Argentine : Buenos Aires regagne la confiance du FMI !

Publication: 20/09/2016

Après 10 ans d’absence et “de brouille”, le FMI s’est rendu lundi 19 septembre en Argentine pour réaliser un audit de la situation économique d’un pays longtemps pris à la gorge par les fonds vautours et les dérives politiques en tout genre. 

La motion de censure imposée par l’organisme en 2013 contre Buenos Aires pourrait en conséquence être levée dans la foulée. Le FMI contestait en effet la véracité des chiffres de l’inflation et de la croissance transmis par l’Institut des statistiques (Indec), et cela durant dix ans.

Mais les efforts de transparence opérés depuis par les autorités en réformant notamment les méthodes de calcul de l’Indec pourraient payer à court terme, comme le souligne Guillermo Nielsen, ancien secrétaire aux Finances entre 2002 et 2005 :

“Cette visite, c’est un pas de plus vers le retour de la confiance entre l’Argentine et la communauté internationale”, a-t-il annoncé en grande pompe.

Avant d’affirmer que “le bilan qui ressortira de cette mission de douze jours devrait être globalement positif, car les mesures économiques du gouvernement ont été bien accueillies.”

Le président, Mauricio Macri, élu en novembre dernier, n’est bien sûr pas étranger à ce regain de confiance après avoir lancé en avril 2016 une opération d’endettement de grande ampleur destinée à indemniser les fonds vautours, propriétaires d’une grande partie de la dette locale.

Ce retour fracassant du géant sud-américain sur le marché monétaire avait d’ailleurs connu un véritable succès, puisque la demande atteint près de 70 milliards de dollars.

D’autre part, cette initiative actait par la même occasion la plus importante levée de fonds en Argentine depuis vingt ans, alors que cet Etat ne parvenait pas à solder un contentieux historique avec les fonds spéculatifs, qui avaient dans leur majorité, toujours exclu de concéder une décote sur les titres qu’ils détenaient.

Pour rappel, ces derniers avaient racheté une grande partie de la dette à 20 % de sa valeur lors de la crise économique qui frappa le pays au début des années 2000, tout en refusant par la suite de participer à la procédure de renégociation, pourtant cruciale pour l’avenir de cette nation.

Sources : Les Echos et La Tribune de Genève

Publié par

réagir à cet article

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.



Dans la même catégorie

Paquet à dix euros : les fabricants de tabac, grands gagnants grâce au commerce parallèle

Le passage au paquet à dix euros d’ici 2020 était censé protéger les fumeurs et enrayer la consommation de cigarettes.... View Article

Boycott au Maroc : initiative populaire ou cabale politique ?

Depuis près de trois mois, un large mouvement de boycott de certains produits de base s’est répandu à travers le... View Article

Dénucléarisation : la Corée du Nord s’offusque des exigences américaines

La visite samedi à Pyongyang du Secrétaire d’Etat américain, Mike Pompeo, devait logiquement surfer sur l’accord de dénucléarisation complète de la... View Article

La plus grande base aéronavale américaine menacée d’ici la fin du siècle

Norfolk – la plus grande base aéronavale américaine située sur la Côte Atlantique dans l’Etat de Virginie – pourrait être... View Article

  • Urgent

    Paquet à dix euros : les fabricants de tabac, grands gagnants grâce au commerce parallèle

    Le passage au paquet à dix euros d’ici 2020 était censé protéger les fumeurs et enrayer la consommation de cigarettes. En réalité, le coût économique... View Article

    Boycott au Maroc : initiative populaire ou cabale politique ?

    Depuis près de trois mois, un large mouvement de boycott de certains produits de base s’est répandu à travers le Royaume. Trois entreprises sont particulièrement... View Article

  • personnalites

    Mali : les nouveaux avions de chasse d’IBK seraient inutilisables (Exclusif)

    Le 11 juillet dernier, le président malien, Ibrahim Boubacar Keïta (IBK), réceptionnait sur la Base Aérienne 101 de Sénou, quatre aéronefs de type Super-Tucano en... View Article

    Conflit israélo-palestinien : le prince William évoque la Palestine en tant que pays

    Au lendemain d’une visite à Jérusalem où il s’est entretenu avec le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahou, le prince William a poursuivi son périple régional mercredi... View Article

    Donald Trump obtient gain de cause pour son décret anti-immigration

    Le locataire de la Maison Blanche a remporté une âpre bataille politico-judiciaire mardi 26 juin avec la validation par la Cour suprême du “Muslim ban”.... View Article