Nucléaire iranien : les Etats-Unis rassurent Israël

Publication: 20/07/2015

Le secrétaire américain de la Défense, Ashton Carter, a rencontré le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou à Tel Aviv (19 juillet) afin d’échanger sur l’accord nucléaire iranien et de légitimer ce pas en avant.

Même si le gouvernement israélien reste encore sceptique quant à l’accord des pays du G5 +1 avec l’Iran, les USA souhaitent conforter leur allié en lui assurant « une défense sans limite tout comme l’ensemble des alliés arabes » précise A.Carter. Ce dernier rajoute que « l’administration Obama pourrait utiliser la force militaire contre l’Iran le cas échéant. Cependant les efforts diplomatiques visent à empêcher un tel scénario. »

Benjamin Netanyahou a vivement critiqué l’accord nucléaire iranien qui « reste encore une menace directe vers Israël et une atteinte à la sécurité américaine et mondiale ». Le Premier ministre a exhorté A.Carter lors d’une interview sur la chaîne américaine ABC « à ne pas poursuivre l’accord et à renégocier de meilleures conditions. » Le secrétaire américain à la Défense se rendra ensuite en Arabie saoudite et en Jordanie afin de parler de l’accord. La rencontre sera également l’occasion d’évaluer les progrès menés contre l’À‰tat islamique dans la région.

Pour rappel, l’accord nucléaire iranien prévoit de lourdes restrictions. La production d’uranium et de plutonium va être sévèrement encadrée (l’Iran ne pourra pas produire de plutonium à vocation militaire). Les inspections sur place vont être également considérablement renforcées. Enfin l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) pourra vérifier pendant vingt ans le parc de centrifugeuses et pendant vingt-cinq ans la production de concentré d’uranium.

Source : Israpresse

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

La France donne un coup de pouce financier au Tchad

Emmanuel Macron, très présent dans le dossier G5 Sahel, continue à fortifier la liaison Paris-N’Djamena, relaie le site Mondo Afrique.... Voir l'article

Conseil de sécurité : Abidjan pousse pour un membre africain permanent

La présidence du Conseil de sécurité de l’ONU, assurée par la Côte d’Ivoire du 1er au 31 décembre 2018, va permettre au président Ouattara... Voir l'article

Pétrole : le Qatar tourne le dos à l’Opep

Le Qatar a décidé de concentrer pleinement sur l’exploitation de sa filière gazière. Et quitte donc l’Opep dès l’année prochaine... Voir l'article

Turquie : la nouvelle ambassade US prendra place rue Malcom X

En vertu d’une promesse faite par le président turc, Recep Erdogan, aux filles de ce célèbre défenseur des droits civiques des... Voir l'article

  • Urgent

    Brésil : Bolsonaro veut exploiter l’uranium d’une réserve indigène

    Le président brésilien compte exploiter à plein régime une importante réserve minière située dans une réserve indigène jouxtant l’Amazone, à la frontière du Venezuela et... Voir l'article

    La France donne un coup de pouce financier au Tchad

    Emmanuel Macron, très présent dans le dossier G5 Sahel, continue à fortifier la liaison Paris-N’Djamena, relaie le site Mondo Afrique. Le locataire de l’Elysée a... Voir l'article

  • personnalites

    Brésil : Bolsonaro veut exploiter l’uranium d’une réserve indigène

    Le président brésilien compte exploiter à plein régime une importante réserve minière située dans une réserve indigène jouxtant l’Amazone, à la frontière du Venezuela et... Voir l'article

    D.Trump choisit la porte-parole du Département d’Etat comme ambassadrice US à l’ONU

    Heather Nauert, la porte-parole du département d’Etat américain, devrait normalement être nommée ambassadrice des Etats-Unis à l’ONU, relaie plusieurs médias internationaux.  Selon Europe 1, “cette ancienne journaliste... Voir l'article

    Laurent Gbagbo au cœur des élections sénatoriales dans le Mississippi

    Dans le Mississippi, les « miterms » n’ont pas dit leur dernier mot : un dernier poste de sénateur reste encore à pourvoir. Alors que le second tour... Voir l'article