Lockheed-Martin : un successeur de l’avion espion U2 en développement

Publication: 20/08/2015

Après 60 ans de bons et loyaux services auprès de l’US Air Force, l’avion espion U2, plus communément appelé « Dragon Lady », va progressivement être remplacé par le drone RQ-4 Global Hawk produit par Northrop-Grumman et moins coûteux. L’Américain Lockheed-Martin souhaite réagir et développer un potentiel successeur aux U2.

Ce choix a été motivé en partie par des coupes budgétaires auxquelles doit faire face l’armée américaine. Cependant l’US Air Force aurait préféré maintenir en service le Dragon Lady, jugé plus performant dans les missions de reconnaissance. L’U2 peut en effet transporter une charge utile deux fois plus importante que le Global Hawk, et sa puissance électrique lui permet d’utiliser plusieurs capteurs (plus performants) en même temps, ce qui est à l’heure actuelle impossible avec ce drone. L’U2 peut également voler à une altitude supérieure (70000 contre 55000 pieds) ; le Global Hawk est lui bien plus dépendant aux conditions météorologiques. Enfin le drone dépend d’une liaison satellite, ce qui n’est pas le cas de l’U2 qui peut voler dans des espaces aériens denses. Et les chiffres sont implacables : le Dragon Lady a réussi 96% de ses missions dans la zone Asie-Pacifique contre seulement 55% pour le Global Hawk.

Lockheed Martin a d’ailleurs annoncé sa volonté de mettre au point un appareil qui combinerait les qualités de l’U2 et celle du drone HALE. La balle est cependant dans le camp de l’US Air Force. Mélanie Austin qui dirige le programme U2 a apporté quelques précisions sur ce projet : « Avec un financement et une exigence claire, nous serons rapidement en mesure de livrer un appareil de nouvelle génération. »

Source : Zone Militaire

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

Brésil : Bolsonaro veut exploiter l’uranium d’une réserve indigène

Le président brésilien compte exploiter à plein régime une importante réserve minière située dans une réserve indigène jouxtant l’Amazone, à... Voir l'article

Finlande : le réacteur Olkiluoto-3 d’Areva encore retardé ?

Après plus de 10 ans de retard, la production régulière du réacteur nucléaire finlandais de type EPR Olkiluoto-3 (OL3), réalisé par le... Voir l'article

Soudan du Sud : Gazprom exploitera quatre blocs pétroliers

Gazprom Neft, le troisième producteur d’huile de Russie et filiale de Gazprom, a signé un protocole d’accord avec le gouvernement du... Voir l'article

Pétrole : le Qatar tourne le dos à l’Opep

Le Qatar a décidé de concentrer pleinement sur l’exploitation de sa filière gazière. Et quitte donc l’Opep dès l’année prochaine... Voir l'article

  • Urgent

    Brésil : Bolsonaro veut exploiter l’uranium d’une réserve indigène

    Le président brésilien compte exploiter à plein régime une importante réserve minière située dans une réserve indigène jouxtant l’Amazone, à la frontière du Venezuela et... Voir l'article

    La France donne un coup de pouce financier au Tchad

    Emmanuel Macron, très présent dans le dossier G5 Sahel, continue à fortifier la liaison Paris-N’Djamena, relaie le site Mondo Afrique. Le locataire de l’Elysée a... Voir l'article

  • personnalites

    Brésil : Bolsonaro veut exploiter l’uranium d’une réserve indigène

    Le président brésilien compte exploiter à plein régime une importante réserve minière située dans une réserve indigène jouxtant l’Amazone, à la frontière du Venezuela et... Voir l'article

    D.Trump choisit la porte-parole du Département d’Etat comme ambassadrice US à l’ONU

    Heather Nauert, la porte-parole du département d’Etat américain, devrait normalement être nommée ambassadrice des Etats-Unis à l’ONU, relaie plusieurs médias internationaux.  Selon Europe 1, “cette ancienne journaliste... Voir l'article

    Laurent Gbagbo au cœur des élections sénatoriales dans le Mississippi

    Dans le Mississippi, les « miterms » n’ont pas dit leur dernier mot : un dernier poste de sénateur reste encore à pourvoir. Alors que le second tour... Voir l'article