ONU : la résolution de Moscou sur la Syrie déboutée

Publication: 20/02/2016

Le Conseil de sécurité des Nations Unies a rejeté, vendredi 19 février, le projet de résolution russe visant à empêcher Ankara de bombarder les milices kurdes dans le nord de la Syrie. Cette proposition avait également pour but de faire cesser les opérations militaires turques dans le pays.

Moscou, principal allié du régime de Bachar el-Assad, s’est heurté au refus catégorique de cinq nations sur les quinze membres siégeant au Conseil (France, À‰tats-Unis, Royaume-Uni, Nouvelle-Zélande et Espagne). L’ambassadeur adjoint russe, Vladimir Safrankov, a toutefois indiqué que la Russie était prête à négocier avec ses partenaires en vue d’éventuelles propositions d’amendements.

Pour autant, ce projet a peu de chances d’aboutir car les relations extrêmement tendues entre Moscou et Ankara et le soutien affirmé de Vladimir Poutine à Damas entraînent une escalade de la violence en Syrie souligne l’ambassadeur français, François Delattre (représentant permanent de l’Hexagone auprès de l’ONU). Son homologue américaine, Samantha Power, a évoqué de son côté une tentative de diversion orchestrée par le Kremlin.

L’ambassadeur turc, Yasar Halit Cevik, a précisé parallèlement  que son pays « n’entrerait en Syrie avec des troupes terrestres que dans le cadre d’une action collective menée par la coalition internationale ou sous couvert d’une résolution du Conseil » et a revendiqué dans la foulée « le droit d’Ankara à se défendre le cas échéant. »

Pour rappel, 28 personnes ont été tuées et 61 autres blessées mercredi soir dans le centre de la capitale turque lors d’un attentat à la voiture piégée visant des véhicules militaires. Les autorités locales avaient immédiatement accusé le PKK ainsi qu’une milice kurde syrienne (le YPG) d’en être à l’origine.

Source : France 24

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

La Chine médiatrice dans le dossier de la dénucléarisation nord-coréenne ?

Après deux jours de visite à Pyongyang (20 et 21 juin), le président chinois, Xi Jinping, a laissé entendre que... Voir l'article

ADP : bonne opération ou abandon de souveraineté ?

Le projet de privatisation d’ADP a connu un nouveau rebondissement avec la procédure de Référendum d’initiative partagée (RIP) déclenchée par... Voir l'article

Sénégal et Côte d’Ivoire : la lutte contre la corruption se renforce

Si le niveau de corruption de la classe politique demeure préoccupant en Afrique subsaharienne, deux pays enregistrent des progrès importants... Voir l'article

La Corée du Nord séduit en masse les touristes chinois

Alors que la visite de Xi Jinping les 20 et 21 juin à Pyongyang marque une première depuis 14 ans... Voir l'article

  • Urgent

    La Chine médiatrice dans le dossier de la dénucléarisation nord-coréenne ?

    Après deux jours de visite à Pyongyang (20 et 21 juin), le président chinois, Xi Jinping, a laissé entendre que le géant asiatique pourrait jouer... Voir l'article

    ADP : bonne opération ou abandon de souveraineté ?

    Le projet de privatisation d’ADP a connu un nouveau rebondissement avec la procédure de Référendum d’initiative partagée (RIP) déclenchée par un front uni de parlementaires... Voir l'article

  • personnalites

    Sénégal et Côte d’Ivoire : la lutte contre la corruption se renforce

    Si le niveau de corruption de la classe politique demeure préoccupant en Afrique subsaharienne, deux pays enregistrent des progrès importants : la Côte d’Ivoire et... Voir l'article

    Bénin : derrière la dérive autoritaire de Patrice Talon, l’ombre de la Chine ?

    Plus d’un mois après le scrutin législatif du 28 avril 2019 dont l’opposition a été exclue, les violences post-électorales continuent de secouer le Bénin, ce... Voir l'article

    Trump promet de déployer 1000 soldats supplémentaires en Pologne

    Le président américain a annoncé mercredi 12 mai un renforcement imminent des troupes US en Pologne. Donald Trump – qui s’exprimait lors d’une conférence commune... Voir l'article