L’Irak obtient un sursis américain dans ses importations de pétrole iranien

Publication: 19/12/2018

Minée par une pénurie d’électricité extrêmement préoccupante, l’Irak reste ultra-dépendante de l’or noir du voisin iranien, son principal fournisseur. Malheureusement, le géant perse subit parallèlement de plein fouet l’embargo économique décrété début novembre par Washington à l’échelle planétaire. Une problématique particulièrement éprouvante pour Bagdad.

Néanmoins, un léger rayon de soleil est venu s’insérer dans cet épineux dossier puisque l’Irak a obtenu un sursis de la Maison Blanche pour continuer à importer du pétrole iranien durant 90 jours, relaie Le Point.

Pour autant, ce léger délai ne fait que reporter cette chimère à plus tard. Car la production domestique d’électricité ne couvre que 60% de la demande… Sachant que les attaques terroristes contre les lignes à haute tension se multiplient dans le même temps sur le territoire.

Une autonomie énergétique pas avant 2022

Quoi qu’il en soit, l’Irak ne pourra pas atteindre l’auto-suffisance énergétique avant au moins quatre ans. Une décision d’urgence doit en conséquence émerger et vite.

Les autorités locales, qui achètent 1300 mégawatts d’électricité à l’Iran, ont donc accepté de dessiner une “feuille de route” en échange d’une “exemption” américaine dans ce dossier.

En ce sens, Bagdad a déjà signé début 2018 un protocole d’accord avec la compagnie US, Orion Gas Processors, pour exploiter le gaz du champ pétrolier de Ben Omar (Sud). La réponse à l’équation se trouverait-elle au Khvarvaran ?

A suivre…

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

Corruption de Big Tobacco, le cas d’école du Pakistan

D’après une enquête de l’OCCRP (« Organized Crime and Corruption Reporting Project »), Philip Morris International alimenterait le commerce parallèle... Voir l'article

La chloroquine vantée par Didier Raoult, épée de Damoclès du Covid-19 ?

L’éminent spécialiste en infectiologie, Didier Raoult, basé à Marseille, mise beaucoup d’espoir sur l’hydroxy-chloroquine. D’après le directeur de l’Institut Méditerranée,... Voir l'article

Bruxelles et le trio Airbnb -Expedia-TripAdivor signent un accord de partage de données

L’office de statistique de l’Union européenne, Eurostat, obtiendra en conséquence des données essentielles afin de pouvoir établir et publier des... Voir l'article

L’Organisation météorologique mondiale tire le signal d’alarme

Le rapport 2019 de l’Organisation météorologique mondiale (OMM), présenté mardi 10 mars aux Nations unies, confirme que le réchauffement climatique... Voir l'article

  • Urgent

    Corruption de Big Tobacco, le cas d’école du Pakistan

    D’après une enquête de l’OCCRP (« Organized Crime and Corruption Reporting Project »), Philip Morris International alimenterait le commerce parallèle de tabac au Pakistan avec... Voir l'article

    La chloroquine vantée par Didier Raoult, épée de Damoclès du Covid-19 ?

    L’éminent spécialiste en infectiologie, Didier Raoult, basé à Marseille, mise beaucoup d’espoir sur l’hydroxy-chloroquine. D’après le directeur de l’Institut Méditerranée, une étude menée en Chine... Voir l'article

  • personnalites

    La chloroquine vantée par Didier Raoult, épée de Damoclès du Covid-19 ?

    L’éminent spécialiste en infectiologie, Didier Raoult, basé à Marseille, mise beaucoup d’espoir sur l’hydroxy-chloroquine. D’après le directeur de l’Institut Méditerranée, une étude menée en Chine... Voir l'article

    Nouveau report des élections en Guinée : le projet controversé d’Alpha Condé

    Le président guinéen Alpha Condé a de nouveau reporté les élections législatives et le référendum constitutionnel prévus le 1er mars. Depuis, les manifestations se poursuivent... Voir l'article

    “DSK” retrouve des couleurs via son entreprise de conseil

    Toujours étroitement associé à l’affaire du Sofitel de mai 2011, qui lui coûtera la présidentielle française de 2012, Dominique Strauss-Kahn s’est refait depuis une santé... Voir l'article