L’EI utilise une nouvelle fois l’otage britannique John Cantlie pour faire sa propagande

Publication: 20/03/2016

John Cantlie avait été capturé en novembre 2012 en Syrie par l’Etat Islamique alors que ce dernier couvrait l’actualité de ce pays en compagnie du journaliste américain James Foley, premier otage exécuté par l’EI. Depuis, le Britannique est utilisé par l’Organisation pour nourrir la propagande djihadiste.

Daech a publié samedi 19 mars une nouvelle vidéo mettant en scène J.Cantlie, détenu en otage depuis plus de trois ans. Visiblement très amaigri, l’homme s’exprime  devant “un kiosque distribuant les tracts de l’EI détruit par les tirs de la coalition internationale” selon les infos fournis par les terroristes.

Le lieu n’est également pas choisi au hasard puisqu’il s’agit de la ville de Mossoul, le bastion du groupe djihadiste dans le nord de l’Irak.

Ainsi « s’exprimant en anglais avec des sous-titres en arabe, (comme dans de précédentes vidéos du même style), le photojournaliste critique les frappes aériennes de la coalition lancées en Irak à partir de septembre 2014 contre l’EI. La date exacte du tournage est toutefois inconnue » souligne le média belge, La Libre.

Cette utilisation propagandiste a été vivement condamnée par de nombreuses ONG, à l’image de Reporters sans frontières atterrée par l’utilisation « lâche d’un otage. »

Pour rappel, la dernière vidéo où ce dernier apparaissait datait du début de l’année 2015.

Source : La Libre

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

Bénin : derrière la dérive autoritaire de Patrice Talon, l’ombre de la Chine ?

Plus d’un mois après le scrutin législatif du 28 avril 2019 dont l’opposition a été exclue, les violences post-électorales continuent... Voir l'article

La loi favorisant les extraditions vers la Chine embrase Hong Kong

Alors qu’un projet de loi favorisant sensiblement l’extradition de citoyens hongkongais vers la Chine est actuellement à l’étude dans l’hémicycle... Voir l'article

Les djihadistes étrangers emprisonnés, outil du hard power irakien

Le gouvernement irakien a décidé d’utiliser les quelques 500 djihadistes étrangers détenus dans les geôles du pays comme une arme... Voir l'article

Brexit : le chef de la diplomatie britannique se prononce en faveur d’une sortie négociée

Le ministre britannique des Affaires étrangères, Jeremy Hunt, qui brigue le poste de Premier ministre au sein de la Perfide... Voir l'article

  • Urgent

    Bénin : derrière la dérive autoritaire de Patrice Talon, l’ombre de la Chine ?

    Plus d’un mois après le scrutin législatif du 28 avril 2019 dont l’opposition a été exclue, les violences post-électorales continuent de secouer le Bénin, ce... Voir l'article

    La loi favorisant les extraditions vers la Chine embrase Hong Kong

    Alors qu’un projet de loi favorisant sensiblement l’extradition de citoyens hongkongais vers la Chine est actuellement à l’étude dans l’hémicycle de ce territoire semi-autonome, la... Voir l'article

  • personnalites

    Bénin : derrière la dérive autoritaire de Patrice Talon, l’ombre de la Chine ?

    Plus d’un mois après le scrutin législatif du 28 avril 2019 dont l’opposition a été exclue, les violences post-électorales continuent de secouer le Bénin, ce... Voir l'article

    Brexit : le chef de la diplomatie britannique se prononce en faveur d’une sortie négociée

    Le ministre britannique des Affaires étrangères, Jeremy Hunt, qui brigue le poste de Premier ministre au sein de la Perfide Albion, entend trouver un accord... Voir l'article

    Emmanuel Macron ne souhaite pas suivre Washington sur le dossier Huawei

    Alors que Washington a blacklisté les équipements du groupe chinois, Huawei, pour la construction de ses réseaux mobiles de cinquième génération (5G) – tout en... Voir l'article