Guinée Bissau : l’épilogue des législatives rassure la Cedeao

Publication: 20/03/2019

Après plusieurs années d’incertitude, la Guinée-Bissau va enfin pouvoir jouir d’un hémicycle digne de ce nom. Et cela, pour le plus grand bonheur de la Cedeao. L’institution continentale avait en effet sommé le président en place, José Mario Vaz, de mettre fin à cette situation politique intenable en respectant l’Accord de Conakry.

Après la pluie, le beau temps, comme dit le proverbe. Et il était temps pour la Guinée-Bissau, c’est un euphémisme. Et pour cause, la Cour suprême de Bissau a définitivement entériné, mercredi 20 mars, les résultats des législatives. Le PAIGC, du président en place, José Mario Vaz, obtient ainsi la majorité à l’Assemblée avec 47 sièges sur 102.

Dans les faits, seules six formation ont obtenu des sièges sur les 21 qui étaient en lice initialement. Pour autant, l’essentiel est bien ailleurs puisque cette décision met fin à quatre longues d’années de marasme politique sur le territoire. Mais surtout de grosses sueurs froides pour la Cedeao.

Pour information – depuis 2015 et le limogeage par le chef de l’Etat de l’ex-Premier ministre, Domingos Simoes Pereira (issu des élections de 2014) – aucun gouvernement formé à l’initiative du José Mario Vaz, lui-même, n’avait jamais pu obtenir le quitus de quatre des cinq partis présents à l’Assemblée nationale. Le PAIGC ayant systématiquement rejeté tous les Premiers ministres nommés par le président sans son accord, comme l’exige la Constitution.

A suivre…

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

Souveraineté alimentaire : la France, géant aux pieds d’argile

Premier producteur agricole en Europe grâce aux vins et aux spiritueux, la France est néanmoins de plus en plus dépendante... Voir l'article

Le dossier des travailleurs philippins au Koweït toujours aussi inquiétant

Le Koweït abrite un réseau de trafic d’êtres humains revendus sur le Net pour occuper des places d’employées de maison.... Voir l'article

Le Bahreïn ne manque pas d’imagination pour faire taire les opposants politiques

La dictature sunnite continue de défier les droits de l’Homme, et cela en toute impunité diplomatique. Le Bahreïn ne ménage... Voir l'article

Tsunami méconnu : Oman a connu le pire il y a 1000 ans

Un groupement international de chercheurs a prouvé l’existence de cet incroyable déchaînement climatique sur les terres ancestrales de Oman. Selon... Voir l'article

  • Urgent

    Souveraineté alimentaire : la France, géant aux pieds d’argile

    Premier producteur agricole en Europe grâce aux vins et aux spiritueux, la France est néanmoins de plus en plus dépendante des livraisons intra-européennes. Alors que... Voir l'article

    Le dossier des travailleurs philippins au Koweït toujours aussi inquiétant

    Le Koweït abrite un réseau de trafic d’êtres humains revendus sur le Net pour occuper des places d’employées de maison. La Toile recèle bien des... Voir l'article

  • Newsletter

  • personnalites

    Côte d’Ivoire : Alassane Ouattara pleinement mobilisé contre le terrorisme

    Alors que la cible géographique des attaques se déplace vers le golfe de Guinée, le président ivoirien affiche une combativité sans faille contre le terrorisme.... Voir l'article

    Après le “sabotage” de l’usine de Natanz, l’Iran annonce “commencer à enrichir l’uranium à 60%”

    La république islamique accuse Israël d’avoir saboté dimanche 11 avril son site d’enrichissement d’uranium situé à Natanz. En retour, elle agite la menace d’enrichir l’uranium... Voir l'article

    Djibouti : Ismaël Omar Guelleh est candidat, pour la 4ème fois, à sa propre succession

    Le dénouement de cet épisode de la vie « démocratique » djiboutienne ne sera un mystère pour personne : le président de la République Ismaël Omar Guelleh règne en... Voir l'article