La Norvège vise d’ici 20 ans des vols nationaux 100% électriques

Publication: 21/07/2018

Alors que la Norvège souhaite devenir le nouvel eldorado des voitures hybrides et électriques, Oslo a décidé d’en faire de même en ce qui concerne ses avions court-courriers.

Plus gros producteur d’hydrocarbures d’Europe de l’Ouest, la Norvège est aussi pionnière en matière de mobilité électrique. Le géant scandinave vise en effet 100% d’immatriculations de véhicules zéro émission dès 2025. Sachant qu’il abrite également le premier ferry électrique depuis 2015, souligne La Tribune de Genève.

Désormais, l’objectif norvégien est clairement d’électrifier le ciel alors que les experts estiment à environ 5% la contribution du transport aérien au réchauffement climatique via ses émissions de CO2, d’oxydes d’azote ou encore de vapeur d’eau.

“Dans mon esprit, cela ne fait aucun doute. D’ici 2040, la Norvège fonctionnera au tout-électrique car les avionneurs voient qu’ils doivent s’y mettre. Sinon, un nouveau Tesla prendra leur place”, promet ainsi Dag Falk-Petersen, chef d’Avinor, l’opérateur national des aéroports publics.

Un marché encore en friche 

Cette velléité environnementale promet donc de developper un marché qui n’en est encore qu’à ses balbutiements. Un virage que Rolls-Royce, Siemens et Airbus ne comptent pas rater. Le trio s’est en effet associé pour façonner à l’horizon 2020 l’E-Fan X, un démonstrateur électrique hybride.

“L’un des plus gros défis est le stockage de l’électricité mais la technologie des batteries est probablement celle qui attire le plus d’investissements au monde”, tient d’ailleurs à rassurer Glenn Llewellyn, directeur d’Airbus Électrification.

Quant au transporteur régional, Widerøe, ce dernier entend renouveler sa flotte de bimoteurs Dash 8 avec des appareils à propulsion électrique d’ici 2030, poursuit le média.

“Il y a encore beaucoup de questions à régler : les conditions glaciales, les vents forts...”, prévient néanmoins son président Stein Nilsen. “Mais si on y arrive ici en Norvège, je suis certain que cet appareil pourra faire face à n’importe quelles conditions, n’importe où dans le monde.”

Source : La Tribune de Genève 

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

La “Fête des célibataires”, véritable mine d’or pour l’e-commerce chinois

Si cette fête singulière au sein de l’Empire du Milieu est destinée à apporter du réconfort aux personnes seules tous... Voir l'article

Berlin annonce l’ouverture d’une nouvelle centrale de charbon

Alors que l’Allemagne s’est engagée à abandonner le charbon en 2038 afin de se rapprocher des objectifs inhérents à l’Accord... Voir l'article

Climat : l’oncle Sam tourne définitivement le dos à l’Accord de Paris

Actée en 2017 par Donald Trump, la sortie américaine de l’Accord de Paris de 2015 (COP 21) est en entrée... Voir l'article

A Sotchi, la Russie acte son grand retour en Afrique

La Russie tente de se réimplanter en Afrique où elle accuse plusieurs longueurs de retard sur les Chinois et les... Voir l'article

  • Urgent

    La “Fête des célibataires”, véritable mine d’or pour l’e-commerce chinois

    Si cette fête singulière au sein de l’Empire du Milieu est destinée à apporter du réconfort aux personnes seules tous les 11 novembre, elle n’en... Voir l'article

    Berlin annonce l’ouverture d’une nouvelle centrale de charbon

    Alors que l’Allemagne s’est engagée à abandonner le charbon en 2038 afin de se rapprocher des objectifs inhérents à l’Accord de Paris (2015), Berlin a... Voir l'article

  • personnalites

    La formation des cadres, enjeu de la guerre économique

    ENTRETIEN. Officier des troupes de marine détaché auprès des Royal Marines britannique, Raphaël Chauvancy est l’auteur de plusieurs ouvrages consacrés aux problématiques de puissance et... Voir l'article

    Syrie : Trump souhaite protéger le pétrole à l’Est

    Après avoir annoncé le 7 octobre dernier le retrait des troupes américaines du nord de la Syrie, Donald Trump a néanmoins décidé de procéder à... Voir l'article

    Un chercheur français de l’Institut d’études politiques détenu depuis trois mois en Iran

    Si les tensions entre Washington et Téhéran sur le dossier du nucléaire iranien se répercutent fatalement sur l’ensemble des acteurs majeurs de l’échiquier international, il... Voir l'article