ONU : la résolution de Moscou sur la Syrie déboutée

Publication: 20/02/2016

Le Conseil de sécurité des Nations Unies a rejeté, vendredi 19 février, le projet de résolution russe visant à empêcher Ankara de bombarder les milices kurdes dans le nord de la Syrie. Cette proposition avait également pour but de faire cesser les opérations militaires turques dans le pays.

Moscou, principal allié du régime de Bachar el-Assad, s’est heurté au refus catégorique de cinq nations sur les quinze membres siégeant au Conseil (France, À‰tats-Unis, Royaume-Uni, Nouvelle-Zélande et Espagne). L’ambassadeur adjoint russe, Vladimir Safrankov, a toutefois indiqué que la Russie était prête à négocier avec ses partenaires en vue d’éventuelles propositions d’amendements.

Pour autant, ce projet a peu de chances d’aboutir car les relations extrêmement tendues entre Moscou et Ankara et le soutien affirmé de Vladimir Poutine à Damas entraînent une escalade de la violence en Syrie souligne l’ambassadeur français, François Delattre (représentant permanent de l’Hexagone auprès de l’ONU). Son homologue américaine, Samantha Power, a évoqué de son côté une tentative de diversion orchestrée par le Kremlin.

L’ambassadeur turc, Yasar Halit Cevik, a précisé parallèlement  que son pays « n’entrerait en Syrie avec des troupes terrestres que dans le cadre d’une action collective menée par la coalition internationale ou sous couvert d’une résolution du Conseil » et a revendiqué dans la foulée « le droit d’Ankara à se défendre le cas échéant. »

Pour rappel, 28 personnes ont été tuées et 61 autres blessées mercredi soir dans le centre de la capitale turque lors d’un attentat à la voiture piégée visant des véhicules militaires. Les autorités locales avaient immédiatement accusé le PKK ainsi qu’une milice kurde syrienne (le YPG) d’en être à l’origine.

Source : France 24

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

Somalie : Washington annonce la mort du numéro 2 de l’EI

Très présent sur le sol somalien depuis la réouverture de son ambassade à Mogadiscio en décembre dernier, Washington poursuit son... Voir l'article

Satellites : Facebook compte lancer son propre réseau dès 2019

Facebook compte lancer en 2019 son propre réseau satellitaire en basse altitude, intitulé Athéna. Et cela, afin de capter une... Voir l'article

Venezuela : Washington presse l’ONU de reconnaître la légitimité de Juan Guaido

Engagés à 200% dans l’épineux dossier vénézuélien, les Etats-Unis ne se cachent plus et veulent obtenir “la tête” du président... Voir l'article

Chine : Pékin lorgne toujours plus sur le marché de l’or

Très actif, le géant asiatique pourrait rapidement obtenir la plus grande réserve d’or de la planète, devant la Russie. Selon... Voir l'article

  • Urgent

    Somalie : Washington annonce la mort du numéro 2 de l’EI

    Très présent sur le sol somalien depuis la réouverture de son ambassade à Mogadiscio en décembre dernier, Washington poursuit son travail de sape contre le... Voir l'article

    Satellites : Facebook compte lancer son propre réseau dès 2019

    Facebook compte lancer en 2019 son propre réseau satellitaire en basse altitude, intitulé Athéna. Et cela, afin de capter une audience toujours plus élevée; le... Voir l'article

  • personnalites

    Venezuela : Washington presse l’ONU de reconnaître la légitimité de Juan Guaido

    Engagés à 200% dans l’épineux dossier vénézuélien, les Etats-Unis ne se cachent plus et veulent obtenir “la tête” du président Maduro sur un plateau. Et... Voir l'article

    Emmanuel Macron ne veut pas que les lois portent le nom des ministres

    Le JDD révèle qu’Emmanuel Macron a exigé au début de son quinquennat que les ministres n’attribuent plus leur nom aux lois dont ils sont l’auteur. ... Voir l'article

    Usurpation de l’identité de Macron : deux hommes jugés en correctionnel

    Deux hommes, respectivement âgés de 32 et 38 ans, sont suspectés d’avoir usurpé l’identité du chef d’Etat ainsi que le nom de sa formation politique... Voir l'article