Le Rafale revient dans la course pour le remplacement des F-16 belges

Publication: 21/04/2018

Afin de séduire Bruxelles qui souhaite remplacer ses F-16 vieillissants, Paris est prêt à faire des efforts significatifs destinés à supplanter la concurrence de l’Eurofighter (consortium européen) et du F35 (Lockheed Martin-USA). Et cela, alors que ces derniers ont été retenus par l’appel d’offres lancé en 2017 par le gouvernement belge, au contraire du Français Dassault.

Si Paris semblait bel et bien hors-jeu dans ce dossier, L’Opinion annonce sur son site Internet que Dassault et le Rafale sont susceptibles d’être repêchés in extremis par les autorités du plat pays. Cet imbroglio trouverait en effet sa source dans des dissimulations, par des cadres de l’armée locale, de notes portant sur la durée de vie des avions belges actuels lors de la procédure.

“Suite à l’enquête lancée par le Premier ministre, quatre militaires de haut-rang dont le Général commandant la Composante Air de l’Armée belge, ont été évincés avant d’être réintégrés. Une réintégration qui n’a pas convaincu l’opposition belge, estimant que le Ministre de la Défense était « hors-jeu ». Toutes ces manœuvres en coulisses ont en tout cas considérablement entaché l’appel d’offres ; un mémoire de l’Antwerp Management School, révélé par De Standaart, mettant en avant des risques de corruption (…) En conséquence, l’opposition socialiste a demandé la suspension d’urgence de la procédure d’achat des nouveaux avions.”

Dans le même temps, il est important de noter que des experts américains, également auditionnés cette semaine, ont affirmé qu’il était impossible de prolonger la durée de vie des F-16 actuels. Dès lors, “le Rafale, proposé hors de ce marché, pourrait vite revenir dans les têtes”, poursuit le média.

Un lobbying intensif de Dassault 

Pour rappel, Eric Trappier, le PDG de Dassault Aviation, n’a pas ménagé ses efforts pour gagner les faveurs des décideurs belges. En atteste, les déclarations tenues par l’intéressé en septembre dernier, preuve d’un lobbying intensif :

“Nous œuvrons pour la Belgique depuis la fin des années 60, s’exclamait-il auprès de l’Usine Nouvelle. Et cela, par le biais de neuf entreprises filiales et plus de 3000 salariés belges dans des emplois à haute valeur technologique. Mais aussi par un réseau de plus de 800 fournisseurs référencés et plus de 800 millions d’euros de commandes annuelles.”

A suivre…

Source : L’Opinion

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

Après le “sabotage” de l’usine de Natanz, l’Iran annonce “commencer à enrichir l’uranium à 60%”

La république islamique accuse Israël d’avoir saboté dimanche 11 avril son site d’enrichissement d’uranium situé à Natanz. En retour, elle... Voir l'article

Passeport sanitaire : Bruxelles vise une entrée en vigueur fin juin

La Commission européenne vise une entrée en vigueur dès le début de l’été du certificat sanitaire Covid-19 visant à faciliter... Voir l'article

Le traité de 25 ans entre l’Iran et la Chine inquiète les Etats-Unis

Le ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi a signé une coopération stratégique d’une durée de 25 ans avec son... Voir l'article

Djibouti : Ismaël Omar Guelleh est candidat, pour la 4ème fois, à sa propre succession

Le dénouement de cet épisode de la vie « démocratique » djiboutienne ne sera un mystère pour personne : le président de la... Voir l'article

  • Urgent

    Après le “sabotage” de l’usine de Natanz, l’Iran annonce “commencer à enrichir l’uranium à 60%”

    La république islamique accuse Israël d’avoir saboté dimanche 11 avril son site d’enrichissement d’uranium situé à Natanz. En retour, elle agite la menace d’enrichir l’uranium... Voir l'article

    Passeport sanitaire : Bruxelles vise une entrée en vigueur fin juin

    La Commission européenne vise une entrée en vigueur dès le début de l’été du certificat sanitaire Covid-19 visant à faciliter la libre circulation des citoyens... Voir l'article

  • Newsletter

  • personnalites

    Après le “sabotage” de l’usine de Natanz, l’Iran annonce “commencer à enrichir l’uranium à 60%”

    La république islamique accuse Israël d’avoir saboté dimanche 11 avril son site d’enrichissement d’uranium situé à Natanz. En retour, elle agite la menace d’enrichir l’uranium... Voir l'article

    Djibouti : Ismaël Omar Guelleh est candidat, pour la 4ème fois, à sa propre succession

    Le dénouement de cet épisode de la vie « démocratique » djiboutienne ne sera un mystère pour personne : le président de la République Ismaël Omar Guelleh règne en... Voir l'article

    Facebook et Twitter : une politique de censure à double tranchant ?

    Les élections américaines, qui ont finalement couronné le démocrate Joe Biden, malgré les accusations de fraude de son rival Donald Trump, ont également vu émergé... Voir l'article