Taïwan réaffirme sa légitimité démocratique face à l’ogre chinois

Taïwan a réaffirmé mardi 17 octobre le droit à l’autodétermination de ses citoyens. Et cela, en réponse au récent discours du président chinois, Xi Jinping, qui s’est opposé à toute velléité indépendantiste de l’Île.

Les dirigeants taïwanais ont indiqué avec vigueur que les 23 millions d’habitants qui la composent « disposaient du droit absolu de décider de leur avenir. » Ces derniers ne souhaitent pas se laisser intimider par les menaces proférées par le voisin chinois.

Et pour cause, le président de la deuxième puissance mondiale a rappelé lors de l’ouverture du 19e Congrès du Parti communiste que Taïpei devait strictement respecter l’intégrité territoriale chinoise. Il a également exclu la thèse d’une indépendance future de l’Île.

Vers un conflit militaire ?

L’intéressé n’a d’ailleurs pas manqué de brandir l’hypothèse d’une réponse militaire si la situation perdurait. Pékin considère en effet Taiwan comme une province sécessionniste devant être ramenée sous sa pleine autorité.

Le Figaro rappelle dans la foulée que « le gouvernement taïwanais défendra fermement la sécurité nationale ainsi que la sûreté de ses habitants tout en s’engageant à préserver la paix et la stabilité dans le détroit (environnant). »

Pour rappel, seuls 23 États membres de l’ONU reconnaissent officiellement le gouvernement de Taïpei, bien que davantage conservent des relations non officielles avec lui.

Source : Le Figaro

Articles en relation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.