L’Irak obtient un sursis américain dans ses importations de pétrole iranien

Publication: 19/12/2018

Minée par une pénurie d’électricité extrêmement préoccupante, l’Irak reste ultra-dépendante de l’or noir du voisin iranien, son principal fournisseur. Malheureusement, le géant perse subit parallèlement de plein fouet l’embargo économique décrété début novembre par Washington à l’échelle planétaire. Une problématique particulièrement éprouvante pour Bagdad.

Néanmoins, un léger rayon de soleil est venu s’insérer dans cet épineux dossier puisque l’Irak a obtenu un sursis de la Maison Blanche pour continuer à importer du pétrole iranien durant 90 jours, relaie Le Point.

Pour autant, ce léger délai ne fait que reporter cette chimère à plus tard. Car la production domestique d’électricité ne couvre que 60% de la demande… Sachant que les attaques terroristes contre les lignes à haute tension se multiplient dans le même temps sur le territoire.

Une autonomie énergétique pas avant 2022

Quoi qu’il en soit, l’Irak ne pourra pas atteindre l’auto-suffisance énergétique avant au moins quatre ans. Une décision d’urgence doit en conséquence émerger et vite.

Les autorités locales, qui achètent 1300 mégawatts d’électricité à l’Iran, ont donc accepté de dessiner une “feuille de route” en échange d’une “exemption” américaine dans ce dossier.

En ce sens, Bagdad a déjà signé début 2018 un protocole d’accord avec la compagnie US, Orion Gas Processors, pour exploiter le gaz du champ pétrolier de Ben Omar (Sud). La réponse à l’équation se trouverait-elle au Khvarvaran ?

A suivre…

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

Sahel : Dakar orchestre la lutte antiterroriste

La sixième édition du Forum de Dakar sur la paix et la sécurité en Afrique s’ouvre prochainement dans un « contexte... Voir l'article

Moscou s’installe doucement mais surement au nord-est de la Syrie

Alors que le récent retrait américain au nord-est de la Syrie a ouvert la brèche à une offensive turque sur les... Voir l'article

La “Fête des célibataires”, véritable mine d’or pour l’e-commerce chinois

Si cette fête singulière au sein de l’Empire du Milieu est destinée à apporter du réconfort aux personnes seules tous... Voir l'article

Berlin annonce l’ouverture d’une nouvelle centrale de charbon

Alors que l’Allemagne s’est engagée à abandonner le charbon en 2038 afin de se rapprocher des objectifs inhérents à l’Accord... Voir l'article

  • Urgent

    Sahel : Dakar orchestre la lutte antiterroriste

    La sixième édition du Forum de Dakar sur la paix et la sécurité en Afrique s’ouvre prochainement dans un « contexte marqué par l’insécurité et la... Voir l'article

    Moscou s’installe doucement mais surement au nord-est de la Syrie

    Alors que le récent retrait américain au nord-est de la Syrie a ouvert la brèche à une offensive turque sur les forces kurdes de Syrie (FDS),... Voir l'article

  • personnalites

    Sahel : Dakar orchestre la lutte antiterroriste

    La sixième édition du Forum de Dakar sur la paix et la sécurité en Afrique s’ouvre prochainement dans un « contexte marqué par l’insécurité et la... Voir l'article

    La formation des cadres, enjeu de la guerre économique

    ENTRETIEN. Officier des troupes de marine détaché auprès des Royal Marines britannique, Raphaël Chauvancy est l’auteur de plusieurs ouvrages consacrés aux problématiques de puissance et... Voir l'article

    Syrie : Trump souhaite protéger le pétrole à l’Est

    Après avoir annoncé le 7 octobre dernier le retrait des troupes américaines du nord de la Syrie, Donald Trump a néanmoins décidé de procéder à... Voir l'article