Sud-Soudan : un embargo sur les armes à venir ?

Publication: 20/08/2015

Les Etats-Unis ont proposé que le Conseil de sécurité de l’ONU impose un embargo sur les armes au Sud-Soudan en raison du refus par son président, Salva Kiir, de signer un accord de paix ayant choqué rebelles et observateurs.

Selon l’ambassadeur néozélandais aux Nation Unies, Gerard van Bohemen, « le vote devrait intervenir très prochainement, c’est même imminent. Ce dernier a ajouté une autre précision : « Si le gouvernement sud-soudanais ne paraphe pas l’accord de paix d’ici le 1er septembre, il devra faire face à de lourdes sanctions. » Les rebelles, par l’intermédiaire de leur chef et ancien vice-président du pays, Riek Machar, ont donné leur accord. Le refus du président en place qui avoue « avoir besoin de plus de temps pour se prononcer » est, quant à lui, jugé « scandaleux » par l’À‰tat-major américain. Cependant, « une zone d’ombre plane encore sur la volonté de la Russie et de la Chine de mettre à exécution l’embargo » précise G.Van Bohemen.

Le Vice-secrétaire générale de l’ONU, Jan Eliasson, a d’ailleurs annoncé « qu’un accord de paix serait délicat et long à mettre en place, car cette signature doit impérativement être accompagnée d’un respect du cessez-le-feu. » Le Sud-Soudan est en guerre depuis décembre 2013 lorsqu’une scission entre les forces de sécurité dans la capitale, Juba, ont engendré une forte rébellion menée par Riek Machar.

Source : The Times of India

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

Bénin : derrière la dérive autoritaire de Patrice Talon, l’ombre de la Chine ?

Plus d’un mois après le scrutin législatif du 28 avril 2019 dont l’opposition a été exclue, les violences post-électorales continuent... Voir l'article

La loi favorisant les extraditions vers la Chine embrase Hong Kong

Alors qu’un projet de loi favorisant sensiblement l’extradition de citoyens hongkongais vers la Chine est actuellement à l’étude dans l’hémicycle... Voir l'article

Les djihadistes étrangers emprisonnés, outil du hard power irakien

Le gouvernement irakien a décidé d’utiliser les quelques 500 djihadistes étrangers détenus dans les geôles du pays comme une arme... Voir l'article

Brexit : le chef de la diplomatie britannique se prononce en faveur d’une sortie négociée

Le ministre britannique des Affaires étrangères, Jeremy Hunt, qui brigue le poste de Premier ministre au sein de la Perfide... Voir l'article

  • Urgent

    Bénin : derrière la dérive autoritaire de Patrice Talon, l’ombre de la Chine ?

    Plus d’un mois après le scrutin législatif du 28 avril 2019 dont l’opposition a été exclue, les violences post-électorales continuent de secouer le Bénin, ce... Voir l'article

    La loi favorisant les extraditions vers la Chine embrase Hong Kong

    Alors qu’un projet de loi favorisant sensiblement l’extradition de citoyens hongkongais vers la Chine est actuellement à l’étude dans l’hémicycle de ce territoire semi-autonome, la... Voir l'article

  • personnalites

    Bénin : derrière la dérive autoritaire de Patrice Talon, l’ombre de la Chine ?

    Plus d’un mois après le scrutin législatif du 28 avril 2019 dont l’opposition a été exclue, les violences post-électorales continuent de secouer le Bénin, ce... Voir l'article

    Brexit : le chef de la diplomatie britannique se prononce en faveur d’une sortie négociée

    Le ministre britannique des Affaires étrangères, Jeremy Hunt, qui brigue le poste de Premier ministre au sein de la Perfide Albion, entend trouver un accord... Voir l'article

    Emmanuel Macron ne souhaite pas suivre Washington sur le dossier Huawei

    Alors que Washington a blacklisté les équipements du groupe chinois, Huawei, pour la construction de ses réseaux mobiles de cinquième génération (5G) – tout en... Voir l'article