La Russie désormais deuxième producteur mondial d’armement

Publication: 20/12/2018

Etats-Unis, Russie, Royaume-Uni, France, tel est le quartet des plus gros producteurs d’armement de la planète pour le cru 2017. Cette information est issue d’un récent rapport publié par l’Institut de recherche sur la paix internationale de Stockholm (Sipri).

Selon le document, relayé par Le Parisien, “l’industrie de l’armement russe représentait en 2017 9,5 % des ventes des cent plus gros producteurs mondiaux. Son chiffre d’affaires atteignait (quant à lui) 37,7 milliards de dollars, en hausse de 8,5 % par rapport à 2016. Ceci (étant) conforme à l’augmentation des dépenses de la Russie en matière d’achat d’armes pour moderniser ses forces armées”.

A titre d’exemple, le Kremlin a décidé en septembre dernier de lancer de grandes manœuvres militaires intitulées “Vostok-2018” afin de faire face au renforcement des troupes de l’OTAN en Europe de l’Est en raison du conflit ukrainien Une véritable démonstration de force, en somme, qui a tout d’un “froid” avertissement.

Vladimir Poutine hausse le ton

Ces dernières se sont déroulées dans les contrées orientales du pays et ont déployé près de 300 000 hommes, 36 000 blindés et plus d’un millier d’appareils aériens. Sachant que les armées chinoise et mongole ont aussi pris part “aux velléités”.

Selon le le ministre russe de la Défense, Sergueï Choïgou, cette opération surpasse d’ailleurs le “Zapad-81”, le plus grand exercice militaire jamais organisé sous le Pacte de Varsovie et qui s’est déroulé du 4 au 12 septembre 1981 en Biélorussie, non loin de la frontière polonaise, dans les républiques baltes, en Ukraine ainsi qu’en mer Baltique. A cette occasion, 100 000 hommes s’activèrent dont une forte proportion de troupes aéroportées.

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

De La Rue et Inexto associées au Maroc ? C’est l’industrie du tabac qui se frotte les mains

L’information est révélée par le média marocain Le Desk. De La Rue et Inexto envisageraient une alliance pour remporter le... Voir l'article

Corne de l’Afrique : l’amour ne dure qu’un an ?

Maître de conférence à l’Université catholique de Lille, Sciences Po – USPC, Sonia Le Gouriellec analyse l’actuelle période de transition... Voir l'article

Venezuela : les négociations entre Caracas et l’opposition au point mort

Le président vénézuélien, Nicolas Maduro, et le chef de l’opposition et du Parlement, Juan Guaido, n’arrivent toujours pas à s’entendre... Voir l'article

Smartphones : après Huawei, Apple à nouveau dépassé par un concurrent chinois

Désormais, l’iPhone de la marque à la pomme est la quatrième référence du marché mondial de smartphones avec 35,3 millions... Voir l'article

  • Urgent

    Corne de l’Afrique : l’amour ne dure qu’un an ?

    Maître de conférence à l’Université catholique de Lille, Sciences Po – USPC, Sonia Le Gouriellec analyse l’actuelle période de transition dans la région de la... Voir l'article

    Venezuela : les négociations entre Caracas et l’opposition au point mort

    Le président vénézuélien, Nicolas Maduro, et le chef de l’opposition et du Parlement, Juan Guaido, n’arrivent toujours pas à s’entendre sur les futures échéances politiques... Voir l'article

  • personnalites

    Affaire Meng Hongwei : Pékin rompt sa coopération policière avec la France

    Près de huit mois après la disparition de son mari, Hongwei Meng, ex-patron chinois d’Interpol, Grace Meng avait obtenu en mai dernier le statut de... Voir l'article

    Brésil : Bolsonaro veut exploiter l’uranium d’une réserve indigène

    Le président brésilien compte exploiter à plein régime une importante réserve minière située dans une réserve indigène jouxtant l’Amazone, à la frontière du Venezuela et... Voir l'article

    Tensions Etats-Unis-Iran : Trump entre deux feux

    America First ! Depuis l’élection de Donald Trump en 2017, ce slogan de campagne est symbolisé par le désengagement diplomatique et militaire des Etats-Unis au... Voir l'article