L’élection de Trump pourrait pousser Apple à produire des iPhones sur le sol américain

Publication: 20/11/2016

La multinationale étudie de près la possibilité de produire une partie de ses iPhones aux Etats-Unis, indique le Nikkei Asian Review.  Et cela en raison de l’arrivée imminente à la Maison Blanche de Donald Trump, dont la politique économique se voudrait plus isolationniste. 

Le média étaye son analyse en s’appuyant notamment sur les déclarations que le président républicain avait tenues en mars dernier lors d’un meeting :  “Je vais forcer Apple à produire ses ordinateurs et ses téléphones sur notre territoire, pas en Chine.”

Si ce discours n’avait pas inquiété la firme à cette période, l’élection surprise du magnat de l’immobilier ne devait pas rester sans conséquence sur la politique industrielle de la marque à la pomme.

Cette dernière aurait en effet “demandé à deux de ses principaux sous-traitants (Foxconn Technology et Pegatron) d’examiner la question”, poursuit cette même source.

Sans surprise, une telle mesure impactera irrémédiablement le coût des iPhones produits sur le marché domestique avec une augmentation estimée à 66% (soit un prix moyen unitaire passant de 690 à 1150$).

Afin d’éviter cette inflation difficilement tenable en terme de compétitivité, la direction pourrait dès lors opter pour une relocalisation d’une petite partie du cycle de conception de ses produits. Mais cela sera-t-il suffisant pour redorer son image ?

Pour rappel, Apple emploie actuellement 76000 personnes aux Etats-Unis dont la moitié dans ses magasins.

Sources : Nikkei Asian Review et Begeek

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

Le passage d’un porte-avions chinois à proximité des côtes taïwanaises inquiète Taipei

Le deuxième porte-avions de la marine chinoise, qui ne porte pas encore de nom et n’est toujours pas diplomatiquement actif,... Voir l'article

Sahel : Dakar orchestre la lutte antiterroriste

La sixième édition du Forum de Dakar sur la paix et la sécurité en Afrique s’ouvre prochainement dans un « contexte... Voir l'article

Moscou s’installe doucement mais surement au nord-est de la Syrie

Alors que le récent retrait américain au nord-est de la Syrie a ouvert la brèche à une offensive turque sur les... Voir l'article

La “Fête des célibataires”, véritable mine d’or pour l’e-commerce chinois

Si cette fête singulière au sein de l’Empire du Milieu est destinée à apporter du réconfort aux personnes seules tous... Voir l'article

  • Urgent

    Le passage d’un porte-avions chinois à proximité des côtes taïwanaises inquiète Taipei

    Le deuxième porte-avions de la marine chinoise, qui ne porte pas encore de nom et n’est toujours pas diplomatiquement actif, a fortement ébranlé les autorités... Voir l'article

    Sahel : Dakar orchestre la lutte antiterroriste

    La sixième édition du Forum de Dakar sur la paix et la sécurité en Afrique s’ouvre prochainement dans un « contexte marqué par l’insécurité et la... Voir l'article

  • personnalites

    Bénin : le vrai-faux dialogue politique de Patrice Talon

    Le chef de l’Etat a initié un dialogue politique afin de sortir le pays de la crise née du dernier scrutin législatif, qui s’est tenu... Voir l'article

    La formation des cadres, enjeu de la guerre économique

    ENTRETIEN. Officier des troupes de marine détaché auprès des Royal Marines britannique, Raphaël Chauvancy est l’auteur de plusieurs ouvrages consacrés aux problématiques de puissance et... Voir l'article

    Syrie : Trump souhaite protéger le pétrole à l’Est

    Après avoir annoncé le 7 octobre dernier le retrait des troupes américaines du nord de la Syrie, Donald Trump a néanmoins décidé de procéder à... Voir l'article