Nucléaire iranien : les Etats-Unis rassurent Israël

Publication: 20/07/2015

Le secrétaire américain de la Défense, Ashton Carter, a rencontré le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou à Tel Aviv (19 juillet) afin d’échanger sur l’accord nucléaire iranien et de légitimer ce pas en avant.

Même si le gouvernement israélien reste encore sceptique quant à l’accord des pays du G5 +1 avec l’Iran, les USA souhaitent conforter leur allié en lui assurant « une défense sans limite tout comme l’ensemble des alliés arabes » précise A.Carter. Ce dernier rajoute que « l’administration Obama pourrait utiliser la force militaire contre l’Iran le cas échéant. Cependant les efforts diplomatiques visent à empêcher un tel scénario. »

Benjamin Netanyahou a vivement critiqué l’accord nucléaire iranien qui « reste encore une menace directe vers Israël et une atteinte à la sécurité américaine et mondiale ». Le Premier ministre a exhorté A.Carter lors d’une interview sur la chaîne américaine ABC « à ne pas poursuivre l’accord et à renégocier de meilleures conditions. » Le secrétaire américain à la Défense se rendra ensuite en Arabie saoudite et en Jordanie afin de parler de l’accord. La rencontre sera également l’occasion d’évaluer les progrès menés contre l’À‰tat islamique dans la région.

Pour rappel, l’accord nucléaire iranien prévoit de lourdes restrictions. La production d’uranium et de plutonium va être sévèrement encadrée (l’Iran ne pourra pas produire de plutonium à vocation militaire). Les inspections sur place vont être également considérablement renforcées. Enfin l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) pourra vérifier pendant vingt ans le parc de centrifugeuses et pendant vingt-cinq ans la production de concentré d’uranium.

Source : Israpresse

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

Mondial 2022 au Qatar : les tensions dans le golfe Persique s’opposent au nouveau format

La Fifa a confirmé mercredi 22 mai que la plus célèbre compétition du ballon rond restera en 2022 au format... Voir l'article

Vers un système de protection internationale pour les réfugiés vénézuéliens ?

Ecoeurés par l’inexorable crise économique et politique que traverse le géant sud-américain, plus de 3 millions de Vénézuéliens ont choisi... Voir l'article

Emmanuel Macron ne souhaite pas suivre Washington sur le dossier Huawei

Alors que Washington a blacklisté les équipements du groupe chinois, Huawei, pour la construction de ses réseaux mobiles de cinquième... Voir l'article

L’application WhatsApp encore frappée par les hackers

La très populaire application de messagerie, WhatsApp (1,5 milliard d’utilisateurs dans le monde), a subi récemment une cyber-attaque majeure. Une... Voir l'article

  • Urgent

    Mondial 2022 au Qatar : les tensions dans le golfe Persique s’opposent au nouveau format

    La Fifa a confirmé mercredi 22 mai que la plus célèbre compétition du ballon rond restera en 2022 au format classique de 32 équipes. Le... Voir l'article

    Vers un système de protection internationale pour les réfugiés vénézuéliens ?

    Ecoeurés par l’inexorable crise économique et politique que traverse le géant sud-américain, plus de 3 millions de Vénézuéliens ont choisi de déserter le territoire depuis... Voir l'article

  • personnalites

    Emmanuel Macron ne souhaite pas suivre Washington sur le dossier Huawei

    Alors que Washington a blacklisté les équipements du groupe chinois, Huawei, pour la construction de ses réseaux mobiles de cinquième génération (5G) – tout en... Voir l'article

    Libye : Emmanuel Macron exige un cessez-le-feu sans condition

    Le président français a rencontré mercredi 8 mai le le chef du gouvernement d’Union nationale libyen (GNA) reconnu par l’ONU, Fayez el-Sarraj, afin de faire... Voir l'article

    Des élections législatives incertaines au Bénin

    Le Bénin de Patrice Talon traverse une crise politique sans précédent. Pour la première fois depuis trente ans, l’opposition béninoise ne présentera aucune liste aux... Voir l'article