Argentine : Buenos Aires regagne la confiance du FMI !

Publication: 20/09/2016

Après 10 ans d’absence et “de brouille”, le FMI s’est rendu lundi 19 septembre en Argentine pour réaliser un audit de la situation économique d’un pays longtemps pris à la gorge par les fonds vautours et les dérives politiques en tout genre. 

La motion de censure imposée par l’organisme en 2013 contre Buenos Aires pourrait en conséquence être levée dans la foulée. Le FMI contestait en effet la véracité des chiffres de l’inflation et de la croissance transmis par l’Institut des statistiques (Indec), et cela durant dix ans.

Mais les efforts de transparence opérés depuis par les autorités en réformant notamment les méthodes de calcul de l’Indec pourraient payer à court terme, comme le souligne Guillermo Nielsen, ancien secrétaire aux Finances entre 2002 et 2005 :

“Cette visite, c’est un pas de plus vers le retour de la confiance entre l’Argentine et la communauté internationale”, a-t-il annoncé en grande pompe.

Avant d’affirmer que “le bilan qui ressortira de cette mission de douze jours devrait être globalement positif, car les mesures économiques du gouvernement ont été bien accueillies.”

Le président, Mauricio Macri, élu en novembre dernier, n’est bien sûr pas étranger à ce regain de confiance après avoir lancé en avril 2016 une opération d’endettement de grande ampleur destinée à indemniser les fonds vautours, propriétaires d’une grande partie de la dette locale.

Ce retour fracassant du géant sud-américain sur le marché monétaire avait d’ailleurs connu un véritable succès, puisque la demande atteint près de 70 milliards de dollars.

D’autre part, cette initiative actait par la même occasion la plus importante levée de fonds en Argentine depuis vingt ans, alors que cet Etat ne parvenait pas à solder un contentieux historique avec les fonds spéculatifs, qui avaient dans leur majorité, toujours exclu de concéder une décote sur les titres qu’ils détenaient.

Pour rappel, ces derniers avaient racheté une grande partie de la dette à 20 % de sa valeur lors de la crise économique qui frappa le pays au début des années 2000, tout en refusant par la suite de participer à la procédure de renégociation, pourtant cruciale pour l’avenir de cette nation.

Sources : Les Echos et La Tribune de Genève

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

La Russie développe un drone sous-marin hyper-performant

Moscou planche actuellement sur la construction d’un drone sous-marin capable de se mouvoir sur de très longues distances. Un test en... Voir l'article

Pologne : l’Etat va investir 44 Mds€ en matière d’armement

Face aux velléités militaires de Moscou – qui lorgne doucement mais sûrement sur la souveraineté des ex-Etats de l’Union soviétique –... Voir l'article

Menace russe : les Etats baltes obtiennent gain de cause auprès de l’OTAN

Selon une information officialisée par l’agence de presse chinoise, Xinhua, l’OTAN a inauguré vendredi 8 mars le siège de sa... Voir l'article

Usurpation de l’identité de Macron : deux hommes jugés en correctionnel

Deux hommes, respectivement âgés de 32 et 38 ans, sont suspectés d’avoir usurpé l’identité du chef d’Etat ainsi que le... Voir l'article

  • Urgent

    La Russie développe un drone sous-marin hyper-performant

    Moscou planche actuellement sur la construction d’un drone sous-marin capable de se mouvoir sur de très longues distances. Un test en mer Noire est d’ores et... Voir l'article

    Pologne : l’Etat va investir 44 Mds€ en matière d’armement

    Face aux velléités militaires de Moscou – qui lorgne doucement mais sûrement sur la souveraineté des ex-Etats de l’Union soviétique – la Pologne a décidé d’investir... Voir l'article

  • personnalites

    Usurpation de l’identité de Macron : deux hommes jugés en correctionnel

    Deux hommes, respectivement âgés de 32 et 38 ans, sont suspectés d’avoir usurpé l’identité du chef d’Etat ainsi que le nom de sa formation politique... Voir l'article

    Arabie saoudite : Riyad nomme une femme ambassadrice aux USA

    Déstabilisé par l’affaire Khashoggi – qui a quelque peu refroidi l’axe diplomatique Riyad-Washington – Mohamed Ben Salman tente de calmer le jeu avec les Etats-Unis en annonçant la... Voir l'article

    Syrie : Lavrov fustige la politique américaine dans l’est de l’Euphrate

    Le ministère russe des Affaires étrangères s’inquiète des velléités américaines sur le sol syrien, notamment vis-à-vis des Kurdes. Et ne se prive pas de le... Voir l'article