La Russie désormais deuxième producteur mondial d’armement

Publication: 20/12/2018

Etats-Unis, Russie, Royaume-Uni, France, tel est le quartet des plus gros producteurs d’armement de la planète pour le cru 2017. Cette information est issue d’un récent rapport publié par l’Institut de recherche sur la paix internationale de Stockholm (Sipri).

Selon le document, relayé par Le Parisien, “l’industrie de l’armement russe représentait en 2017 9,5 % des ventes des cent plus gros producteurs mondiaux. Son chiffre d’affaires atteignait (quant à lui) 37,7 milliards de dollars, en hausse de 8,5 % par rapport à 2016. Ceci (étant) conforme à l’augmentation des dépenses de la Russie en matière d’achat d’armes pour moderniser ses forces armées”.

A titre d’exemple, le Kremlin a décidé en septembre dernier de lancer de grandes manœuvres militaires intitulées “Vostok-2018” afin de faire face au renforcement des troupes de l’OTAN en Europe de l’Est en raison du conflit ukrainien Une véritable démonstration de force, en somme, qui a tout d’un “froid” avertissement.

Vladimir Poutine hausse le ton

Ces dernières se sont déroulées dans les contrées orientales du pays et ont déployé près de 300 000 hommes, 36 000 blindés et plus d’un millier d’appareils aériens. Sachant que les armées chinoise et mongole ont aussi pris part “aux velléités”.

Selon le le ministre russe de la Défense, Sergueï Choïgou, cette opération surpasse d’ailleurs le “Zapad-81”, le plus grand exercice militaire jamais organisé sous le Pacte de Varsovie et qui s’est déroulé du 4 au 12 septembre 1981 en Biélorussie, non loin de la frontière polonaise, dans les républiques baltes, en Ukraine ainsi qu’en mer Baltique. A cette occasion, 100 000 hommes s’activèrent dont une forte proportion de troupes aéroportées.

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

Sultanat d’Oman : les défis de Haitham ben Tarek

Sayed Haïtham ben Tarek al-Saïd succède à Qabous Ibn Saïd al-Saïd sur le trône d’Oman. Le nouveau sultan hérite d’un... Voir l'article

La Russie veut blinder son réseau Internet en cas de déstabilisation du système occidental

Les fournisseurs d’accès Internet russes vont recevoir et installer à court terme des équipements testés par le Kremlin permettant à... Voir l'article

Le Danemark va créer des îles éoliennes pour booster sa production d’énergie verte

Le but : se doter d’une capacité d’énergie offshore de 10 GW supplémentaire à même d’assurer les besoins en électricité... Voir l'article

La France libère pour la première fois l’un de ses ressortissants parti combattre en Syrie

Flavien Moreau (33 ans), intercepté en 2013 par les services de renseignement hexagonaux et condamné en novembre 2014 à 7... Voir l'article

  • Urgent

    Sultanat d’Oman : les défis de Haitham ben Tarek

    Sayed Haïtham ben Tarek al-Saïd succède à Qabous Ibn Saïd al-Saïd sur le trône d’Oman. Le nouveau sultan hérite d’un pays relativement stable même s’il... Voir l'article

    La Russie veut blinder son réseau Internet en cas de déstabilisation du système occidental

    Les fournisseurs d’accès Internet russes vont recevoir et installer à court terme des équipements testés par le Kremlin permettant à Moscou d’assurer l’indépendance de son... Voir l'article

  • personnalites

    Sultanat d’Oman : les défis de Haitham ben Tarek

    Sayed Haïtham ben Tarek al-Saïd succède à Qabous Ibn Saïd al-Saïd sur le trône d’Oman. Le nouveau sultan hérite d’un pays relativement stable même s’il... Voir l'article

    La France libère pour la première fois l’un de ses ressortissants parti combattre en Syrie

    Flavien Moreau (33 ans), intercepté en 2013 par les services de renseignement hexagonaux et condamné en novembre 2014 à 7 ans de prison, a été... Voir l'article

    Chine : un chercheur emprisonné pour avoir créé des jumelles génétiquement modifiées

    Pour avoir bravé les principes éthiques les plus fondamentaux du monde scientifique, He Jiankui, chercheur à la Southern University of Technology de Shenzhen, a écopé... Voir l'article