Syrie/Ghouta orientale : Moscou dément avoir collaboré avec Bachar el-Assad

Publication: 21/02/2018

La récente offensive du régime syrien contre l’enclave rebelle du Ghouta orientale, en périphérie de Damas, cristallise un vent de critiques particulièrement acerbe en provenance de la communauté internationale. Moscou, fidèle allié de Bachar el-Assad en Syrie, est désormais au centre de ce courroux planétaire.

La Russie est en effet accusée par les Etats-Unis d’avoir collaboré avec l’armée syrienne sur ce dossier, qui rappelons-le, représente plus de 250 morts. Comme c’est souvent le cas, le Kremlin a immédiatement démenti les informations transmises aux médias par la Maison Blanche.

“Ce sont des accusations sans fondement. Nous ne sommes (absolument) pas responsables de ces attaques, ni de la situation humanitaire terrifiante dans la Ghouta orientale et de l’horrible bilan parmi les civils”, confirme ainsi sans ménagement, Dmitri Peskov, son porte-parole.

Un cavalier seul de la Russie ?

Néanmoins, le mode opératoire ressemble trait pour trait à celui utilisé auparavant lors des bombardements d’Alep, soutient Europe 1; des scènes d’effroi au cours desquelles Moscou avait joué un rôle crucial afin de fortifier la position de l’autorité syrienne sur son territoire :

“Frappes aériennes sur les hôpitaux, coupure d’eau et d’électricité, blocage de l’aide humanitaire… Il s’agit bel et bien de crimes de guerre du point de vue du droit international. (Ces derniers s’apparentent toutefois) à une façon de faire presque normale quand il s’agit des Russes, parce que personne n’envisage sérieusement de leur tenir tête militairement”, fustige le média.

Pour rappel, les troupes d’el-Assad préparent une attaque terrestre imminente au sein du Ghouta orientale, où 400 000 civils prient chaque jour pour que ce cauchemar cesse.

Source : Europe 1

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

Cyber-sécurité : des hackers grassement rémunérés pour détecter des failles

Si le marché mondial de la cyber-sécurité affiche une santé insolente, ce dernier le doit avant tout aux hackers, ses... Voir l'article

Le Liban dénonce une nouvelle violation israélienne de sa souveraineté

Alors qu’Israël poursuit la construction d’un mur polémique à la frontière avec le pays du Cèdre, Beyrouth multiplie plaintes et... Voir l'article

La Norvège abaisse sa production de pétrole pour 2019

Le premier producteur de pétrole du Vieux Continent a décidé d’abaisser sa production pour 2019, à l’image de l’Arabie saoudite... Voir l'article

Retrait des troupes US de Syrie : Trump met le frein à main

Décidés à se retirer du territoire syrien, les Etats-Unis confirment toutefois que cette opération délicate diplomatiquement et militairement ne se... Voir l'article

  • Urgent

    Cyber-sécurité : des hackers grassement rémunérés pour détecter des failles

    Si le marché mondial de la cyber-sécurité affiche une santé insolente, ce dernier le doit avant tout aux hackers, ses ennemis héréditaires. Une poignée d’entre... Voir l'article

    Le Liban dénonce une nouvelle violation israélienne de sa souveraineté

    Alors qu’Israël poursuit la construction d’un mur polémique à la frontière avec le pays du Cèdre, Beyrouth multiplie plaintes et appels auprès du Conseil de... Voir l'article

  • personnalites

    Retrait des troupes US de Syrie : Trump met le frein à main

    Décidés à se retirer du territoire syrien, les Etats-Unis confirment toutefois que cette opération délicate diplomatiquement et militairement ne se fera pas dans l’urgence. “L’Etat... Voir l'article

    Brésil : Bolsonaro veut exploiter l’uranium d’une réserve indigène

    Le président brésilien compte exploiter à plein régime une importante réserve minière située dans une réserve indigène jouxtant l’Amazone, à la frontière du Venezuela et... Voir l'article

    Trump choisit la porte-parole du Département d’Etat comme ambassadrice US à l’ONU

    Heather Nauert, la porte-parole du département d’Etat américain, devrait normalement être nommée ambassadrice des Etats-Unis à l’ONU, relaie plusieurs médias internationaux.  Selon Europe 1, “cette ancienne journaliste... Voir l'article