Russie : un F-18 suisse crée un incident diplomatique entre Moscou et Paris

Moscou accuse Paris à tort
Moscou a accusé Paris à tort

Le président de la Douma, Sergueï Narychkine, en partance pour Genève afin de participer à la 133e session de l’Assemblée de l’Union interparlementaire (UIP), a déclaré que son avion avait été approché dangereusement par un appareil militaire français.

L’un des membres de la délégation russe, le député Sergueï Gavrilov, n’a d’ailleurs pas caché son mécontentement : « Nous espérons une pleine compréhension du parlement français sur le fait qu’aujourd’hui, un avion de chasse de ce pays s’est comporté de manière très inamicale en empruntant le couloir aérien sur lequel nous volions. » L’ambassadeur français à Moscou, Jean-Maurice Riper, a même été convoqué par les autorités locales pour éclaircir la situation.

Cependant, les choses sont rapidement rentrées dans l’ordre. Le Quai d’Orsay a précisé qu’il ne s’agissait pas d’un Rafale, mais d’un appareil F-18 suisse. Pour rappel, en vertu d’un accord entre Paris et Berne concernant la protection de Genève, les forces helvètes sont autorisées à se déployer dans l’espace aérien français.

Source : OPEX

Articles en relation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.