Bruno Le Maire en mission à Moscou pour renforcer l’axe économique franco-russe

Publication: 19/12/2017

Paris souhaite dynamiser sa relation économique avec Moscou en dépit des sanctions occidentales qui pèsent sur la Russie. Le ministre de l’Economie, Bruno Le Maire, est actuellement dans la capitale russe afin de dénouer cet épineux dossier.

Sans surprise, l’ex-candidat à la primaire de la droite s’est employé à tenir un discours de rigueur afin de s’attirer les faveurs du Kremlin :

Nous sommes convaincus que l’économie ne doit pas être otage des problèmes politiques.  (La France et la Russie) doivent (désormais) aller de l’avant.” 

Bruno Le Maire a également cité la visite de Vladimir Poutine à Versailles au mois de mai dernier pour valoriser une nouvelle impulsion diplomatique entre les deux Etats.

Néanmoins, le déplacement du ministre ne peut être réduit à ces quelques déclarations d’usage puisque l’intéressé a co-présidé aujourd’hui le Conseil économique, financier, industriel et commercial franco-russe (Cefic) avec son homologue, Maxime Orechkine.

Pour rappel, Emmanuel Macron en avait fait de même début 2016 sous le mandat Hollande.

Critiquer Washington pour mieux flatter Moscou

A cette occasion, B. Le Maire a rappelé que la France souhaitait dépasser les 5% de parts de marché en Russie, ce qui n’est pas le cas à l’instant T. Et cela, en raison des sanctions américaines synonymes de frein majeur pour les entreprises hexagonales. Un postulat qu’il ne s’est pas privé d’exprimer :

“Nous n’acceptons pas le principe des sanctions extra-territoriales qui posent des difficultés majeures à toutes nos entreprises quand elles veulent investir dans des projets à l’étranger. Nous sommes sûrs que les Français notent les développements positifs de l’économie russe.”

Par ailleurs, il est important de souligner que Bruno Le Maire a préparé le terrain pour Emmanuel Macron car le locataire de l’Elysée sera présent au forum économique de Saint-Saint-Pétersbourg en mai 2018. L’occasion pour Paris de confirmer l’essai.

Source : L’Express

 

 

 

 

 

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

Sécurité informatique : les dépenses mondiales s’envolent

L’année 2018 est placée sous le signe de la recrudescence des dépenses de sécurité informatique avec une hausse de 18%... Voir l'article

Soudan du Sud : l’accord de paix ne sauvegarde aucunement la sécurité des civils

Malgré l’accord de paix signé en septembre 2018 entre le président sud-soudanais en place, Salva Kiir, et le chef des... Voir l'article

Brésil : Bolsonaro veut exploiter l’uranium d’une réserve indigène

Le président brésilien compte exploiter à plein régime une importante réserve minière située dans une réserve indigène jouxtant l’Amazone, à... Voir l'article

Tensions Etats-Unis-Iran : Trump entre deux feux

America First ! Depuis l’élection de Donald Trump en 2017, ce slogan de campagne est symbolisé par le désengagement diplomatique... Voir l'article

  • Urgent

    Sécurité informatique : les dépenses mondiales s’envolent

    L’année 2018 est placée sous le signe de la recrudescence des dépenses de sécurité informatique avec une hausse de 18% à l’échelle planétaire. La protection... Voir l'article

    Soudan du Sud : l’accord de paix ne sauvegarde aucunement la sécurité des civils

    Malgré l’accord de paix signé en septembre 2018 entre le président sud-soudanais en place, Salva Kiir, et le chef des rebelles, Riek Machar, les violences... Voir l'article

  • personnalites

    Brésil : Bolsonaro veut exploiter l’uranium d’une réserve indigène

    Le président brésilien compte exploiter à plein régime une importante réserve minière située dans une réserve indigène jouxtant l’Amazone, à la frontière du Venezuela et... Voir l'article

    Tensions Etats-Unis-Iran : Trump entre deux feux

    America First ! Depuis l’élection de Donald Trump en 2017, ce slogan de campagne est symbolisé par le désengagement diplomatique et militaire des Etats-Unis au... Voir l'article

    B. Netanyahou promet de ne pas relâcher l’étreinte sur l’implantation iranienne en Syrie

    Lors d’un discours récent effectué à l’école de l’Armée de l’air israélienne, le Premier ministre hébreu, Benjamin Netanyahou, a réitéré sa volonté d’empêcher l’ennemi héréditaire... Voir l'article