L’élection de Trump pourrait pousser Apple à produire des iPhones sur le sol américain

Publication: 20/11/2016

La multinationale étudie de près la possibilité de produire une partie de ses iPhones aux Etats-Unis, indique le Nikkei Asian Review.  Et cela en raison de l’arrivée imminente à la Maison Blanche de Donald Trump, dont la politique économique se voudrait plus isolationniste. 

Le média étaye son analyse en s’appuyant notamment sur les déclarations que le président républicain avait tenues en mars dernier lors d’un meeting :  “Je vais forcer Apple à produire ses ordinateurs et ses téléphones sur notre territoire, pas en Chine.”

Si ce discours n’avait pas inquiété la firme à cette période, l’élection surprise du magnat de l’immobilier ne devait pas rester sans conséquence sur la politique industrielle de la marque à la pomme.

Cette dernière aurait en effet “demandé à deux de ses principaux sous-traitants (Foxconn Technology et Pegatron) d’examiner la question”, poursuit cette même source.

Sans surprise, une telle mesure impactera irrémédiablement le coût des iPhones produits sur le marché domestique avec une augmentation estimée à 66% (soit un prix moyen unitaire passant de 690 à 1150$).

Afin d’éviter cette inflation difficilement tenable en terme de compétitivité, la direction pourrait dès lors opter pour une relocalisation d’une petite partie du cycle de conception de ses produits. Mais cela sera-t-il suffisant pour redorer son image ?

Pour rappel, Apple emploie actuellement 76000 personnes aux Etats-Unis dont la moitié dans ses magasins.

Sources : Nikkei Asian Review et Begeek

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

Corruption de Big Tobacco, le cas d’école du Pakistan

D’après une enquête de l’OCCRP (« Organized Crime and Corruption Reporting Project »), Philip Morris International alimenterait le commerce parallèle... Voir l'article

La chloroquine vantée par Didier Raoult, épée de Damoclès du Covid-19 ?

L’éminent spécialiste en infectiologie, Didier Raoult, basé à Marseille, mise beaucoup d’espoir sur l’hydroxy-chloroquine. D’après le directeur de l’Institut Méditerranée,... Voir l'article

Bruxelles et le trio Airbnb -Expedia-TripAdivor signent un accord de partage de données

L’office de statistique de l’Union européenne, Eurostat, obtiendra en conséquence des données essentielles afin de pouvoir établir et publier des... Voir l'article

L’Organisation météorologique mondiale tire le signal d’alarme

Le rapport 2019 de l’Organisation météorologique mondiale (OMM), présenté mardi 10 mars aux Nations unies, confirme que le réchauffement climatique... Voir l'article

  • Urgent

    Corruption de Big Tobacco, le cas d’école du Pakistan

    D’après une enquête de l’OCCRP (« Organized Crime and Corruption Reporting Project »), Philip Morris International alimenterait le commerce parallèle de tabac au Pakistan avec... Voir l'article

    La chloroquine vantée par Didier Raoult, épée de Damoclès du Covid-19 ?

    L’éminent spécialiste en infectiologie, Didier Raoult, basé à Marseille, mise beaucoup d’espoir sur l’hydroxy-chloroquine. D’après le directeur de l’Institut Méditerranée, une étude menée en Chine... Voir l'article

  • Newsletter

  • personnalites

    La chloroquine vantée par Didier Raoult, épée de Damoclès du Covid-19 ?

    L’éminent spécialiste en infectiologie, Didier Raoult, basé à Marseille, mise beaucoup d’espoir sur l’hydroxy-chloroquine. D’après le directeur de l’Institut Méditerranée, une étude menée en Chine... Voir l'article

    Nouveau report des élections en Guinée : le projet controversé d’Alpha Condé

    Le président guinéen Alpha Condé a de nouveau reporté les élections législatives et le référendum constitutionnel prévus le 1er mars. Depuis, les manifestations se poursuivent... Voir l'article

    “DSK” retrouve des couleurs via son entreprise de conseil

    Toujours étroitement associé à l’affaire du Sofitel de mai 2011, qui lui coûtera la présidentielle française de 2012, Dominique Strauss-Kahn s’est refait depuis une santé... Voir l'article