Nucléaire iranien : les Etats-Unis rassurent Israël

Publication: 20/07/2015

Le secrétaire américain de la Défense, Ashton Carter, a rencontré le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou à Tel Aviv (19 juillet) afin d’échanger sur l’accord nucléaire iranien et de légitimer ce pas en avant.

Même si le gouvernement israélien reste encore sceptique quant à l’accord des pays du G5 +1 avec l’Iran, les USA souhaitent conforter leur allié en lui assurant « une défense sans limite tout comme l’ensemble des alliés arabes » précise A.Carter. Ce dernier rajoute que « l’administration Obama pourrait utiliser la force militaire contre l’Iran le cas échéant. Cependant les efforts diplomatiques visent à empêcher un tel scénario. »

Benjamin Netanyahou a vivement critiqué l’accord nucléaire iranien qui « reste encore une menace directe vers Israël et une atteinte à la sécurité américaine et mondiale ». Le Premier ministre a exhorté A.Carter lors d’une interview sur la chaîne américaine ABC « à ne pas poursuivre l’accord et à renégocier de meilleures conditions. » Le secrétaire américain à la Défense se rendra ensuite en Arabie saoudite et en Jordanie afin de parler de l’accord. La rencontre sera également l’occasion d’évaluer les progrès menés contre l’À‰tat islamique dans la région.

Pour rappel, l’accord nucléaire iranien prévoit de lourdes restrictions. La production d’uranium et de plutonium va être sévèrement encadrée (l’Iran ne pourra pas produire de plutonium à vocation militaire). Les inspections sur place vont être également considérablement renforcées. Enfin l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) pourra vérifier pendant vingt ans le parc de centrifugeuses et pendant vingt-cinq ans la production de concentré d’uranium.

Source : Israpresse

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

Syrie : les forces kurdes trouvent un accord avec Damas pour contrer l’offensive d’Ankara

Alors que la déferlante turque s’abat actuellement sur les forces armées kurdes de Syrie (FDS) positionnées au nord du pays,... Voir l'article

Nuages noirs sur Chine rouge

Xi Jinping se voit comme le successeur de Mao Tsé-toung. Mais la démonstration de force organisée par Pékin pour les... Voir l'article

Syrie : Washington retire ses troupes au Nord et laisse les forces kurdes à la merci d’Ankara

Si Donald Trump avait indiqué au moins de janvier dernier que le retrait des forces US du nord-est de la... Voir l'article

La France renforce sa coopération militaire avec le Tchad

Très présente dans le dossier G5 Sahel, la France continue sa lune de miel avec le Tchad en officialisant six... Voir l'article

  • Urgent

    Syrie : les forces kurdes trouvent un accord avec Damas pour contrer l’offensive d’Ankara

    Alors que la déferlante turque s’abat actuellement sur les forces armées kurdes de Syrie (FDS) positionnées au nord du pays, le régime de Bachar al-Assad... Voir l'article

    Le charbon est loin d’avoir dit son dernier mot

    Alors que le charbon, largement stigmatisé lors de la Cop 21 parisienne, fait partie des énergies fossiles les plus polluantes de la planète, force est... Voir l'article

  • personnalites

    Nuages noirs sur Chine rouge

    Xi Jinping se voit comme le successeur de Mao Tsé-toung. Mais la démonstration de force organisée par Pékin pour les 70 ans de la fondation... Voir l'article

    Alstom, scandale d’Etat ?

    Les modalités et les ramifications de la vente d’Alstom Energie à son concurrent américain General Electric plongent l’observateur dans un océan d’incompréhension. La justice française... Voir l'article

    Le Maroc, entre tradition et progrès

    ENTRETIEN. Géopolitologue et islamologue, Charles Saint-Prot est un des meilleurs spécialistes français du Maroc. A l’occasion des vingt ans de règne du roi Mohammed VI,... Voir l'article