Affaires étrangères, chargé... View Article

  • personnalites

    Steven Seagal chargé de renforcer les liens humanitaires russo-américains

    Le célèbre acteur américain, Steven Seagal, détenteur de la nationalité russe depuis 2016, a obtenu le poste d’émissaire du ministère russe des Affaires étrangères, chargé... View Article

    Donald Trump est-il passé maître en matière de désinformation ?

    La stratégie de Donald Trump serait-elle placée sous le signe de la désinformation ? C’est en tout cas ce qu’affirme le Washington Post qui a... View Article

    Le cas de l’Afghane, Taibeh Abbasi, fait débat en Norvège

    Alors que l’Afghanistan brille toujours par son insécurité chronique, les civils ayant réussi à fuir la violence et à rejoindre un pays plus sûr sont... View Article